L’équipementier sportif PEAK débarque en France

En janvier dernier, Tony Parker annonçait officiellement qu’il quittait Nike pour rejoindre PEAK. Aujourd’hui, c‘est avec cet ambassadeur numéro 1 que l’équipementier chinois compte s’appuyer pour attaquer le marché français.

Peak Tony Parker

PEAK, qui développe des produits haut de gamme et techniques adaptés à la compétition de haut niveau, et à la pratique du plus grand nombre, se limitera à l’univers du basketball afin d’accroître sa notoriété. Dans un second temps, la marque à l’intention de se positionner durablement dans l’univers des équipementiers multisports en proposant une gamme complète et adaptée à la pratique du running, tennis et d’autres sports collectifs.

Des ambassadeurs et partenariats pour accompagner la marque

15 joueurs NBA évolue avec des chaussures PEAK dont Tony Parker évidemment, Shane Battier (Miami) ou bien encore George Hill (Indiana). Leur retour d’expérience et le degré d’exigence imposé par la compétition permettent de développer des chaussures adaptées aux caractéristiques de chacun afin d’optimiser au maximum leur performance.

Le coeur de métier de PEAK étant le basketball, l’équipementier a noué de nombreux partenariats dans ce domaine avec par exemple la NBA, la FIBA et des équipes nationales (Serbie, Nouvelle-Zélande…). Ce positionnement dans le basket international trouve sa déclinaison sur le marché français avec les récentes signatures d’Emilie Gomis comme ambassadrice et du club de l’ASVEL évoluant en ProA.

Un développement omnisports

Afin de poursuivre son développement et apporter un angle plus omnisports, PEAK s’est associé à de nombreux Comités Nationaux Olympiques (Liban, Algérie, Nouvelle-Zélande…) et renforce son positionnement dans le tennis en étant partenaire de la WTA Asie Pacifique et d’Olga Govortsova (57ème au classement WTA 2012).

En signant Tony Parker et plus récemment Emilie Gomis, PEAK s’offre ce qui se fait de mieux en termes d’ambassadeurs du basket français. L’enjeu pour la marque sera d’activer de manière pertinente ces droits sponsoring pour profiter pleinement de l’image des deux joueurs et d’en tirer une notoriété croissante. En fonction de ses résultats dans le basket, Peak pourra alors aspirer à beaucoup mieux dans les autre sports collectifs et le tennis sur le marché français.

Laisser un commentaire

Domyos débarque en Chine avec une nouvelle discipline : le Tai... La gamification par Kwarter : l’avenir du second écran dans...
Fan Experience - Une expérience VR pour un patient lors du match LDLC ASVEL - FC Barcelone(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé(e) de Développement Commercial - Chambéry Savoie Mont Blanc(Lire la suite) Business - "CyLimit" annonce une levée de fonds pré-seed de 250 000€(Lire la suite) Agence - François Plessis (Agence Com'Over) nous décrypte la campagne "Cimetière des reCOs"(Lire la suite) Offre Alternance - Assistant(e) Chef(fe) de Projet Brand Strategy - SPORTFIVE(Lire la suite) Business - Raphaël Varane rejoint le fonds d'investissement SLAM(Lire la suite)