adidas pourrait stopper son partenariat avec la FIFA si elle ne réussit pas à se réformer

adidas FIFA 2030 sponsoring football

Fin 2013, Herbert Hainer (CEO adidas Group) et Thierry Weil (Directeur Marketing de la FIFA) annonçaient le renouvellement du partenariat adidas/FIFA jusqu’en 2030

 

Alors que le paquebot FIFA est empétré dans des affaires de corruption, adidas, par la voix de son patron Herbert Hainer, a déclaré n’avoir rien à se reprocher dans ces histoires. La marque aux trois bandes pourrait même stopper son partenariat si la FIFA ne réussit pas à constuire un nouveau modèle dans les années à venir.

« Si la Fifa réussit à se réformer, et à mon avis ils sont en bonne voie pour le faire, nous allons continuer à la sponsoriser », peut-on lire dans une dépêche AFP relayée notamment par L’Express.fr. Les propos sont ceux d’Herbert Hainer qui s’est récemment confié au quotidien Handelsblatt. Pour le CEO d’adidas Group, si la FIFA n’arrive pas à repartir du bon pied, « nous allons réfléchir à ce que sont les alternatives. Mais il est trop tôt pour spéculer là-dessus« .

Dans cette interview, Herber Hainer a également écarté la mise en cause d’adidas dans les différents scandales. « On ne peut pas nous rendre responsables des agissements criminels de cadres de la FIFA. Nous avons conclu des contrats avec la Fifa, qui reposent sur la fourniture d’un service et sa contrepartie, où tout est réglé clairement« , a-t-il précisé. « Nous avons examiné à la loupe tous les contrats et je peux vous assurer que nous n’avons rien à nous reprocher« .

Rappelons qu’adidas a prolongé il y a deux ans son contrat de partenariat avec la FIFA jusqu’en 2030. Un contrat qui pèserait au minimum 30 millions d’euros par an. Depuis que les affaires ont éclaté au sein de la FIFA, des partenaires ont pris la parole publiquement. Il y a deux mois, Coca-Cola, Visa, Anheuser-Busch InBev (Budweiser) et McDonald’s avaient ouvertement demandé le départ de Sepp Blatter du poste de Président. En début d’année, ce sont 5 sponsors de la FIFA (Emirates, Sony, Continental, Johnson & Johnson et Castrol) qui prenaient leurs distances avec la Fédération en ne renouvellant pas leur contrat sponsoring.

Dans l’interview, Herber Hainer précise enfin que le contrat avec la Fédération Allemande de Football n’était pas remis en question malgré les révélations sur des paiements liés à l’attribution de la Coupe du Monde 2006 par l’Allemagne. « Nous sommes aux côtés de la DFB. Le scandale n’est pas comparable dans ses proportions à celui de la Fifa. L’équipe nationale est une vitrine pour l’Allemagne, tout comme adidas« .

 

Laisser un commentaire

Jaguar fait son retour dans le sport automobile avec la Formula... Offre de Stage : Communication - Wed'ze
MONEY - Forbes dévoile son classement annuel des sportifs les mieux payés(Lire la suite) Best Practice - Un club de football danois teste l'application vidéo Zoom pour réunir les supporters lors d'un match(Lire la suite) Fil info - L'actualité en continu du sport business et du marketing sportif(Lire la suite) Fan Experience - Fan Experience - Une équipe de baseball met son stade en location sur AirBnB(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Commercial(e) - Entreprise partenaire de Win Sport School (Chambéry)(Lire la suite) Agence - Lagardère Sports and Entertainment dévoile son nouveau nom(Lire la suite)