Les détails du rapprochement capitalistique OL Groupe et LDLC ASVEL

Crédit : sport buzz business

 

En fin de matinée, LDLC ASVEL et OL Groupe ont officialisé leur rapprochement. OL Groupe va devenir actionnaire minoritaire du club présidé par Tony Parker.

Dans le détail, OL Groupe va apporter 3,4 millions d’euros de capital pour 25% au sein de LDLC ASVEL (post augmentation de capital). Par ailleurs, le groupe présidé par Jean-Michel Aulas va également investir 300 000€ dans Lyon ASVEL Féminin pour 10% du capital du club féminin. « Nous aurons un budget de 10M€ à 15M€ dans les prochaines années » a précisé Gaëtan Müller, Président Délégué de LDLC ASVEL.

« Nous rentrons au capital de LDLC ASVEL, c’est une participation minoritaire qui doit permettre de donner une dimension internationale au projet » a précisé Jean-Michel Aulas lors de la conférence de presse organisée sur le parquet de l’Astroballe. « Nous avons de l’ambition sportive, l’augmentation de capital apporte des ressources nécessaires pour permettre de franchir un certain nombres d’étapes ».

Lors de cette conférence de presse, le Président de l’Olympique Lyonnais a également confirmé que la future salle indoor qui sera construite à Décines à proximité du Groupama Stadium, d’une capacité de 15 à 17 000 places, accueillera certains matchs d’Euroleague de l’équipe dans les années à venir. « La salle devrait être opérationnelle en 2022, le coût de construction est de 100 millions d’euros. » De quoi permettre à OL Groupe d’ajouter quelques dates à sa future salle et de poursuivre sa stratégie de diversification hors football qui vise les 400M€ de revenus d’ici 2024 pour OL Groupe.

Ajoutons que LDLC ASVEL continuera d’évoluer à l’Astroballe, la salle historique du club de Villeurbanne qui devrait connaître quelques travaux dans les années à venir.

Un minimum garanti de 2,5M€ en plus pour l’image de Tony Parker et des accords commerciaux

Outre l’apport en capital d’OL Groupe dans LDLC, un accord a également été conclu avec le club concernant l’image de Tony Parker. En effet, OL Groupe va pouvoir bénéficier de l’image internationale et de la notoriété du Président de LDLC ASVEL pour accompagner son développement hors des frontières.

« Nous apportons 2,5 millions d’euros en plus, c’est un système de minimum garanti avec un partage de revenus. On utilisera l’image de Tony Parker en tant que Président de LDLC ASVEL pour des développement internationaux à venir, aux USA et en Chine. En parallèle, nous allons contribuer à la commercialisation des produits LDLC ASVEL comme la billetterie et le sponsoring. Nous allons pouvoir proposer des abonnements croisés et proposer une visibilité encore plus large aux partenaires » nous détaille Thierry Sauvage, Directeur Général d’OL Groupe.

 

https://twitter.com/OL/status/1142395706365419520?s=19

Laisser un commentaire

La publicité virtuelle testée lors de la finale de TOP 14 entre... Quel storytelling derrière les nouveaux maillots Away et Third...
Interview - Frédéric Michalak : "Lyon est une place forte du sport et un territoire attractif"(Lire la suite) Sponsoring - Deliveroo nouveau Partenaire Premium de l'Olympique Lyonnais(Lire la suite) Rugby - La Société Générale dévoile sa nouvelle publicité à l'occasion de la Coupe du Monde de Rugby(Lire la suite) Média - Coupe du Monde de Rugby 2019 - Quel est le prix des publicités sur TF1 ?(Lire la suite) Football - Quel était le business model de la Coupe de la Ligue qui va s'arrêter ?(Lire la suite) Merchandising - Le PSG lance un extincteur "Ici c'est Paris"(Lire la suite)