Opta Sports : «Nous intervenons dans le recrutement des clubs»

En plus de 10 ans d’existence, Opta est devenu le leader international sur le marché des statistiques sportives. Avec plus de 300 clients à travers le monde, l’entreprise est devenu la référence du domaine et collabore avec les plus grands clubs européens et les plus prestigieuses Fédérations. Opta travaille également avec de grands médias, des bookmakers mais aussi des sponsors. Entretien avec David Collet, Directeur d’Opta France. Interview à lire en anglais ici !

 

SportBuzzBusiness.fr : Comment Opta a vu le jour ?

David Collet : Opta est une société de plus de 10 ans d’existence, fondée en Angleterre par des amateurs de football. A l’origine, ils notaient toutes les actions clés sur des feuilles de papier lors d’un match afin de construire leur propre index. En Angleterre, Sky Sports a racheté cette société et a très rapidement utilisé les données collectées et l’Opta index. Ces données étaient diffusées à l’antenne afin de donner une note aux joueurs à l’issue des matchs. C’est ainsi que l’aventure a démarré et que le nom Opta a très vite été connu du grand public. Cependant, Sky utilisait seulement ces informations pour ses chaînes et donc l’activité n’était pas très forte. En parallèle, notre Directeur Général actuel avait travaillé au lancement des sites sports.uk/ .fr… qui avaient été lancé en Europe par les Américains. Il avait remarqué toute la culture et l’état d’esprit des Américains pour les statistiques que ce soit en pleine rencontre ou en post-match. En s’inspirant de cette culture américaine, il a alors monté sa société SportingStatz pour collecter des informations et des statistiques en live autour du football. Il a ensuite racheté Opta à Sky pour créer une nouvelle société qui proposait des stats en live mais aussi en après-match.

Aujourd’hui, Opta est un groupe international leader sur son marché. Nous avons des bureaux en Américaine Latine, aux États Unis, en Australie et plusieurs bureaux en Europe (Italie, Espagne….). Opta c’est 130 salariés au niveau international et 250 analystes à temps partiel avec un chiffre d’affaires en très forte croissance.

SBB : Qui sont vos clients ?

DC : Les stats ayant désormais une place importante de différentes manières dans le sport, nous avons la chance de collaborer avec des médias, des clubs, des fédérations, des opérateurs de pari sportifs ou encore des sponsors. Actuellement nous collaborons avec plus de 300 clients à travers le monde. Dans les médias, nous travaillons avec les plus grands quotidiens d’Europe comme l’Equipe, The Guardian, la Gazetta et avec des chaînes comme SKY Sports, ESPN ou encore Canal+. Quant aux clubs, nous travaillons en étroite collaboration avec plus de 40 clubs au niveau Européen comme le FC Barcelone, Liverpool mais aussi le Real Madrid ou Manchester City. Par ailleurs, la Fédération Française de Football, la Fédération Allemande de Football, la Fédération Anglaise et Italienne font partie de nos clients. Dans le secteur des paris sportifs, nous collaborons avec Ladbrokes, Betfair, SportingIndex, la FDJ ou encore le PMU. Enfin, des sponsors comme Castrol utilisent nos stats pour leur campagne marketing afin de mettre en valeur leur partenariat.

SBB : Vous avez énormément de clients issus du milieu de football. Qu’en est-il des autres sports ?

DC : Il est vrai que le football est notre locomotive. Cependant, le football n’est pas notre seule offre. Nous proposons des stats pour des disciplines comme le rugby, basket, cricket, hand qui sont des sports clé pour nous. Dans le monde du rugby, nous travaillons avec les All Blacks, la FFR, le Stade Français, le Racing Métro, Toulon etc… Aujourd’hui, nous fournissons du contenu dans 30 sports différents.

SBB : Qu’est qui fait la force d’Opta ?

DC : Ce qui nous caractérise c’est la très grande profondeur que nous proposons sur les sports que nous couvrons. Par ailleurs, l’une de nos particularités est cette capacité à être très innovant et créatif dans la façon dont nous utilisons les données afin de raconter des histoires autour des stats. Nous sommes les seuls à avoir cette capacité à trouver le bon chiffre, la bonne formulation ou la bonne comparaison pour répondre aux besoins de notre clientèle et ainsi enrichir le débat autour d’un match. Notre flexibilité est également une force, nous nous adaptons en fonction des besoins de nos clients.

SBB : Comment couvrez-vous les différentes compétitions ?

DC : Nous suivons le match à partir du signal TV pour plusieurs raisons. Nos analystes ne vont pas assister aux matchs au stade pour des raisons économiques mais pour des raisons d’efficacité. En effet, lorsqu’on est au stade, on ne peut pas revoir les ralentis, pas de zoom caméras ou enregistrer le match… S’il y a un doute, il n’y a aucun moyen de revoir l’action. Nous préférons le faire à distance pour avoir du recul sur le match grâce aux différentes caméras et ralentis. Par ailleurs, nous avons développé un logiciel de saisie interne très performant, qui compte 260 catégories, où nous pouvons saisir toutes les touches avec le ballon avec un très grand degré de précision. Par exemple, nous avons à disposition 10 types de passes : passes courtes, passes déviés, passes longues etc…

SBB : Quel est le dispositif pour un match ?

