Anciens étudiants Sports Management School, que sont-ils devenus ?

sports management school étudiants

(publication initiale en mai 2015)

Si Sports Management School est encore jeune (1ère promotion lancée en septembre 2011), l’école dédiée aux métiers du sport business a déjà formé de nombreux étudiants (100 diplômés), avec un taux de professionnalisation de 90% travaillant dans l’univers du sport.

En tant que partenaire de l’école, nous avons voulu en savoir plus sur ce que sont devenus aujourd’hui certains étudiants diplômés SMS et évoluant dans leur secteur de prédilection. Découvrez ci-dessous quelques exemples d’insertions professionnelles réussies.

Margaux JEZEQUEL – Amaury Sport Organisation

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ? 
Margaux Jezequel : J’ai passé 2 ans à SMS dans le cycle Expert.

SBB : Quel est ton poste actuellement ? Peux-tu nous décrire tes missions au quotidien ?
MJ : Actuellement, je travaille chez Amaury Sport Organisation au sein des épreuves grand public. Mon poste concerne la coordination des épreuves grand public, soit plus de 25 épreuves sur l’année (running : marathon de Paris, 10km l’Equipe, Run in Marseille…, cycling : Paris Roubaix Challenge, Liège Bastogne Liège Challenge, l’Etape du Tour… ainsi que les Mud Day). Je m’occupe de toutes les commandes de matériels (dossards, médailles…), des éditions avec la création des guides concurrents pour les épreuves, de la promotion des épreuves sur nos salons, des dotations et accréditations, ainsi que des des courses pour enfants comme la Haribo marathoon’s lors du marathon de Paris par exemple.

SBB : As-tu eu d’autres expériences depuis ta sortie de SMS dont des stages ?
MJ : Depuis ma sortie de SMS, j’ai également été en poste au sein de la CCI Morlaix afin notamment, d’organiser et de mettre en place une étape de la Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire ainsi qu’une étape du Tour de France à la Voile.

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
MJ : Pascal Mossé avec ses cours sur les marques et la distribution et ses nombreuses expériences. L’ensemble des intervenants nous font part de leur expériences professionnelles et de leurs précieux conseils. Les cours de professionnalisation et de coaching sont très intéressants également afin de mettre toutes les chances de notre côté pour réussir notre insertion dans la vie professionnelle.

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
MJ : Des anecdotes, il y en a plusieurs. Nous sommes partis à Londres voir les infrastructures des JO, en Suisse pour rencontrer de nombreuses organisations comme la FIBA. L’occasion de créer une forte cohésion d’équipe !

SBB : Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de SMS ?
MJ : Pour moi, les forces de SMS sont les nombreuses rencontres avec les intervenants et nos présences bénévoles sur de nombreux événements. La force de notre promotion était aussi le fait que nous étions une petite promotion très soudée et avions ainsi des échanges privilégiés avec les intervenants et toute l’équipe pédagogique. Enfin, l’opportunité d’être en stage toute les semaines permet de nous créer une solide expérience dans le monde professionnel et ainsi développer son réseau.

 

Ronald Gautruche –  DigiFood

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ?
Ronald Gautruche : J’ai suivi la 5ème et dernière année du cursus de l’école SMS. Je suis ainsi diplômé d’un MBA en Management du Sport.

SBB : Quel est ton poste actuellement ? Peux-tu nous décrire tes missions au quotidien ?
RG : Je suis le fondateur de la startup DigiFood, un service qui révolutionne la restauration rapide dans les enceintes sportives. Actuellement, nous sommes en phase de commercialisation de notre solution. Mon quotidien, c’est des appels téléphoniques et la rencontre avec des prospects à travers la France. Je me suis lancé quasiment après avoir été diplômé de l’école. Avant cela, j’ai travaillé, dans une société spécialisée dans le second écran et les applications mobiles et web, en tant que chef de projet, d’abord en stage puis en freelance.

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
RG : Plus qu’un unique intervenant, c’est la richesse et la diversité des intervenants qui m’a marqué. En effet, nous pouvions écouter dans la même journée, une spécialiste en marketing et un financier d’un grand groupe étranger. Au final, à la fin de la semaine, nous avions vu toutes sortes de métiers, avec de très bons enseignants spécialisés dans leurs domaines.

