Comment le jeu vidéo offre un outil marketing surpuissant aux ligues sportives (exemple UFC)

EA SPORTS UFC 2 playstation 4

sportbuzzbusiness.fr

 

Depuis quelques jours les gamers peuvent s’éclater sur EA SPORTS UFC 2, le nouveau hit des jeux de combat !

Autant vous le dire tout de suite, le jeu officiel de l’UFC revient avec brio. Noté 17/20 par le site jeuxvideo.com, EA SPORTS UFC 2 est indéniablement une réussite.

Si l’éditeur Eletronic Arts et l’UFC ont tout intérêt à vendre le plus de jeux possibles, l’organisation américaine d’arts martiaux mixtes (MMA) compte bien s’appuyer sur ce jeu vidéo comme un outil marketing à part entière lui permettant de recruter de nouveaux fans et poursuivre son développement international (voir plus bas).

EA SPORTS UFC 2 – Le test du jeu par 2 fans

Pour en savoir un peu plus sur le jeu et notamment son gameplay, nous l’avons placé entre les mains de deux pratiquants de sport de combat. Thomas (33 ans) et Fabien (38 ans) ont pratiqué ces dernières années le Kick-boxing, Muay thaï, boxe française, anglaise, Jujitsu brésilien ou encore le grappling.

« Pratiquant depuis peu le grappling, c’est avec un enthousiasme certain que j’attendais le jeu UFC2 » commente Thomas. Le grappling (lutte en anglais) est une discipline en plein essort qui se définit principalement aujourd’hui comme le combat au sol, une des composantes du MMA. « Dès le chargement du soft, la pression monte. Les sensations de combat seront elles bien là? Le jeu sera-t-il intuitif ?. Retrouvera-t-on l’ambiance explosive des shows de l’UFC ? Après quelques heures de jeu, je peux répondre oui, oui et oui. Chaque touche du pad contrôle une partie du corps du fighter, on peut travailler aussi bien debout qu’au sol et pour parfaire le tout, c’est magnifique ! »

bande annonce officielle Gameplay – EA SPORTS UFC 2

Avec des personnages (+ de 250), des animations ultra réalistes, un nouveau système de physique des KO, EA SPORTS UFC 2 propose une expérience authentique dans l’Octogone. Bien défendre devient alors une composante essentielle pour survivre. Vous pourrez par exemple bouger la tête de votre combattant afin d’éviter les frappes et esquiver les attaques. Grâce à un système de blocage et de parade, déjouer les attaques devient un véritable plaisir ! « Il faut un peu de temps pour maîtriser les commandes, cela est directement liée à l’aspect technique de cette simulation de MMA : pas question de gagner des combats sans un minimum d’entrainement. Mais.. n’est-ce pas pareil sur un vrai ring ? » ajoute Thomas.

Grâce à une nouvelle interface de gestion faciale, l’introduction de la physique capillaire et une déformation améliorée sous les coups, tous les impacts sont plus réalistes que jamais. Les milliers d’animations de combat et autres mouvements signatures de chaque combattant contribuent à l’authenticité du jeu. Ronda Rousey et Conor McGregor, les deux athlètes présents sur la jaquette du jeu, sont bien évidemment jouable tout comme des « légendes » inattendues comme Mike Tyson, Bas Rutten, Kazushi Sakuraba ou encore Bruce Lee. « L’ambiance est présente et c’est essentiel ! Comment ne pas sourire, ne pas sentir le frisson de la salle, en entendant la foule crier durant la rétrospective du combattant que vous vous apprêtez à affronter? Pour un fan de l’UFC et de la culture qui va avec, il faut admettre que les combattants sont bien modélisés et leur carrière bien retranscrite. » commente Fabien.

Côté profondeur du jeu, EA SPORTS UFC 2 offre de nombreuses possibilités. Le mode carrière offre notamment des camps d’entraînement pour vous perfectionner dans votre quête du titre suprême. Le mode « Ultimate Team », bien connu des joueurs de FIFA, arrive également dans ce nouveau jeu. Créez votre équipe comprenant jusqu’à cinq joueurs appartenant à diverses catégories de poids. Participez à la compétition en ligne et hors ligne pour faire progresser vos combattants et remporter des pièces. Collectez des pièces pour acheter des packs contenant des objets spéciaux servant à muscler vos compétences de combattant. Pour les parties rapides en soirée avec vos amis novices, privilégiez le mode KO qui offre un gameplay plus simple. Bien évidemment, un mode online offrira une expérience connectée aux joueurs qui pourront participer à différents championnats en ligne.

L’UFC – Le sport « business et spectacle »  qui monte

En quelques années, l’UFC est devenue l’une des ligues sportives les plus attractives générant des millions de dollars. Dans son dernier classement des marques de sport qui valent le plus cher, Forbes valorise l’UFC à 460 millions de dollars (10e position). Car oui, l’UFC est aujourd’hui une marque forte et un produit commercial.

Certains de ses athlètes comme George St-Pierre, Ronda Rousey ou encore Conor McGregor sont devenus des icones que les marques s’arrachent. Le québecois a été la première véritable star du MMA a déborder au dela de son sport et à monnayer sa popularité sur le digital. Récemment Ronda Rousey est devenue la sportive la plus suivie sur les réseaux sociaux devant Maria Sharapova ou encore Serena Williams. Un indicateur crédible du phénomème.

