JO – Paris 2024 affirme son positionnement marketing « écologique » avec le renoncement de Total

 

 

Mardi, Le Monde affirmait que le Groupe Total avait décidé de jeter l’éponge quand à l’idée de devenir partenaire du comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) de Paris 2024.

« Total a fait part de son intérêt, Anne Hidalgo avait fait part de sa réserve tout simplement car nous voulons faire des JO de Paris 2024 des Jeux dont l’exemplarité environnemental est un élément central. […] Ce n’était pas évident que Total finance les JO les plus verts de l’histoire. Il faut de la cohérence en politique.[…] Ce n’est pas elle qui a dit non, c’est le PDG de Total. Anne Hidalgo a fait ce qu’il fallait pour que nous respections notre engagement de faire des JO 2024 des Jeux Olympiques exemplaires d’un point de vue environnemental.[…] Il nous semble qu’il y a certains partenaires dont l’activité ne correspond pas à l’image que nous voulons donner aux JO. » a précisé Emmanuel Grégoire, Premier Adjoint à la Maire de Paris, dans une interview à L’Opinion.

« Ce n’était pas évident que Total finance les JO les plus verts de l’histoire » –  Emmanuel Grégoire, Premier Adjoint d’Anne Hidalgo

 

Un positionnent écologique affirmé, une difficulté pour séduire les partenaires ?

S’il semble difficile de trouver des partenaires exempts de tout reproche, il est compréhensible de voir la Mairie de Paris et le Comité d’Organisation des JO rester sur le positionnement de départ. Une chose est sûre, l’aspect écologique des JO de Paris est dorénavant sur le devant de la scène médiatique après « l’affaire Total ». Une bonne chose pour séduire définitivement certaines entreprises qui hésitent à rejoindre l’aventure Paris 2024, mais également un risque élevé pour les prochains sponsors qui rejoindront le rang des partenaires du COJO car les observateurs et l’opinion seront évidemment très critiques et attentifs…

« Un tiers de notre budget repose sur des partenariats et des sponsors. Nous sommes au début de l’aventure. A plus de 5 ans des jeux, nous avons un programme marketing qui est lancé, on discute avec beaucoup d’acteurs, notamment de grandes entreprises françaises. On continue d’avancer » a commenté hier Tony Estanguet, Président de Paris 2024, à l’occasion d’une conférence de presse sur la Journée Olympique. « Depuis ma position, je ne commente aucune des discussions que l’on a avec les uns et les autres, ce sont des discussions comme vous vous en doutez assez confidentielles. Il y a malheureusement des grandes entreprises que l’on n’arrivera pas à convaincre, c’est le jeu de ce genre de grands événements sportifs. On a un objectif qui est ambitieux : 1,2 milliard d’euros de financement sur de l’argent privé avec des entreprises ». Pour le moment le seul partenaire Premium (le plus haut rang) est le Groupe BPCE.

Selon plusieurs médias comme Le Parisien, L’Equipe ou encore Capital, Total était prêt à investir entre 120 et 150 millions d’euros pour devenir partenaire du COJO. Récemment, le groupe pétrolier a renommé l’équipe cycliste Direct Energie suite à sa récente acquisition.

Laisser un commentaire

Qui se cache derrière le nouveau logo de la Ligue de Football... NBA - Quelle valorisation média pour le sponsoring maillot sur...
Sponsoring - Les Girondins de Bordeaux officialisent l'arrivée de Winamax comme nouveau sponsor maillot(Lire la suite) Sponsoring - PlayStation renouvelle son contrat avec l'UEFA Champions League(Lire la suite) Droits TV - RMC Sport conserve un bout de Champions League sur 2021-2024(Lire la suite) Offre Alternance - Offre Alternance : Assistant(e) Commercial - Entreprise partenaire de Win Sport School Nice(Lire la suite) Offre Alternance - Offre Alternance : Chargé(e) de développement - Club partenaire de Win Sport School Rennes(Lire la suite) Activation - Agbegnenou, Pippen.... Comment Airbnb active son partenariat avec Tokyo 2020(Lire la suite)