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
RG : L’excellente ambiance entre les élèves est une chose, mais l’ambiance avec les profs et surtout avec l’équipe pédagogique at été absolument fantastique. Je pense notamment au match au Stade Jean-bouin, avec notre cher directeur M. Tapiro et une bonne partie de l’équipe pédagogique, que de bons souvenirs !!

SBB : Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de SMS ?
RG : La pluralité des compétences de chaque étudiant est la principale force de SMS. Il y a autant de sportifs de haut niveau que d’avocats ou de financiers. Je suis diplômé d’une université en Mathématiques et Finance de marché et pouvoir échanger avec des gens venant d’autres domaines, m’ont permis de revoir mes envies et de découvrir de nouvelles sphères pour ma vie professionnelle.
Je conseille vivement cette école à tout lycéens ou étudiants qui souhaitent se lancer dans le sport.
En plus, nous avons lancé l’association des anciens élèves de SMS et nous souhaitons accompagner et encadrer chaque étudiant qui le souhaite pendant et surtout après leur cursus à La Defense.

 

Vincent ALTMEYER – Nouveau Stade Vélodrome de Marseille

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ?
Vincent Altmeyer : J’ai passé 2 ans à la Sports Management School, soit le proramme MASTER au complet : 4e et 5e année. J’y ai validé un Master of Business Administration (MBA) Management du Sport spécialité « Evènementiel Sportif ».

SBB : Quel est ton parcours depuis la fin de tes études ? 
VA : A la suite de la SMS j’ai effectué un stage en agence évènementielle à Aix en Provence où j’ai pu vivre de grandes expériences avec ASO, IRONMAN France ou Le Nouveau Stade Vélodrome. Cette dernière société a décidé de me donner ma chance juste après mon stage. J’y suis actuellement en CDI et y occupe le poste de Régisseur / Chargé de projets évènementiels. Mes missions au quotidien sous la coordination de mon directeur technique sont diverses. L’organisation des séminaires entreprises dans les espaces hospitalité (loges et salons) du stade : mise en place logistique et technique de ces séminaires et soirées. La mise en place des visites du Nouveau Stade Vélodrome. L’interface avec l’Olympique de Marseille sur les matchs joués à domicile : aménagement du stade en vue de la réception d’un match. Missions techniques diverses en vue de l’organisation de grands évènements (match FFF, FFR, Rugby Club Toulonnais, Concerts, …).

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
VA : Forcément j’ai pris du plaisir à suivre les enseignements spécialisés dans l’évènementiel sportif. Je me sens plutôt à l’aise dans ce domaine. Mais j’ai vraiment apprécié chacun des enseignements, car ils m’apparaissent tous utiles pour faire carrière dans le sport business et avoir un profil complet. La création d’entreprise fut un enseignement pour lequel j’ai également pris un plaisir particulier.
Chacun des intervenants m’a apporté quelque chose. Si je devais en choisir, je m’orienterais vers M. David Mignot (évènementiel sportif et « maitre » de mémoire), M. Mossé (Marketing et Gestion de Produit), M. Ghannad (Management), M. Vicel (Création d’entreprise), M. Vidal (évènementiel sportif). En fait je pense que presque tous ont contribué à l’obtention de mon diplôme et mon évolution professionnelle.

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
VA : J’ai passé 2 années formidables et enrichissantes à la SMS. J’en profiterai donc pour remercier l’ensemble du corps administratif et particulièrement M. TAPIRO pour la confiance qu’il a pu m’accorder et la main qu’il m’a tendu en m’acceptant dans son école. Je souhaite remercier également M. VIDAL, tous les intervenants, et surtout tous mes camarades, mes amis de la SMS. Enfin, merci à ma Marraine au sein de la SMS qui a su aiguiller mon choix professionnel et m’a suivi au long de cette formation, Séverine Desbouys. Et puis surtout je remercie mes parents, car sans eux je ne serais pas passé par la SMS et n’aurais pas pu réussir.

