De l’importance d’une mascotte sur un évènement sportif : Le cas de « Jack » présent au Final4 de la Coupe de la Ligue de Handball

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici puis cliquez sur l'onglet "offres"

 

Mi-mars, la Ville du Mans a accueilli le Final4 de la Coupe de la Ligue de Handball by Lidl. Organisé à Antarès, les deux jours de compétition (samedi et dimanche) ont attiré 11 463 spectateurs en cumulé.

Afin d’offrir une Fan Experience enrichie, la Ligue Nationale de Handball (LNH) s’est donnée les moyens de faire le show en faisant une nouvelle fois appel à Xtreme Agency.

« L’investissement sur la partie spectacle avec DJ, speaker, dispositif de lumière spectacle, arche d’entrée des joueurs, production vidéo pour les écrans géants, mascotte, violoniste… s’élève à 45 000€, ce sont des investissements nécessaires quand on veut prétendre à faire du sport spectacle » nous précise Noémie Catalan, Responsable Communication et évènementiel de la LNH.

Lors de ce week-end, la mascotte « Jack » s’est particulièrement fait remarquée pour le plus grand bonheur du public et des téléspectateurs branchés sur beIN SPORTS. « Nous avons proposé à la LNH la présence d’une « vraie » mascotte, vraie au sens des USA » ajoute Fabrice Marcellier, Directeur Général d’Xtreme Agency. « Derrière Jack se cache le comédien qui jouait l’ancienne mascotte des Chicago Bulls, nous l’avions fait venir l’année dernière pour le Nanterre 92 show. »

« Nous étions convaincus que le public français adhérerait » – Noémie Catalan, Responsable Communication et évènementiel LNH

En France, l’utilisation de la Mascotte comme ingrédient du « sportainment » reste encore confidentielle, certainement une question de culture diront certains. « Au-delà d’améliorer l’expérience spectateur sur l’événement, il faut savoir que le Final4 de Coupe de la Ligue est conçue comme une vitrine et un laboratoire dans lequel les clubs peuvent puiser de l’inspiration. Le retour d’expérience pourra servir à ceux qui le souhaitent afin d’améliorer leur dispositif de mascotte et/ou d’en adopter un. » ajoute Noémie Catalan. Cette saison, 11 clubs sur 14 en Lidl Starligue utilise une mascotte pour animer leurs rencontres.

« On connaissait l’impact des mascottes US en NBA sur le grand public, personne ne peut rester de marbre face à leur performance d’acteur, de danseur, leur performance sportive ou humoristique. Nous étions convaincus que le public français adhèrerait » ajoute Noémie Catalan. « L’idée était de faire venir ce qui se fait de mieux en terme de mascotte afin d’apporter un spectacle permanent et varié tout au long du week-end, pas uniquement pendant les temps morts et entre les matchs. Un show apprécié par le plus grand nombre, petits et grands, partenaires et supporters en complément du spectacle que constitue le match. Et force est de constater que nous avons reçu de nombreux retours positifs. C’est une vraie satisfaction et nous avons déjà envie de faire revenir Jack ! »

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

« Faire monter l’évènement en qualité perçue et augmenter la fan expérience » – Fabrice Marcellier, Directeur Général d’Xtreme Agency

Si le comédien américain jouant « Jack » a laissé libre cours à son imagination, une trame est évidemment édité en amont par Xtreme Agency lorsque l’agence spécialisée déploie ses dispositifs évènementiels.

« Dans le contexte du Mans, nous avons imaginé une mise en scène de son entrée en partant du circuit des 24h, au volant d’une Porsche. Puis nous l’avons intégré dans nos scénarisations avec des Fan cams, des danseuses, des jeux… » détaille Fabrice Marcellier. « Tout ce contenu a été, pensé, créé et mis en œuvre en concertation avec la LNH et ses attentes. L’objectif était de faire monter son évènement en qualité perçue et augmenter la fan expérience. Le rôle de la mascotte aujourd’hui doit être la représentation qualitative, au-delà des performances physiques, des valeurs d’un club, d’un annonceur, ou d’un détenteur de droits. »

Un « contenu dans le contenu » qui a permis à la LNH d’alimenter ses comptes réseaux sociaux, Twitter notamment.

Dans les années à venir, la mascotte d’un tel évènement pourrait-elle être commercialisée à un partenaire ? « En 2015 et en 2016 nous avions fait venir les mascottes des 4 clubs engagés au Final4 ; il y a également eu une édition du Hand Star Game où nous avions travaillé avec les clubs et nous avions fait animer les costumes par des danseurs professionnels. Mais c’est effectivement la première fois que nous créons la mascotte d’un événement animée par un professionnel. Jack était la mascotte du Final4 de Coupe de la Ligue by Lidl. Il n’est pas question à ce stade d’associer une marque à la mascotte et d’en faire un support publicitaire, ce n’est pas sa raison d’être ni son ADN. » conclu Noémie Catalan.

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

Crédit : S.Pillaud/Sportissimo

Laisser un commentaire

Quelle Fan Experience au nouveau stade de Tottenham ? Offre Emploi : Responsable événementiel - FootGolf
Droits TV - France Télévisions s'offre les droits en clair des JO Paris 2024(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de stage : Assistant Marketing – LNH(Lire la suite) Football - Puma nouveau fournisseur officiel des ballons de LaLiga(Lire la suite) Rugby - Un maillot "Notre-Dame" pour le Stade Toulousain(Lire la suite) Marque - Beats by Dre dévoile sa nouvelle publicité pleine de stars du sport avec « Unleashed »(Lire la suite) JO - ENGIE s'engage auprès de 8 athlètes d'ici 2020 dans le cadre du Pacte de Performance(Lire la suite)