DC : Pour chaque match, nous avons 3 personnes : 2 analystes, un pour chaque équipe, et un live-checker qui vérifie si les informations enregistrées par les analystes sont exactes. Durant le match nous renseignons trois types d’informations : toutes les touches avec le ballon, la localisation de l’action et la minute exacte. C’est un travail intense qui demande beaucoup de concentration et de coordination. En effet, grâce à la souris, vous situez l’action et avec le clavier, vous définissez quel type d’action. En cas de doute, le live-checker est à la disposition des analystes pour vérifier une action litigieuse. Enfin, après chaque match, nous ré-analysons le match pour s’assurer que toutes les informations collectées sont correctes. Ça prend 3 à 4 heures par match. En moyenne, 97 % des informations collectées en live sur des actions clés sont exactes.

SBB : A partir de toutes ces informations, quels sont les services que vous proposez ? 

DC : Durant les matchs, nous envoyons à nos clients des stats brutes sous forme de flux de données. Ces informations peuvent être des stats individuelles, collectives ou un cumul saison, par exemple quel joueur a tenté le plus de frappe en dehors de la surface cette saison. Nous proposons également des rapports d’avant match aux médias. Ce qui distingue Opta, c’est le service éditorial. Ce service est proposé en 7 langues, et nos experts sont capables de répondre à toutes les demandes de nos clients. Par exemple, si Rooney est blessé, nous pouvons savoir comment Manchester United se comporte sans lui. Nous proposons également un tableau de bord en live et nous répondons à tout type de question des commentateurs lors d’une rencontre. En quelque sorte, nous sommes le service statistique externalisé de nos clients. Nous proposons également des modules HTML pour les sites internet appelés « widgets ». 130 clients utilisent déjà cette gamme de 20 modules. La particularité de ces widgets est qu’ils sont automatisés. Nos clients n’ont qu’à incorporer le widget sur leur site et nous faisons le reste.

SBB : Combien de championnats couvrez-vous ? Est-ce que la couverture diffère-t-elle selon l’importance du championnat ?

DC : Nous offrons deux types de couvertures. D’abord, nous couvrons 18 championnats dans le monde entier, notamment les 5 grands championnats d’Europe (Angleterre, Allemagne, Espagne, France et Italie) en analyse complète. En effet, nous couvrons toutes les rencontres. Enfin, pour les championnats inférieurs comme le championnat Belge, Autrichien, nous récoltons des données comme le score, les buteurs, les remplacements, le classement, les résultats par journée etc… Au total, si l’on assemble la couverture en analyse complète et l’analyse partielle, nous couvrons plus de 150 championnats au total. Par ailleurs, depuis 6 ans, nous collectons des statistiques sur la totalité des matches de Ligue des Champions et depuis 3 ans pour l’Europa League. De plus, nous possédons les stats de tous les matchs amicaux des grandes nations depuis 6 ans, 90 % des matchs de qualifications européennes pour les Coupes du Monde et l’Euro. Nous possédons également les stats de tous les matchs de Coupe du Monde depuis 1966 et de l’Euro depuis 1982. Cette grande profondeur dans la couverture des compétitions nous permet de proposer à nos clients des informations très précises.

SBB : De quelle manière aidez-vous les clubs ?

DC : Nous sommes très flexibles avec les clubs. Nous leur proposons des vidéos couplées aux statistiques sur leur jeu et celui de leurs adversaires. Nous mettons à leur disposition des logiciels spécialisées mais aussi des rapports papiers d’après match pour les entraîneurs avec des données collectives et individuelles à l’intérieur.

SBB : Intervenez-vous avec vos statistiques dans le recrutement ?

DC : Oui, en effet, nous intervenons dans le recrutement des clubs en fournissant nos stats. En fonction de leur demande, nous pouvons par exemple comparer deux joueurs et ainsi prouver quel joueur leur conviendrait en fonction de leurs critères. De plus, si un club cherche un milieu offensif âgé entre 20 et 22 ans, droitier, avec une moyenne de 10 buts et 15 passes décisives sur les trois dernières saisons, nous pouvons ressortir les joueurs qui ont ce profil-là.

 

Pour suivre les chiffres clés Opta sur Twitter, suivez le compte @OptaJean ! L’info est toujours accompagnée d’un mot résumant le tweet ! Bluffant. ;-)

 

 

 

Laisser un commentaire

Collecte de fonds - La Famille du Basket français se mobilise... Red Bull Racing F1 : 300km/h dans le Lincoln Tunnel (Version...
Fan Experience - Une expérience VR pour un patient lors du match LDLC ASVEL - FC Barcelone(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé(e) de Développement Commercial - Chambéry Savoie Mont Blanc(Lire la suite) Business - "CyLimit" annonce une levée de fonds pré-seed de 250 000€(Lire la suite) Agence - François Plessis (Agence Com'Over) nous décrypte la campagne "Cimetière des reCOs"(Lire la suite) Offre Alternance - Assistant(e) Chef(fe) de Projet Brand Strategy - SPORTFIVE(Lire la suite) Business - Raphaël Varane rejoint le fonds d'investissement SLAM(Lire la suite)