Margarita Louis-Dreyfus : « chaque euro que je dépense pour l’OM vient des réserves limitées de ma famille »

Margarita LOUIS DREYFUS et ses Enfants

Dans une interview publiée ce matin sur le site officiel de l’Olympique de Marseille, l’actionnaire principale du club Margarita Louis-Dreyfus est revenue sur sa situation financière et son rapport à l’OM, reprécisant notamment le fait qu’elle n’avait pas hérité du Groupe Louis-Dreyfus à la mort de son marie Robert Louis-Dreyfus. « Je ne suis pas Robert et je n’ai pas ses possibilités financières pour imiter les investissements des actionnaires parisiens et monégasques qui sont “hors normes” au regard de la réalité économique du football français. […]  Il doit être clair pour tout le monde que mon investissement dans l’OM est déjà très important et que l’on ne peut pas espérer plus de moi dans cette situation : chaque euro que je dépense pour l’OM vient des réserves limitées de ma famille et non des caisses du groupe dont mon mari était le dirigeant. »

 

« On peut toujours rêver d’un actionnaire plus généreux. »

Dans cette interview exclusive à OM.net, Margarita Louis-Dreyfus a également abordé la question de la cession de l’Olympique de Marseille. « Je ne céderai pas le club à quelqu’un qui fait des promesses qu’il ne puisse pas tenir. Ce serait un coup fatal porté au club et j’aime trop l’Olympique de Marseille pour m’en désengager en mettant son avenir en péril. On peut toujours rêver d’un actionnaire plus “généreux”. Mais il ne faut pas oublier tous les efforts que Robert et moi avons consentis dans ce domaine. »

Pour lire l’interview en intégralité, c’est ici.

Laisser un commentaire

Casque audio Beats by Dre PSG en vente à 199,95€ Premier League - Warrior nouvel équipementier de Stoke City...
Nike présente le coloris de ses chaussures pour les Jeux Olympiques(Lire la suite) La campagne de L’Equipe pendant les Jeux(Lire la suite) Les Jeux d’hiver 2030 aux Alpes françaises si…(Lire la suite) Le groupe Accor lance le « All Mood Service » pendant les Jeux(Lire la suite) Paris 2024 : des athlètes français toujours sans tenues ?(Lire la suite) Business - Le Real Madrid entre dans l'histoire du football business avec des revenus records(Lire la suite)