Interview – Alexandre Frachet, Responsable Marketing du Vélo Vert Festival

 

Début juin, plus de 50 000 personnes sont attendues pour le « Vélo Vert Festival », évènement VTT grand public et familial organisé à Vіllаrd-dе-Lаnѕ, commune située dans le massif du Vercors.

Pour en savoir un peu plus sur cet évènement, nous avons posé quelques questions à Alexandre Frachet, le Responsable Marketing.

SportBuzzBusiness.fr : Qui se cache derrière le Vélo Vert Festival ?
Alexandre Frachet : Mettre les français sur un vélo : voici le projet global de Chlorobike, l’entité qui se cache derrière le Vélo Vert Festival. Leaders de la Presse VTT depuis 1989 avec le mensuel Vélo Vert Magazine, velovert.com a vu le jour pour accompagner la mutation de la consommation médiatique dès l’an 2000. Les sites veloderoute.com et velotaf.com, traitant respectivement de l’actualité du vélo de route et du vélo urbain lui ont emboité le pas pour fournir un contenu toujours plus complet à la communauté. Chaque mois, plus d’un million de pratiquants de vélo utilisent les services francophones mis à leur disposition par Chlorobike. Historiquement impliqué dans l’événementiel sportif au travers du Vélo Vert Trophy dès 1992 puis l’organisation de l’Election du VTT de l’année depuis 1993, Chlorobike a choisi une nouvelle fois de s’appuyer sur son savoir-faire et sa place centrale dans le milieu pour lancer en 2010 le Vélo Vert Festival.

« Les recettes du Vélo Vert Festival atteignent quasiment 30% du chiffre d’affaires de l’entreprise. »

Alexandre Frachet, Responsable Marketing & Evènementiel du Vélo Vert Festival

SBB : Quels sont aujourd’hui les chiffres clés du média Vélo Vert Magazine ? Que pèse aujourd’hui le festival dans le CA du groupe ?
AF :
Pour parler de l’activité VTT au sein de l’entreprise, Vélo Vert Mag’ va fêter son numéro 300 en Juin et compte aujourd’hui 60 000 lecteurs mensuels. Côté web, l’affluence de velovert.com est stabilisée aux alentours de 5 millions de pages vues / mois, ce qui correspond au 1er site de VTT en France.

Les recettes du Vélo Vert Festival atteignent quasiment 30% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Toutefois, il n’est pas possible de trop dissocier les activités au sein de la société dans le sens où chaque membre de l’équipe, qu’il soit journaliste ou DAF est impliqué dans le développement de l’événement tout comme dans les autres activités print et web. Il est d’ailleurs fréquent de retrouver l’équipe événementielle en photos d’illustration dans le magazine. La force de l’entreprise c’est de profiter au maximum des compétences de chacun et surtout d’impliquer l’ensemble de l’équipe sur les gros projets qui ont du sens et font du bien à ses clients et partenaires.

SBB : Quels sont les autres évènements phares de Chlorobike ?
AF : L’Election du VTT de l’année est un moment particulier pour Vélo Vert puisqu’historique. C’est encore plus vrai cette année avec le lancement de la première Election du VTT électrique de l’année dont les deux grands gagnants seront révélés dans les deux prochains numéros du magazine.

Ensuite, la société s’est structurée à tous niveaux en vue de développer un second événement de grande ampleur. Aujourd’hui nous sommes prêts à assumer parfaitement une nouvelle date.
J’anticipe votre prochaine question en précisant qu’il s’agit d’un événement vélo, complémentaire du Vélo Vert Festival avec une forte connotation vélo à assistance électrique et orienté route et/ou urbain en fonction du site d’accueil. Il reste maintenant à choisir le territoire qui souhaitera tirer profit de ce nouvel événement pour démontrer son dynamisme et son implication sur le sujet. La saison est déjà dense en événements, nous avons identifié le printemps ou la fin d’été comme deux bonnes fenêtres.

