Euro 2024 : Focus sur la stratégie de communication du Crédit Agricole, partenaire des Bleus depuis 50 ans

A l’occasion de l’UEFA Euro 2024, Crédit Agricole, Partenaire de la Fédération Française de Football, joue plus que jamais la carte du sponsor engagé auprès de « tous les footballs ».

Il y a quelques jours, le Crédit Agricole a commandé un sondage auprès d’IPSOS pour en savoir un peu plus sur la perception du football et sa popularité. Malgré l’image contrastée du football (49% des Français en ont une bonne image, 43% une mauvaise image), nos compatriotes le considèrent comme un sport universel (78%), fédérateur (67%), convivial (67%) et qui fait le lien entre toutes les générations (72%).

Selon IPSOS, plus de la moitié de la population (54%) déclare regarder régulièrement les matchs de l’Equipe de France lors des grandes compétitions, 35% se disent supporters d’un club de football professionnel et 32% déclarent posséder une écharpe ou un maillot.

« On doit ressortir comme le premier partenaire du foot français derrière l’équipementier »

« Nous sommes rassurés mais je n’avais pas de doute sur l’intérêt des français pour le football » nous précise Gérald Grégoire, Directeur Général adjoint du Crédit Agricole. Un sponsor historique du foot français qui célèbre en 2024 ses 50 ans de partenariat avec la FFF.

« Nous sommes sur tous les assets, le foot amateur, la Coupe Gambardella qui porte le nom Crédit Agricole, la Coupe de France en étant un des sponsors maillot, les Equipes de France… En étant présent sur autant de facettes, on doit ressortir comme le premier partenaire du foot français derrière l’équipementier »

L’UEFA Euro 2024 sera évidemment un temps fort de communication autour des Bleus et du football français en général. « Nous avons notamment des vidéos avec les sélectionneurs des équipes de France, Didier Deschamps, Hervé Renard et Thierry Henry, qui se remémorent leurs souvenirs de football amateur. Et nous avons également une série qui retrace la vie de quatre passionnés de football, dont certains anciens joueurs pros comme Jérôme Alonzo, qui retournent sur les lieux où ils ont démarré. C’est ça qui est intéressant. C’est ce parcours de vie avec son père qui l’accompagnait sur le terrain.. on va profiter aussi de l’Euro 2024 pour accroître cette présence médiatique notamment en prenant la parole en télévision ».

Difficile de faire dans l’humour quand on est une banque ?

Pour travailler son image et sa préférence de marque, le Crédit Agricole, comme d’autres acteurs du secteur bancaire, mise sur l’humour dans leurs campagnes de communication.

« Depuis le début de l’année, on a un nouveau concept publicitaire, conçu avec l’agence BETC, qui met en avant la famille Déon et un ensemble de personnages dont un qui s’appelle Michel, l’ami de la famille, le passionné de football. On va également lancer une offre spéciale crédit conso avant l’Euro, pour permettre notamment aux clients de financer leurs équipements et l’achat par exemple d’une télévision ».

Des spots publicitaires réalisées par BETC qui utilisent l’humour. « Quand on est sur un sujet comme la banque et l’assurance, la ligne de crête n’est pas évidente » confesse Gérald Grégoire. « La marque Crédit Agricole a une image qui est très forte auprès des français. La famille Déon incarne la proposition de valeur du Crédit Agricole. On essaie de faire de l’humour, de l’humour intelligent, j’espère plutôt habile sans verser dans la gaudriole ou la vulgarité. Notre plus bel asset, c’est la marque Crédit Agricole, il faut être très attentif et en même temps, nous avons un enjeu aussi de modernisation pour adresser des publics toujours plus jeunes. Les premiers résultats de notre nouvelle campagne sont plutôt très encourageants. »

« Nous avons un enjeu aussi de modernisation pour adresser des publics toujours plus jeunes »

Gérald Grégoire, Directeur Général adjoint du Crédit Agricole

Un partenariat avec la FFF qui est le plus important dans le sport pour Crédit Agricole. « On ne va pas se mentir, c’est quand même le plus gros budget. On a un autre partenariat qui est significatif, mais qui n’est pas de même nature avec la Fédération Française de Judo. On a également Team Vitality dans l’esport mais on n’adresse pas nécessairement les mêmes populations » ajoute Gérald Grégoire. Le Crédit Agricole peut se le permettre. « C’est un groupe qui a réalisé un niveau d’activité et de profitabilité record en 2023, avec un chiffre d’affaires que l’on appelle nous le produit net bancaire d’un peu plus de 36 milliards d’euros et un résultat de l’ordre de 8,3 milliards d’euros ».

Du financement pour la FFF et des comptes bancaires au Crédit Agricole pour certains joueurs ?

Outre les enjeux d’image et de communication, le Crédit Agricole nourrirait évidemment un intérêt économique à se lier à la FFF. La fédération dispose-t-elle d’emprunts et autres financements auprès du Crédit Agricole ? « Vous n’êtes pas sans savoir que je suis assujetti au secret bancaire. La seule chose que je peux vous dire, c’est que nos relations sont excellentes, y compris de ce point de vue là. » nous répond Gérald Grégoire. Cette proximité avec la FFF s’étend-elle également à certains joueurs de l’Equipe de France ? Certains ont-ils des comptes bancaires au sein de la banque ? Rien n’est moins sur.

Laisser un commentaire

Chaussures des 622 joueurs, maillots des 24 Nations... Nike remporte... Offre Apprentissage : Assistant(e) Sports Marketing - hummel
Nike présente le coloris de ses chaussures pour les Jeux Olympiques(Lire la suite) La campagne de L’Equipe pendant les Jeux(Lire la suite) Les Jeux d’hiver 2030 aux Alpes françaises si…(Lire la suite) Le groupe Accor lance le « All Mood Service » pendant les Jeux(Lire la suite) Paris 2024 : des athlètes français toujours sans tenues ?(Lire la suite) Business - Le Real Madrid entre dans l'histoire du football business avec des revenus records(Lire la suite)