FIFA – Michel Platini s’explique sur le versement des 2 millions de francs suisses

platini Blatter

 

Dans un entretien accordé au quotidien Le Monde, Michel Platini s’explique sur le versement des 2 millions de francs suisses (1,84 million d’euros) reçu de la FIFA en 2011 pour un travail effectué des années auparavant.

Suspendu pour 90 jours par la commission d’éthique de la FIFA, l’actuel Président de l’UEFA espère toujours pouvoir se présenter à l’élection de la présidence de l’instance du foot mondial afin de prendre la succession de Sepp Blatter. « Ça les énerve que ce soit un footballeur et pas un pur politique qui veuille diriger. Mais je n’aime pas perdre. Surtout pour une affaire qui n’en est pas une » a précisé Platini dans l’entrevue.

Pour Michael Tapiro, Président de la Sports Management School, « La situation critique que traverse Michel Platini reflète un climat politique pervers et délétère dans les instances du football mondial. La révélation d’un paiement de deux millions de francs suisses réglé en 2011 par la FIFA pour un travail fait entre 1998 et 2002, et la suspension de trois mois qui a suivi, place le président de l’UEFA dans un embarras médiatique sans précédent pour lui. Or ce dossier n’a rien à voir avec les récentes révélations de système corruptif au sein de la FIFA, dont il est candidat au poste de président à la place de son ancien mentor, Sepp Blatter. »

Si le FIFAGATE est encore loin du dénouement final, les récentes prises de parole des sponsors principaux de la FIFA montrent – si besoin est – l’importance de redorer au plus vite l’image de l’institution. « La FIFA traverse une crise morale et éthique sans précédent. Les 2/3 du comité directeur ont été suspendus pour corruption et le président a été contraint de démissionner en février dernier, poussé en cela par Michel Platini. » nous commente Michael Tapiro. « En attendant la prochaine élection, pour laquelle ce dernier est grandissime favori, le dossier ressorti soudainement fait vaciller l’image de Platini ainsi que son aura de grand serviteur des instances du football et d’ancien champion aux trois Ballons d’Or. Il entache de façon quasi définitive sa probité, tandis que les prochaines élections au sein de la FIFA ressembleront à une « opération mains propres » pour donner un coup de balai définitif à un système corrompu et entaché de malversations financières.

En mars dernier, la FIFA présentait ses derniers résultats financiers, au « lendemain » de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Lors des 4 dernières années (2011 à 2014), la fédération internationale a généré un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars. A eux seuls, les droits TV du mondial brésilien ont rapporté 2,4 milliards de dollars sur la période 2011-2014. Des montants colossaux brassés par la FIFA qui ne sont pas sans risques. Jack Warner, ancien vice-président de la FIFA et ancien président (1990-2011) de la Concacaf, a été radié à vie de la FIFA pour des faits de paiements illégaux, corruption, racket et blanchiment d’argent. « Le candidat Platini est un homme de sport, parfois de pouvoir, mais certainement pas un homme d’argent. Ce doute soulevé par cette affaire pourrait lui obstruer la voie royale vers la présidence de la FIFA, l’instance suprême, le Gouvernement du Football autoproclamé. » ajoute le Président de SMS, école spécialisée dans les métiers du Sport Business. « Sans présager de l’issue du dossier à charge, nul doute que cet épisode évoque, une nouvelle fois, le marigot impitoyable et bassement manipulatoire que sont devenues les arcanes du football mondial. »

Concernant l’actualité récente du paiement des 2 millions de francs suisses, Michel Platini a apporté un élément de réponse au Monde. « En fait, je travaille plusieurs mois sans rien toucher. Au bout d’un moment, je vais voir Blatter : “Tu as un problème pour me payer ?”, il me dit “oui. Je ne peux pas te payer 1 million à cause de la grille des salaires. Tu comprends, le secrétaire général gagne 300 000 francs suisses. Tu ne peux avoir plus de trois fois son salaire. Alors, on va te faire un contrat pour 300 000 francs suisses et on te donnera le solde plus tard”. (…) J’ai arrêté de travailler pour lui en 2002, au moment de mon entrée au comité exécutif de la FIFA. Je ne demande pas parce que je ne manque pas. »

Dans son entrevue
, le journal précise que c’est en 2011 que Michel Platini réclame son paiement : « J’ai demandé à mes services d’entrer en contact avec la direction des finances de la FIFA qui a demandé à Blatter s’il me devait de l’argent. Et il a dit oui. J’ai envoyé une facture à leur demande. Et là, je me suis trompé à mon détriment. Je ne me souvenais plus que j’avais été payé 300 000 francs suisses, je croyais qu’il s’agissait de 500 000 et qu’il me devait un rattrapage de 500 000 par quatre années. J’ai donc envoyé une facture de 2 millions. J’ai été payé dix jours plus tard sans que la FIFA fasse aucune difficulté et j’ai payé moi-même des charges et des impôts sur cette somme, tout à fait normalement. »

Un coup de Blatter ?

Après l’annonce de la suspension de Platini et Blatter pour 90 jours, la presse s’interrogeait sur les intérêts des intéressés à voir cette affaire éclatér au grand jour. « Oui, j’admirais le politique. Il a beaucoup de charme et je peux dire qu’il m’avait d’une certaine façon envoûté. Même s’il veut me tuer politiquement, je garde un peu d’affection pour ce que nous avons vécu ensemble » a répondu Michel Platini au journal français.

« Riche de ce que nous savons aujourd’hui, rien ne nous dit que cette affaire de facturation a posteriori ne soit pas reclassée sans suite prochainement, mais elle serait une entrave certaine et définitive à la candidature de Platini. » ajoute Michael Tapiro. « Dans ce règlement de compte en règle, où Blatter préfère couler à pic en entrainant toute sa suite avec lui, y compris son présumé successeur, il advient d’analyser qu’une élection ne pourra pas tout régler d’un coup au sein des instances dirigeantes de la FIFA. Le jeu de massacre se poursuit donc, inexorablement, mais qui en sortira vainqueur ? »

Laisser un commentaire

La mère du surfeur Mick Fanning amplifie le buzz autour de la... Money - La Juventus Turin remporte la Champions League de l'année...
Money - TOP 50 des équipes sportives les plus valorisées au monde en 2021 (Forbes)(Lire la suite) Data - Genius Sports rachète Second Spectrum pour 200 millions de dollars(Lire la suite) Ligue 1 - Auchan célèbre ses 60 ans sur le maillot du RC Lens(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) Marketing & Communication - Kappa(Lire la suite) Sponsoring - TOP 14 : Betclic s'offre une visibilité sur le maillot de l'UBB(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé de billetterie - Olympique de Marseille(Lire la suite)