LFP – 20 idées pour faire du foot professionnel français (Ligue 1 – Ligue 2) une marque mondiale et bankable

Nathalie Boy de la Tour (Présidente de la LFP) et Didier Quillot (Directeur Général Exécutif de la LFP) photo : LFP

 

Quelques jours après l’annonce du Naming de la Ligue 1 par Conforama, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a présenté aujourd’hui son plan stratégique pour les années à venir.

L’objectif ? Rattraper le retard économique et sportif par rapport aux autres championnats de football européen afin de faire de la Ligue 1 un produit et une marque mondiale.

Sur la période 2017-2022, la feuille de route dresse 5 axes majeurs pour un total de 20 initiatives (voir plus bas). Des mesures qui doivent permettre aux clubs français de développer leurs revenus matchday, sponsoring ou encore droits TV dont le prochain cycle domestique débutera en 2020 (La LFP empoche 748,5 millions d’euros annuel actuellement pour les droits de diffusion multi-supports de la L1 et de la L2). Si pour cette saison les revenus estimés des 40 clubs s’élèvent à 1,8 milliard d’euros hors transferts (1,689 milliard d’euros en 15-16), l’objectif est de grimper à 2,2 milliards d’euros en 2022 sans prendre en compte la potentielle augmentation des droits TV domestiques.

Comme évoqué il y a quelques semaines, des relais de croissance pourraient être trouvés par les clubs à l’étranger avec notamment la programmation de matchs le midi pour séduire les Fans chinois. Pour émerger sur la scène internationale, la concurrence s’annonce rude et ne se limite pas au football mais bien à toute l’industrie du sport spectacle (NBA, NFL, UFC, eSport…) Le seul espoir semble être d’arriver avec un nouveau produit « révolutionnaire ». Pour le créer, la LFP compte s’appuyer sur la Ligue 2 et la Coupe de la Ligue pour tenter des choses et innover (voir plus bas initiative N°19).

LFP – Comment accroître le business des clubs (et leurs performances sportives)

5 axes majeurs – 20 initiatives

– Protéger et valoriser la formation française
– Valoriser le football professionnel français à l’international
– Mieux connaître et servir les clients pour augmenter les revenus matchday et merchandisiing
– Développer les relations avec les entreprises, les investisseurs et l’UEFA
– Développer une stratégie de marque et de communication, ainsi qu’un plan RSE

1/ Protéger et valoriser la formation française

Initiative n°1 : Faire évoluer la charte du football professionnel

  • Allonger la durée maximale autorisée du premier contrat professionnel de 3, 4, 5 ans
  • Libéraliser les prêts entre clubs (dont règle 7-5-2)
  • Assouplir la limite de joueurs étrangers et extracommunautaire (4 en L1, 2 en L2)

Initiative n°2 : Protéger les jeunes joueurs et la formation pour conserver la valeur en France

  • Appliquer à l’ensemble des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 les règles UEFA sur le nombre minimal de joueurs formés localement dans l’effectif
  • Etudier l’application des règles UEFA sur le nombre de joueurs inscrits dans l’effectif

Initiative n°3 : Accroître la transparence sur le marché des transferts

  • Mettre en œuvre l’extension des pouvoirs de la DNCG au contrôle des agents et des flux financiers (loi Braillard) – et interfacer avec les données FFF
  • Faciliter l’accès au marché français pour les agents étrangers

Initiative n°4 : Valoriser le jeu et les joueurs évoluant en France

  • Promouvoir le modèle français de formation avec la FFF (ex. éducateurs)
  • Promouvoir le niveau sportif de la Ligue 1 / Ligue 2 à l’étranger ; accroitre la visibilité des performances
  • Mutualiser les outils de mesure de la performance : vidéos, données, outils prédictifs

 

2/ Valoriser le football professionnel français à l’international

Initiative n°5 : Améliorer la qualité du spectacle

  • Poursuivre l’effort sur la qualité de jeu : licence clubs, pelouses, arbitrage ET direction du football à la Ligue
  • Développer l’expérience spectateurs : avant-match, animations, sécurité, accueil
  • Poursuivre le lobbying de la Ligue pour une réforme de la loi Evin
  • Encourager la propriété et/ou la maîtrise de l’exploitation des stades grâce à la loi Braillard
  • Renforcer la charte média et améliorer la réalisation audiovisuelle

Initiative n°6 : Augmenter la valeur des droits de diffusion internationaux

Initiative n°7 : Marketer le football professionnel à l’international

  • Développer la présence du football professionnel à l’international : bureaux ET réseau ambassadeurs
  • Aménager les horaires de matchs avec des affiches en après-midi (ex. 13h, 15h, 17h)
  • Encourager le recrutement de joueurs-stars locales selon la stratégie de développement international (ex. draft en Chine)
  • Associer des clubs à des marchés à l’export
  • Capitaliser sur l’image des internationaux (Equipe de France, autres sélections) évoluant en Ligue 1

3/ B2C : mieux connaître et servir les clients pour augmenter les revenus matchday et merchandising

Pour combler le retard existant sur les revenus provenant des jours de match avec les autres championnats européens. Dans son rapport, la LFP rappelle ainsi que les clubs de Bundesliga ou de Premier League génèrent des revenus matchday x4 à ceux de Ligue 1. Le championnat allemand et anglais s’appuient sur des taux de remplissage des stades élevés (+ de 90%) et des dépenses des supporters « importantes » (panier moyen supérieur à 40€).

