Tout savoir sur la e-LIGUE 1, Championnat de France e-Sport organisé par la LFP sur FIFA 17

e-ligue-1-fifa-17-lfp-championnat-football

photo : @uniteamsport

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici puis cliquez sur l'onglet "offres"

Hier, la Ligue de Football Professionnel (LFP) et EA SPORTS ont officiellement lancé la e-LIGUE 1, le premier Championnat de France e-Sport qui se disputera sur le jeu vidéo FIFA 17.

Dans le détail, les gamers vont pouvoir s’inscrire sur e-ligue1.com et représenter leur équipe de Ligue 1 préférée dans cette nouvelle compétition ouverte à tous. 2 tournois online seront ainsi proposés par chaque club avant des finales en dur. Et comme toute compétition e-Sport qui se respecte, une dotation financière récompensera la performance des joueurs. Pour le moment, aucun montant n’a été communiqué.  

e-LIGUE 1, comment ça marche ?

Concernant le règlement, la compétition se déroulera sur le mode de jeu FIFA ULTIMATE TEAM (FUT). Concrètement, chaque joueur devra composer son équipe personnalisée uniquement avec des joueurs évoluant en Ligue 1. « L’équipe sur le terrain virtuel portera le maillot du club représenté dans le tournoi » nous précise Jean-François Royer, Directeur Général d’UniteamSport, l’agence qui accompagne le déploiement de cette nouvelle compétition. Un fan du FC Lorient participant aux qualifications en ligne des Merlus pourra donc jouer avec une sélection des meilleurs joueurs du Championnat de France sous le maillot orange. « Notre rôle est d’être au contact de la communauté en mettant en place le programme sportif, de l’inscription jusqu’à la phase finale » ajoute Jean-François Royer.

Pour toucher et impliquer le plus grand nombre de gamers, la e-LIGUE 1 se disputera sur PlayStation 4  (Sony) et sur Xbox One (Microsoft), les deux consoles phares. « Aujourd’hui, le rapport est de 60-40 entre la PS4 et la Xbox. En choisissant une seule console, nous nous serions coupés d’une part importante de joueurs. » Dans la même logique, c’est vers EA SPORTS que la ligue s’est tournée au détriment de Konami et son jeu PES. « Aujourd’hui FIFA représente 80% de parts de marché, large leader du marché« . Pour soulever le trophée de Champion de France, il faudra cependant être à l’aise sur les deux consoles puisque la grande finale se disputera en aller-retour sur PS4 et Xbox One.

E-Ligue 1

E-Ligue 1

Démocratisation du eSport, le début d’une nouvelle ère

Annoncé cet été comme l’un des projets de développement de la LFP, ce nouveau championnat eSport s’inscrit réellement comme une toute nouvelle compétition à part entière. Pour preuve, un appel d’offres à été lancé pour trouver une télévision intéressée par la diffusion de la compétition. « Comme toute compétition, il y a un feuilleton à raconter. Le planning est soutenu, il y a matière pour un feuilleton hebdomadaire » explique Jean-François Royer. « Plus qu’un enjeu économique, c’est d’abord un enjeu d’image, des marques vont pouvoir s’associer à ce programme et obtenir par exemple le Naming de la compétition. » L’enseigne de restauration rapide KFC, qui a lancé cette année une compétition e-Sport sur FIFA 16, a certainement déjà étudié le sujet.

Une pratique qui n’est aujourd’hui plus une niche mais bien une activité à part entière qui reprend exactement les mêmes codes que le sport professionnel (sponsoring, prize money, droits TV…). « La loi numérique d’Axelle Lemaire a permis de mettre un coup de projecteur institutionnel sur le e-Sport, il y avait avant un vrai flou juridique. Depuis, il y a un statut pour le gamer professionnel et la possibilité d’organiser des compétitions de manière légale. Avant ça relevait de la loterie et donc juridiquement illégale, même si tous le monde fermait les yeux » nous précise Jean-François Royer.

Une nouvelle plateforme marketing pour les clubs professionnels

Alors que les affluences dans les stades ne semblent pas être aussi élevées que celles espérées après l’Euro 2016, les clubs de Ligue 1 se doivent de trouver de nouveaux moyens de recruter des Fans et spectateurs. Grâce à ce nouveau Championnat virtuel, les clubs vont pouvoir s’exposer à une nouvelle clientèle. « Le programme mis en place par la LFP à destination des clubs doit leur permettre de toucher un public jeune. Il y a un programme d’activations que les clubs vont pouvoir s’approprier même si tous les clubs ne sont pas au même niveau de maturité sur le e-Sport. Les finales de chaque club pourront par exemple se dérouler dans le stade en lever de rideau d’une rencontre » ajoute Jean-François Royer. Dans un futur plus ou moins proche, les « vrais » matchs deviendront-ils les lever de rideaux des rencontres e-Sport ? Plus sérieusement, les opportunités semblent donc intéressantes pour les différents acteurs.

« Avec cette nouvelle compétition, nous offrons à nos fans une nouvelle expérience » ajoute Mathieu Ficot, Directeur du Développement Economique de la LFP. Pour Didier Quillot, le DG Exécutif de la ligue, « le e-sport représente une valeur grandissante et devient un véritable marché avec à la fois des droits média, sponsoring, billetterie et merchandising. Nous sommes très heureux de créer un projet innovant source de nouveaux revenus et d’exposition pour nos clubs ».

E-Ligue 1

 

Laisser un commentaire

TV - Comment Canal+ valorise le Classico PSG-OM de dimanche Des revenus records pour Manchester City
Tennis - Infosys nouveau partenaire "innovation digitale" de Roland-Garros(Lire la suite) Money - Salaires - Un nouveau contrat record dans l'histoire du sport business pour Mike Trout ?(Lire la suite) Betting - MGM Resorts International nouveau partenaire de la MLS(Lire la suite) Business - Maus Frères entre en négociation exclusive pour l’acquisition de The Kooples(Lire la suite) Tennis - Une Fan Experience enrichie pour le Miami Open au Hard Rock Stadium(Lire la suite) Sponsoring - Orange dernier "Supporter National" de la Coupe du Monde Féminine de Football France 2019(Lire la suite)