SBB : Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de SMS ?
VA : Je vais plutôt commencer par les faiblesses de la SMS : je pense que la SMS n’a pas de faiblesse spécifique. Elle doit faire face à un manque de notoriété qui a pu lui faire défaut notamment dans certains enseignements. Mais le travail fait par cette école est remarquable et va très vite porter ses fruits. En arrivant à Aix en Provence, rares étaient les personnes qui connaissaient cette école. Depuis que je suis au Stade Vélodrome, je rencontre fréquemment des personnes ayant entendu parler de la SMS. C’est super et c’est valorisant. Je lui souhaite vraiment de devenir une très grande école ! Du côté des forces de l’école, son corps administratif très fort et composé de personnalités bien différentes mais complémentaires. La recherche de l’excellence et l’envie de « placer » ses étudiants ainsi que le réseau exceptionnel qu’elle sait partager avec ses étudiants pour leur donner toutes les cartes pour les conduire vers la réussite

Paul Cometto – News Tank Football

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ?
Paul Cometto : J’ai passé une année à SMS, validant ainsi le cycle expert, soit l’équivalent d’un M2.

SBB : Quel est ton poste actuellement ? Peux-tu nous décrire tes missions au quotidien ?
PC :  Lors de mon année à la SMS, je travaillais en parallèle au Stade de France, au service marketing. Je travaille désormais pour News Tank Football, une agence d’information et de business intelligence spécialisée dans le football, bien qu’oeuvrant de façon transversale sur l’ensemble des sports. Je suis responsable des secteurs sponsoring et stadium business. Au quotidien, j’assure une veille stratégique, la rédaction d’articles, et la construction d’études stratégiques. Je suis également amené à intervenir sur le développement commercial et surtout sur différents projets événementiels que NTF va mener dans un futur proche.

J’interviens également à la SMS en tant que professeur sur le financement et l’évolution des enceintes sportives depuis janvier 2013.

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
PC : La venue de Jean Todt pour une conférence sur le sport automobile et la FIA a été très enrichissante et rare pour des étudiants.

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
PC : Je me rappelle quand même de la lourde charge de travail. Avoir cours de 8h à 22H, c’est particulier mais très formateur !

SBB : Quelles sont pour toi les forces et les faiblesses de SMS ?
PC : Parmi les forces, l’orientation professionnalisante du cursus, qui donne de bons outils pour s’insérer dans le microcosme du sport, à l’image de l’affiliation d’un parrain pro à chaque étudiant. SMS met beaucoup l’accent sur la construction et l’animation de son réseau professionnel.
Ayant fait partie de la première promotion, je n’ai pas bénéficié de la sérénité d’un diplôme installé depuis plusieurs années, mais cela a été responsabilisant et engageant vis à vis de l’école.

 

Guillaume Géraudie – Allianz Riviera de Nice

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ?
Guillaume Géraudie : Une année. Comme j’avais déjà un Master 2 Juriste du Sport (Université Nice Sophia-Antipolis), j’ai intégré SMS directement en Master 2. Validation d’un MBA en Management du sport.

SBB : Quel est ton poste actuellement ? Peux-tu nous décrire tes missions au quotidien ?
GG : Chargé de missions Communication à l’Allianz Riviera de Nice. Ma principale mission est la gestion des visites pour le grand public : recrutement et formation des guides, gestion du planning entre les visites et les autres manifestations organisée au stade, référencement des visites du stade, communication sur les réseaux sociaux, communication avec nos partenaires pour les visites comme l’OGC Nice, la ville de Nice, l’office du tourisme, le Musée National du Sport et guide occasionnellement.
Depuis janvier, je gère également le merchandising Allianz Riviera. Cette activité est un bon complément des visites mais aussi une activité en elle-même. Je vais travailler sur une nouvelle gamme de produits dérivés. A suivre…

SBB : As-tu eu d’autres expériences depuis ta sortie de SMS  ?
GG : Avant d’intégrer l’Allianz Riviera en juillet 2014, j’ai travaillé pour Sport Stratégies. D’abord un stage de 6 mois puis un CDD de 3 mois. J’étais rédacteur web et print dans le domaine du marketing sportif.