BON PLAN : Grâce à notre site, bénéficiez de 50€ offerts sur les offres d'abonnement CANAL+ (Canal+, beIN SPORTS, Eurosport...) rendez-vous ici pour en profiter

Initiative n°8 : Mieux connaître les clients

  • Initier des études clients à la Ligue pour des économies d’échelle1 (Référence : Bundesliga)
  • Mettre en œuvre la stratégie digitale et développer l’embasement des fans Ligue et clubs

Initiative n°9 : Définir une stratégie CRM et marketing digital concertée avec les clubs

  • Mettre à disposition des outils communs (pour les clubs volontaires) pour le marketing direct et relationnel (ex. CRM, digital, DMP2 , yield pricing3 , revente billets)

Initiative n°10 : Capitaliser sur les meilleures pratiques marketing de la Ligue

  • Partager les meilleures pratiques : séminaires thématiques, benchmark et veille, stadium tours
  • Développer des expertises fonctionnelles reconnues : stades, pricing, segmentation, marketing data analytics, merchandising, e-commerce, etc.
  • Inciter les clubs à renforcer leurs équipes marketing et commerciales pour tirer le plein potentiel des outils (Référence : Team Marketing Business Operations (TMBO) en NBA et MLS)

4/ B2B : développer les relations avec les entreprises, les investisseurs (français et étrangers) et avec l’UEFA

Initiative n°11 : Développer les relations avec les grandes entreprises

  • Valoriser le football français auprès des grandes entreprises (dont CAC 40) pour aider les clubs à maximiser leurs revenus commerciaux
  • Explorer la création de nouvelles offres pour les entreprises (ex. merchandising sur base fans commune)
  •  Développer le sponsoring en créant de l’inventaire au niveau de la Ligue (ex. naming, e-sport)

Initiative n° 12 : Promouvoir le football professionnel français auprès des investisseurs

  • Créer une direction « Relations Investisseurs » au sein de la Ligue
  • Mettre en œuvre l’extension des pouvoirs de la DNCG au contrôle de la reprise des clubs (loi Braillard)
  • Inscrire et valoriser au bilan des clubs le numéro d’affiliation (loi Braillard)

Initiative n°13 : Travailler avec l’UEFA et défendre la France pour le cycle 2021-2024

  • Préparer le nouveau cycle par des actions conjointes avec la FFF et les clubs (ECA) (nombre de clubs qualifiés / access list, règles de distribution du prize money, gouvernance des compétitions, calendrier
  • Maximiser les chances des clubs français (ex. optimisation du calendrier)

5/ Développer une stratégie de marque et de communication (image, RSE)

Initiative n°14 : Redéfinir la stratégie et l’architecture de marque

  • Appellation Ligue 1, Ligue 2, LFP, identité de marque

Initiative n°15 : Communiquer auprès de nouveaux publics

  • Promotion du football auprès du public féminin et familial…

Initiative n°16 : Créer un réseau d’ambassadeurs du football professionnel

  • Anciens joueurs et entraîneurs à forte notoriété et image positive

Initiative n°17 : Définir et structurer un plan RSE ambitieux

  • Identification d’une ou plusieurs priorités à retenir
  • Valorisation de la contribution économique et sociétale du football professionnel français

Initiative n°18 : Adopter une charte éthique des comportements pour tous les acteurs

  • ex. Charte des présidents de club

Initiative n°19 : Faire de la Ligue 2 et de la Coupe de la Ligue des laboratoires d’expérimentation reconnus

  • Expérimenter de nouveaux formats pour les compétitions (ex : playoffs, carton blanc et vert, fair-play financier, etc.)
  • Déployer des innovations technologiques sur le terrain, dans les tribunes et sur les écrans (ex. maillots-caméra, réalité virtuelle) en s’appuyant sur la sportstech française. (maillots caméra déja testés il y a deux ans en Euroleague)

Initiative n°20 : Mutualiser les achats pour optimiser les coûts (ex. contrats-cadre)

  • Equipements sportifs et stades
  • Consommables
  • Produits dérivés
  • Déplacement des équipes
  • Initiative n°14 : stratégie CRM et marketing digital concertée avec les clubs…

 

Laisser un commentaire

Interview - Alexandre Frachet, Responsable Marketing du Vélo... Offre de Stage : Assistant(e) chef de groupe - LAFOURMI
Event - Le PSG se lance dans le running avec "We run Paris"(Lire la suite) Média - Qui diffuse les Championnats du monde de ski Courchevel - Méribel 2023 ?(Lire la suite) Média - 4 annonceurs sponsorisent le Tournoi des 6 Nations 2023 sur France TV(Lire la suite) Communication - Comment Ford célèbre son retour en Formule 1(Lire la suite) Salle - Paris Entertainment Company, on vous explique tout(Lire la suite) JO - CMA CGM Partenaire Officiel de Paris 2024(Lire la suite)