En mars dernier, Conor McGregor a touché un minimum d’ 1 million de dollars de la part de l’UFC pour affronter Nate Diaz lors de l’UFC 196, un record pour un athlète de l’organisation. Mieux, avec les sponsors, l’intéressement sur les ventes du PPV et autres bonus, le combattant irlandais a précisé à CNBC que cet évènement allait lui rapporter un total de 10 millions de dollars !

Outre l’apport des sponsors (Reebok, Monster Energy, Toyo Tires…), l’UFC génère un maximum de revenus grâce au ticketing, droits TV et pay-per-view. L’Ultimate Fighting Championship est d’ailleurs le plus grand fournisseur d’événements « pay-per-view » au monde avec plus de 40 événements en direct chaque année. Fin février, l’UFC était à Londres à l’O2 Arena. Un show organisé devant 17 000 personnes et qui a généré deux millions de dollars uniquement avec la vidéo à la demande ! Aux USA, la chaîne FOX qui diffuse les évènements UFC paie un minimum de 100 millions de dollars par an de droits TV. Le groupe enregistre des audiences qui tournent autour de 3 millions de téléspectateurs.

Avec des évènements organisés aux 4 coins du monde et à l’ère des réseaux sociaux, l’UFC est devenue une ligue mondialisée. En France, la pratique du MMA est interdite (lutte politique entre les fédérations sportives) et la diffusion de l’UFC par une chaîne de télévision française aussi. Pourtant, il est possible de suivre l’UFC à la télévision depuis la France. Après avoir été diffusé par la chaîne RTL9 ces dernières années, l’UFC a signé un accord de diffusion pour 2015 et 2016 avec la chaîne spécialisée KOMBAT SPORT HD. Basée au Luxembourg tout comme RTL9, la chaîne spécialisée peut proposer dans un cadre légal l’UFC sur la TV française.

EA SPORTS – UFC : un partenariat gagnant-gagnant

En proposant le jeu vidéo officiel de l’UFC – qui plus est réussi – EA SPORTS s’offre une licence très intéressante et qui fait vendre des galettes. Un jeu de combat qui rayonne au dela du simple fan de l’UFC et qui intéressera les fans de jeux de baston en général. Avec l’avènement de l’eSport, les futurs champions de l’UFC pourraient bien se cacher derrière les manettes. Electronic Arts, 4,5 milliards de dollars de revenus net PCGR lors de l’année fiscale 2015, n’attend que ça.

Pour l’UFC, avoir un jeu vidéo à son image lui permet de toucher un nouveau public susceptible de venir s’intéresser par la suite aux « vrai » évènements de la ligue sportive en devenant un Fan (et donc consommateur) à part entière. EA SPORTS UFC 2 est donc en quelque sorte l’un des meilleurs outils marketing de l’UFC ! Quoi de plus ludique et de prenant que de découvrir les règles d’un sport en jouant à un jeu vidéo. Ca a été mon cas avec Madden 98 pour la NFL… Certains d’entre vous deviendront peut-être les combattants de l’Octogone de demain grâce au jeu. L’UFC aura alors tout gagné. Puisque la réalité n’est jamais loin du virtuel, il vous sera par exemple possible dans EA SPORTS UFC 2 de pronostiquer directement à l’intérieur du jeu sur les prochains combats live de l’UFC. De quoi rapprocher un peu plus les joueurs de la réalité de l’UFC et en faire de nouveaux adeptes.

Enfin, autre aspect intéressant pour l’UFC, celle de l’exposition offerte aux sponsors officiels de la ligue dans le jeu. Car à l’image d’un FIFA au autre jeu de sport, les partenaires de l’UFC sont bien présents à l’écran, comme si vous regardiez un combat à la TV. Monster Energy présent dans l’Octogone ou encore Reebok qui habille les combattants, le réalisme est à son maximum et les marques en redemandent. Si les ventes sont au rendez-vous, le jeu lui-même devient un support pertinant pour les marques pour toucher une cible précise.

« Ce que nous proposons fonctionne partout, en Chine, en Amérique, au Moyen-Orient, en Europe. Si vous faites la somme de tous nos fans dans chaque pays, vous verrez que nous pouvons devenir plus grands que le football. » précisait il y a deux ans Lorenzo Fertitta patron de l’UFC dans une interview accordée à telerama.fr. Chiche ?

A lire également

Reebok présente ses kits pour l’UFC

UFC – Découvrez Carly Baker, la première Octagon Girl Européenne !

Monster Energy devient Partenaire de l’UFC

L’UFC fait appel à Sina Sports pour toucher la Chine

L’UFC signe un partenariat avec la marque de protège-dents Guardlab

Un peu de publicité ;-)

Laisser un commentaire

Offre de Stages (2 postes) : Chargé de Communication / marketing... Formule 1 - 965M$ reversés à 10 écuries pour la saison 2015
Money - Les 50 sportifs français les mieux payés en 2016(Lire la suite) Gaming - La FDJ se lance dans l'eSport(Lire la suite) Foot - Déplacement VIP à Rennes en BMW pour les partenaires du FC Lorient(Lire la suite) Sponsoring - TGV Lyria Partenaire Officiel des Mondiaux de Hockey 2017(Lire la suite) Foot - L'application de l'AS Monaco évolue(Lire la suite) Foot - La Liga décide de diffuser les matchs du vendredi en live sur Facebook(Lire la suite)