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
GG : Enseignement sur les stades/salles très intéressant pour moi, très vite après mon entrée à SMS j’ai voulu m’orienter vers ce domaine. Plus généralement, tous les enseignements ont été bénéfiques vu que j’avais peu de connaissances en marketing, communication, événementiel, merchandising…

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
GG : La pause déjeuner de 15 minutes quand tu as cours de 8h00 à 22h00, du sport du vrai.

SBB : Quelles sont les forces et les faiblesses de SMS ?
GG : Les forces sont les cours dispensés par des professionnels du secteur du sport business, un parrain professionnel qui travaille également dans le secteur du sport business, des projets à réaliser tout au long de l’année avec les différents partenaires de SMS (personnellement j’étais chef de projet sur l’organisation d’une course à pied pour des étudiants dans le cadre du Go Sport Running Tour), la possibilité de faire un stage ou une alternance durant l’année scolaire, des sorties pédagogiques plutôt sympas (Clairefontaine et Londres), un suivi important sur le projet professionnel de chaque étudiant.
Faiblesses : nous étions la première promotion donc nous avons essuyé quelques plâtres. Pour une jeune école, SMS présente de nombreux atouts. Je la recommande donc.

 

JM (anonyme) – Jeux panaméricains 2015 à Toronto

SportBuzzBusiness.fr : Combien d’années as-tu étudié à Sports Management School ? Quel diplôme as-tu validé ?
JM : 2 années à SMS. MBA Sports Management option Média

SBB : Quel est ton poste actuellement ? Peux-tu nous décrire tes missions au quotidien ?
JM : Je travaille actuellement au comité d’organisation des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Les Jeux panaméricains représentent le troisième plus important événement multisport d’envergure internationale après les Jeux olympiques d’été et les Jeux asiatiques qui les dépassent en taille et en portée. Je suis au département « Community, Cultural and Public Affairs ».

SBB : Quels ont été les enseignements et les intervenants SMS qui t’ont le plus apporté et intéressé ?
JM : Avec des centres d’intérêts axés sur les médias, je dirais que les cours de « journalisme » et de « stratégie média » (Philippe doucet par exemple) m’ont beaucoup apporté car l’échange dépassait le cadre intervenant-élève. Les intervenants de qualité étaient accessibles en dehors du contexte scolaire notamment.

SBB : As-tu une anecdote sur tes années SMS ?
JM : Si je devais énumérer toutes mes anecdotes étalées sur mes deux années SMS, il faudrait écrire un roman! Entre les déplacements partout en France avec l’équipe de rugby, le tournoi de rugby à Marcoussis, notre visite du site Olympique de Londres ou encore notre weekend end d’intégration à Clairefontaine.

SBB : Quelles sont les forces et les faiblesses de SMS ?
JM : Les forces sont l’Esprit d’équipe entre l’équipe pédagogique et les élèves, l’alternance, très gros point positif pour la suite de sa carrière professionnelle, la flexibilité et l’écoute de l’équipe pédagogique concernant nos impératifs professionnels et personnels. Du côté des faiblesses, en se basant sur mon expérience, je dirais une instabilité de l’équipe pédagogique, de nombreux changements au cours de mes deux années (professeurs, responsable promotion etc.). Je tiens à noter qu’il est normal d’ajuster et de rectifier le tir quand on lance un nouveau projet comme la SMS.

étudiants sports management school sport business

 

Article publié en mars 2015

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant communication et marketing - TANGO... Mutuelles du Soleil sur la manche de l'Olympique de Marseille...
Padel - Le circuit Premier Padel signe un contrat de Naming(Lire la suite) Communication - Une nouvelle campagne de sensibilisation au piratage de l'APPS(Lire la suite) Activation - Betclic mise sur le footix dans sa nouvelle pub pour l'Euro 2024(Lire la suite) Technologie - Tata Communications signe avec World Athletics(Lire la suite) Rugby - Un nouvel équipementier pour Oyonnax Rugby(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Event Manager Assistant - Infront(Lire la suite)