Interview – Boris Bergerot, Directeur Général de Give in Sport, plateforme de « Fanfunding »

give in sport fanfunding mercato

 

Avec l’avènement de l’économie collaborative et notamment du financement participatif (crowdfunding), la recherche de financement pour un projet (sportif, culturel…) a pris un virage 2.0 permettant de mobiliser rapidement une communauté.

Pour aider les clubs de football à augmenter leur budget, recruter des joueurs ou conserver leurs meilleurs éléments, la startup française Give in Sport lance sa plateforme de « Fanfunding » visant à récolter de l’argent directement auprès des supporters.

L’occasion pour nous de rencontrer Boris Bergerot, Co-fondateur et Directeur Général de Give in Sport.

SportBuzzBusiness.fr Pouvez-vous nous présenter la plateforme Give in Sport ?
Boris Bergerot : 
Le football professionnel en Europe doit faire face à un nouveau paradigme. Celui d’une compétitivité passant en grande majorité par l’équilibre budgétaire, l’achat ou la conservation des meilleurs joueurs et donc in-fine la recherche de nouveaux revenus financiers. La billetterie, le marchandising, le sponsoring, les subventions ou encore les droits télé ne suffisent plus à maintenir hors de l’eau bon nombre de clubs, une grande majorité des clubs. Certains disposent de moyens presque sans limite, mais ce n’est pas le cas de la plupart des équipes. 95% de ces équipes sont condamnées à jouer les seconds rôles parce qu’elles n’ont pas la capacité de s’offrir de meilleurs joueurs et de conserver leurs meilleurs éléments.

Avec une concurrence inter et intra championnats toujours plus rude, comment aider les clubs à devenir plus performants tout en respectant le fair-play financier ? C’est de ce constat que Give in Sport, la 1ere plateforme de Fanfunding dédiée à l’aide au recrutement ou à la conservation de joueur(s) par le biais de la mobilisation des supporters, est née .

SBB : Quelle est la génèse de votre projet ?
BB :
Cela fait maintenant 3 ans que l’idée nous est venue avec mon associé, Florent Mondolfo. Nous sommes associés depuis près de 15 ans et évoluons au quotidien dans l’univers du web et des réseaux sociaux. Deux éléments clés ont été à la genèse de notre société : d’importantes difficultés financières pour de nombreux clubs de foot professionnels et les débuts du financement participatif.

Notre objectif dès le début est d’aider les clubs à disposer de nouveaux revenus, soit pour éviter les relégations administratives ou sportives, soit pour poursuivre leurs ambitions de résultats. Le football est notre première cible avec près de 3 milliards de dettes en Europe et des supporters impuissants alors qu’ils souhaitent aider leur club à avoir des résultats.

Les résultats sportifs étant liés, en très grande majorité, à l’importance du budget d’un club, c’est donc naturellement que Give in Sport a vu le jour pour répondre à ces enjeux majeurs.

« Soutenir leur équipe favorite en effectuant une collecte en ligne »

SBB : Comment fonctionne concrètement votre plateforme ?
BB :
Notons tout d’abord que la plateforme web giveinsport.com est accessible en 7 langues et 7 devises. Les supporters du monde entier peuvent donc à présent se mobiliser concrètement, pour soutenir leur équipe favorite en effectuant une collecte en ligne. Cette participation des « vrais Fans » permet aux clubs, pour chaque marché des transferts ou mercato, de pouvoir disposer de revenus dédiés au recrutement ou à la conservation des meilleurs joueurs.

Le concept du Fanfunding que nous portons à travers notre service, repose sur 3 piliers :

– la transparence et la sécurité : le service est contrôlé et sécurisé par des organismes indépendants (MangoPay, Norton Secured de Verisign, PriceWaterHouseCoopers et KPMG)

– L’indépendance : Give in Sport est une entité française privée, agréée Intermédiaire en Financement Participatif par l’ORIAS. Elle est indépendante de tout club, de tout organisme sportif (fédération, ligue, …) et de tout investisseur ayant de près ou de loin un rôle au sein d’un club.

– L’Ethique : 
les clubs bénéficiaires doivent signer la charte éthique Give in Sport pour pouvoir recevoir les fonds collectés auprès de leurs supporters. Ils s’engagent ainsi à utiliser les dons reçus pour acheter de nouveaux joueurs ou conserver leurs meilleurs éléments au moment du Mercato.

« La contrepartie est de voir son équipe plus compétitive, d’éviter la relegation… Il s’agit donc d’une contrepartie émotionnelle »

SBB : A l’image des plateformes de crowdfunding, existe-t-il des contreparties pour les Fans ?
BB : La contrepartie est de voir son équipe plus compétitive, d’éviter la relegation… Il s’agit donc d’une contrepartie émotionnelle, l’objectif étant que le club puisse bénéficier d’un montant maximum lors de la collecte. si on envoie aux 4 coins du monde un stylo, un t-shirt… quand un membre fait un don de 10, 20 ou 30 euros, alors le club ne toucherais quasi plus rien.D’un point de vue logistique ce n’est pas possible non plus. En revanche, nous allons mettre en place quelques actions avec les clubs comme des jeux concours, des places à gagner…

SBB : Quel est le retour des clubs avec qui vous avez pu échanger ?
BB :
L’ensemble des 356 clubs a qui nous proposons notre service sur les 20 ligues couvertes, a reçu une information officielle expliquant notre activité et le lancement de giveinsport.com. Nous avons déjà tissé des liens forts avec des clubs qui vont prochainement aboutir à des actions de communication conjointes pour informer et mobiliser les supporters.

Les clubs sont ainsi particulièrement sensibles aux enjeux qui les attendent et découvrent avec enthousiasme le concept du Fanfunding, apportant une manne substantielle et régulière de ressources financières qui vont les aider concrètement dans leur politique de recrutement.

