NHL: Risque imminent de lock-out en Amérique du Nord !

Le commissaire de la NHL Gary Bettman entend réduire le plafond salarial de 12 millions de dollars. Une forme de déclaration de guerre contre l’association des joueurs et risque de semer le trouble et de provoquer une annulation de tout ou partie de la saison prochaine comme ce fût le cas en 2004.

Credit photo: Getty images
Gary Bettman lors d’une conférence en 2010

Vendredi dernier, le commissaire Gary Bettman a fait une déclaration plutôt agressive à  l’association des joueurs. En effet, à la demande des managers des franchises, Gary Bettman a déclaré vouloir baisser significativement le plafond salarial à hauteur de 52.5 millions de dollars, ce qui correspond à une baisse de 12 millions de dollars par rapport à la saison précédente.

Il existe plusieurs raisons à cela, premièrement, faire gagner en attractivité le championnat en homogénéisant le niveau des équipes. Ils souhaitent en effet limiter les possibilités de recrutement des équipes les plus riches. La deuxième raison et non des moindres, limiter les équipes les plus modestes de creuser encore un peu plus le déficit, déjà évident pour certaines.

Par conséquent, on pourrait considérer ces décisions comme sages et nécessaires pour pérenniser l’activité des franchises et celle de la ligue en règle générale.

Cependant, les choses ne sont pas si simples car la convention existant entre la ligue et l’association des joueurs prendra fin le 15 septembre et il s’agit maintenant de se mettre d’accord sur de  nouveaux termes.

L’idée des franchises et du commissaire est de réduire de 12 millions de dollars le plafond salarial ce qui le ramènerait au niveau de 2007 afin de limiter une fuite en avant. Cette décision permettrait ainsi de réduire de 57% à 46% la part des salaires des joueurs dans le budget des clubs.   Les autres objectifs sont de limiter les contrats liants les joueurs et les équipes à 5 ans et geler les salaires pour toute la durée  de ces contrats. Enfin, ils souhaitent supprimer les bonus versés aux joueurs.

Georges Laraque, ancien joueur du Canadien de Montréal

Toutes ces exigences semblent inatteignables et risquent de provoquer le pire comme en témoigne Geoges Laraque ancien joueur de NHL qui a notamment évolué au Canadien de Montréal de 2008 à 2010 : « J’ai pensé pendant longtemps qu’il n’y en aurait pas (lock-out ndlr), car les choses vont trop bien financièrement pour la NHL. Cependant, les propositions sont tellement drastiques que je serais surpris s’il y avait du hockey la saison prochaine », a-t-il affirmé dimanche. « Il faut attendre avant que le nombre de spectateurs revienne au même niveau qu’il l’était auparavant. Dans le cas de Phoenix, les choses ne sont jamais revenues à la normale après le premier arrêt de travail (lock-out de 2004 qui avait vu la saison 2004-2005 annulée ndlr)  et les gens qui y croient se lasseront.»

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici

Les membres de la ligue et de l’association des joueurs devraient se rencontrer cette semaine pour discuter de ces différentes propositions et il est fort à parier que l’ambiance sera glaciale.

Source : New York Post

Laisser un commentaire

L'EQUIPE remporte le prix du public - Caravane publicitaire du... Nike Running Japan : RUN Like ME
Football - Puma dévoile le nouveau maillot Third de Manchester City sur Roblox(Lire la suite) Football - Installer le réflexe du foot « en vrai » - la Ligue 1 lance "Bienvenue au Club"(Lire la suite) Football - EA SPORTS FC s'offre le Naming de LaLiga dès 2023-2024(Lire la suite) Offre de Stage - Assistant Project Manager - SPARTNER(Lire la suite) BON PLAN - Les bon plans Canal+ pour le mois d'août (+50€ offerts)(Lire la suite) Pourquoi les supporters du PSG (et les autres) ont tout à gagner sur ParionsSport(Lire la suite)