IBM, l’ace de la Big Data pendant Roland-Garros 2016

c0bc8bf44cc3916479c94fd5e351f4bd_XL

 

L’édition 2016 de Roland-Garros marquait la 31ème année du partenariat entre le tournoi du Grand Chelem français et IBM.

De nombreuses années qui ont permis aux médias, aux téléspectateurs et aux internautes de consommer le tennis avec toujours plus d’informations à disposition. Tour d’horizon des nouveautés de ce cru 2016, quelque peu… humide.

L’objectif de cette édition était non pas une révolution mais bel et bien une optimisation de l’expérience des fans et des médias, en leur fournissant davantage d’informations en temps réel, partageables sur les réseaux sociaux. Cette année, IBM s’est associé à l’ancienne joueuse Marion Bartoli qui a joué le rôle de porte-parole.

L’IBM SlamTracker

Déjà disponible sur le site web l’an passé, celui-ci a fait son apparition sur l’application mobile. Cette solution capture et met en évidence en temps réel les données d’un match (services, points gagnants, distance parcourue, etc.), offrant aux visiteurs une vue immédiate et précise des matchs tels qu’ils se déroulent.

Capture d’écran 2016-06-06 à 21.49.41

Le Tournament Alert Dashboard

Cet outil permet d’alerter les équipes en temps réel des événements clés, incluant les records du tournoi ou des faits marquants concernant les joueurs (records de vitesse de service, victoire significative…) et une série d’autres statistiques qui peut passer inaperçue au premier abord. Ces événements sont partageables de manière opportune et pertinente sur les réseaux sociaux afin d’enrichir le contenu disponible pour les fans.

Tournament Alert Dashboard

Le Cognitive Social Command Center

C’est un tableau de bord des conversations tendances sur les réseaux sociaux relatives au tournoi. Il permet également d’identifier les source ainsi que le volume et le sentiment de ces conversations.

Exemple avec Andy Murray

Exemple avec Andy Murray

Ces données sont générées et mise en forme grâce à l’outil d’intelligence artifielle d’IBM : Watson. Nous vous expliquions d’ailleurs l’an passé comment ce service permettait à IBM d’enrichir l’expérience tennis.

L’homme créé, la machine diffuse

Malgré toutes les nouvelles technologies utilisées par IBM, c’est l’homme qui permet à toutes ces stats de voir le jour. En effet, il existe encore « des marqueurs » sur le bord du court pour relever tout un tas de données. Ces informations sont ensuite envoyées au centre névralgique du tournoi, pour enfin être poussées vers les fans.

 

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici

Performance et sécurité des données

C’est l’un des enjeux majeurs pour IBM. Pour faire face à un volume important de visites sur le site officiel, qui fête ses 20 ans aujourd’hui, et les applications mobiles (57 millions en 2015, en forte augmentation par rapport à l’année précédente) et à un trafic sur le site qui peut parfois être multiplié par 100 pendant le tournoi, la FFT a besoin d’une infrastructure flexible, fiable et performante. C’est pourquoi cette année IBM a mis en œuvre une plateforme en mode Cloud hybride, composée de 4 centres de données, qui hébergent les scores et le contenu éditorial pour le site web, incluant des articles et des photos) et de 3 centres de données privés.

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Réseaux Sociaux (H/F) - A.S.O. La nouvelle publicité TV SFR avec Cristiano Ronaldo pour promouvoir...
Football - Puma dévoile le nouveau maillot Third de Manchester City sur Roblox(Lire la suite) Football - Installer le réflexe du foot « en vrai » - la Ligue 1 lance "Bienvenue au Club"(Lire la suite) Football - EA SPORTS FC s'offre le Naming de LaLiga dès 2023-2024(Lire la suite) Offre de Stage - Assistant Project Manager - SPARTNER(Lire la suite) BON PLAN - Les bon plans Canal+ pour le mois d'août (+50€ offerts)(Lire la suite) Pourquoi les supporters du PSG (et les autres) ont tout à gagner sur ParionsSport(Lire la suite)