Evidemment Give in Sport en est à ses débuts et malgré un travail de fond depuis de nombreux mois avec les clubs concernés, tous n’ont pas encore franchi le pas. Une question de temps !

give in sport fan funding recrutement aide mercato

SBB : Quels sont les premiers retours des fans eux-mêmes ?
BB : Nous constatons à travers les réseaux sociaux, l’augmentation croissante du trafic sur notre site mais encore par les messages d’encouragement, une belle dynamique de la part des supporters. En effet, notre cible est large, incluant les abonnés, les supporters n’allant pas au stade mais très attaché à leurs clubs, les supporters expatriés, les supporters basés à l’étranger et supportant un joueur de leur pays évoluant dans un club donné. Au final, plus de 500 millions de supports de football sont concernés.

Un engouement est en train de naître, nous nous rapprochons chaque jour un peu plus des clubs de supporters qui aspirent à voir leur équipe gagner des places ou des trophées, ou plus simplement à ne pas être reléguée en division inférieure.

SBB : Quel est le business model du site ?
BB :
Notre volonté est claire. Faire en sorte que les efforts et la mobilisation des supporters à travers le site porte ses fruits à travers des dons conséquents pour leur club. Le désir d’appartenance des vrais Fans de football est fort, la recherche de l’émotion, de la victoire sont des moteurs fondamentaux.

Give in Sport permet aux clubs bénéficiaires des collectes en ligne de recevoir la quasi totalité des dons de leurs supporters, puisqu’ils perçoivent 90% du montant collecté et disponible pour le mercato.

La commission de 10% prélevée par notre site couvre les frais liés aux transactions (7 devises possible), le recouvrement de la TVA. Il reste environ 5% pour Give in Sport et lui permettre d’assurer ses frais de fonctionnement et de communication.

SBB : En quoi votre site est-il différent de buymyplayer lancé il y a quelques années ?
BB :
Giveinsport.com est un site dédié à la collecte de dons en ligne, par les supporters, pour aider leur club de cœur à disposer d’une équipe compétitive à l’issue des mercato.

De nombreuses différences existent avec BuyMyPlayer, service ayant a priori cessé son activité peu de temps après son lancement. Les points de différenciation sont par exemple les suivants :

– Nous ne souhaitons pas que des supporters puissent « choisir » ou « imposer » un joueur à un club, sous prétexte qu’ils auraient « investis » de l’argent à travers une collecte en ligne. Les dirigeants de clubs doivent rester libres dans leur politique de recrutement et stratégie de jeu,
– Give in Sport n’est associée à aucun club, aucun ambassadeur, aucun organisme de football et n’est pas un fonds d’investissement,
– Notre service apporte toutes les garanties juridiques et financières permettant d’être un véritable tiers de confiance entre supporters et clubs,
– les dons collectés par l’intermédiaire de Give in Sport ne peuvent être utilisés par les clubs que pour financer en tout ou partie : l’achat de nouveaux joueurs,
 le prêt de joueurs par d’autres clubs, les efforts consentis afin de permettre de conserver des joueurs déjà présents dans l’effectif (renouvellement de contrat, augmentation de salaire, primes, etc.).

Bref notre vision de la solidarité avec les clubs et de la mobilisation des supporters, demandeurs, est bien différente de cette ancienne plateforme. Enfin, remarquons que la TPO (Third-Party Ownership ou Tierce Propriété) est non seulement bannie par l’UEFA et la FIFPro, mais elle va à l’encontre des valeurs de Give in Sport.

« Give in Sport a également des ambitions sur d’autres sports professionnels »

SBB : Comment allez-vous faire pour réussir l’essai ? Quels moyens déployés ?
BB :
Notre plateforme vient d’être lancée officiellement en ce début novembre 2015. Nous savons donc pertinemment que la route est encore longue, que certaines habitudes vont avoir du mal à être changées et que l’importance de notre marché (14 pays, 20 ligues) impliquent une patience et une persévérance de notre équipe à chaque instant.

Nos axes de développement et de communication pour transformer encore plus l’essai sont par exemple les relations presse, le travail auprès des influenceurs, l’implication sur les réseaux sociaux, le relationnel avec les groupes de supporters ou encore les actions de communication conjointes avec les clubs. Tout ceci prend du temps mais les actions et retours montrent que nous sommes sur la bonne voie !

Give in Sport a également des ambitions sur d’autres sports professionnels, d’autres pays et un plan de recrutement de collaborateurs est déjà prévu pour accompagner une levée de fonds visée dans les prochains mois.

——

Et vous, seriez-vous prêts à financer directement votre club de coeur pour l’aider à recruter des joueurs ou à conserver ses meilleurs éléments ? Pour découvrir Give in Sport, rendez-vous sur GiveinSport.com.

Boris Bergerot, Directeur Général de Give in Sport

Boris Bergerot, Directeur Général de Give in Sport

Laisser un commentaire

Offre Emploi : Chef de projet CRM & Digital User Experience -... Ronda Rousey devient la sportive la plus suivie sur les réseaux...
Football - "Expo 2020 Dubai" nouveau sponsor des tenues d'entraînement de Manchester City(Lire la suite) NBA - NBA - Un nouveau sponsor maillot pour les Nets(Lire la suite) Ticketing - PSG - Manchester City : Le prix des billets flambe sur le marché secondaire officiel(Lire la suite) Rugby - Le Stade Français Paris signe un partenariat avec l’ESSEC Business School(Lire la suite) NHL - Les Washington Capitals entrent dans l'histoire du sport business de la NHL(Lire la suite) NBA - Aura nouveau sponsor maillot des Minnesota Timberwolves(Lire la suite)