« Un rendez-vous primordial pour tous les acteurs du marché »

SBB : Concernant Vélo Vert Festival, quel est le positionnement de l’évènement ? En quoi est-ce un rendez-vous important pour les différents acteurs du milieu ?
AF :
L’événement propose une offre abondante à tous les pratiquants de VTT, quel que soit leur niveau, pour se retrouver en famille ou entre potes le premier week-end de Juin à la montagne, avec pour socle le premier salon de tests au monde. C’est un rendez-vous primordial pour tous les acteurs du marché puisque les constructeurs et marques d’accessoires y présentent pour la première fois de la saison leur matériel, et le font tester en conditions réelles. Une vraie opération séduction pour déclencher l’acte d’achat ! C’est un événement majeur pour la station de Villard-de-Lans (elle accueille pour la 5ème année consécutive le Vélo Vert Festival) qui démontre que c’est la station historique du VTT et que l’une de ses richesses est d’être en mesure de satisfaire des pratiquants de 4 à 73 ans, du grand débutant au professionnel.

Enfin, en plus des piliers que représentent les 350 bénévoles impliqués, les principaux acteurs sont bien évidemment les festivaliers, qui attendent ce rendez-vous pour célébrer le début de la saison estivale et tester pour la première fois les produits dont ils ont rêvé tout l’hiver.

« La projection pour cette année est à +20% de recettes. »

SBB : Quel est le business model de Vélo Vert Festival ? Quelles recettes espérez-vous pour cette nouvelle édition ?
AF : Le business model se base sur 4 éléments indissociables : les partenariats territoriaux locaux, les partenariats privés, les recettes liées aux exposants du salon et enfin les participations des festivaliers.
La projection pour cette année est à +20% de recettes. Elle est basée sur la trajectoire de progression du Vélo Vert Festival et les niveaux des KPI actuels en termes d’inscriptions festivaliers et exposants.

SBB : A partir de combien peut-on devenir exposant ?
AF : On peut devenir exposant à partir de 675€ HT pour 3 jours sur le Salon du VTT. Avec 50 000 visiteurs attendus, ce tarif d’entrée bas laisse volontairement la place aux exposants de développer des animations et surtout de capter l’attention de leur cible. C’est un objectif commun qui assure la pérennité de l’événement.

SBB : Un mot sur l’engagement de Skoda à vos côtés ?
AF : Skoda est présent dans le développement du Vélo Vert Festival depuis 4 ans, d’abord en tant que fournisseur officiel de véhicules et depuis l’an dernier avec le statut de Partenaire Majeur. Déjà très présent sur le vélo de route, la direction de la marque a misé sur Vélo Vert pour sa promotion auprès des pratiquants de VTT car cette cible a été identifiée par le constructeur Tchèque comme à haut potentiel. On est d’autant plus satisfaits de cette relation que nous sommes en contact permanent avec Skoda France et la concession Skoda locale Millenium à Grenoble pour développer des actions d’activation qui font le succès de ce partenariat.

SBB : Comment appréhendez-vous la communication digitale et les réseaux sociaux autour du Festival ?
AF : En complément de la puissance des médias ciblés dont nous disposons, l’utilisation des réseaux sociaux est un sujet qui se retrouve de plus en plus impliqué dans nos actions et de notre stratégie de communication.
Aujourd’hui, les appuis médiatiques internes que sont le print et le digital apportent une agilité intéressante en terme de communication.

Nous sommes conscients que l’animation sur les réseaux sociaux est primordiale pour un événement tel que le Vélo Vert Festival. L’objectif est de développer la communauté mais surtout de générer de la billetterie. Nous nous sommes appuyés cette année sur une stratégie de diversification des contenus et une présence quasi quotidienne. Nous produisons suffisamment de contenu pour rester au contact et animer la communauté tout au long de l’année, de manière linéaire.

Plus d’infos sur l’event : http://www.velovertfestival.com

Laisser un commentaire

Runtastic et adidas lancent une campagne de sensibilisation des... LFP - 20 idées pour faire du foot professionnel français (Ligue...
Offre Emploi - Chef de Secteur Sell-Out - adidas running (TechSell)(Lire la suite) Basket - ON L'AGENCE signe les nouveaux logos de la PRO A et PRO B (LNB)(Lire la suite) THE BRIDGE - Quel budget pour se payer le Queen Mary 2 et financer les commémorations ?(Lire la suite) Premier League - Umbro présente les nouveaux maillots de West Ham United et Bournemouth(Lire la suite) Rugby - La FFR table sur un Chiffre d'Affaires de 113 millions d'euros 2017-2018(Lire la suite) Athlétisme - Le budget du Meeting de Paris 2017 et les primes offertes aux vainqueurs(Lire la suite)