On a testé le nouveau bracelet connecté Nike FuelBand SE !

Avec une concurrence sur le marché des bracelets connectés qui s’intensifie, Nike a levé le voile sur sa nouvelle arme : le Nike FuelBand SE. Un bracelet qui se distingue par son design, son algorithme et sa connectivité inégalée. Test en exclusivité avant sa sortie le 6 novembre prochain. Et l’expérience fut très encourageante !

NikePlus_Fuelband_SE_7Band_Horizontal_large

 

Le Nike FuelBand SE, un bracelet plus précis
L’attente fut longue pour les sportifs français. Un an après avoir lancé la première version du bracelet Nike FuelBand aux États Unis, au Royaume-Uni et au Canada, Nike s’est décidé à lancer le Nike Fuel BandSE à l’échelle mondiale, pour le plus grand plaisir des passionnés de run. Dès le 6 novembre, le mouvement va se démocratiser avec la commercialisation du bracelet dans le monde entier. La raison de ce lancement en deux temps ? Le souhait d’arriver avec un bracelet plus précis et plus complet, précise la marque. Une expérimentation qui a permis d’apporter une véritable évolution à la deuxième version du bracelet. D’un point de vue esthétique, le Nike FuelBand SE conserve son toucher peau de pêche, son bouton unique et l’affichage LED, particularités qui ont fait le succès du Nike FuelBand. La grande nouveauté réside dans les couleurs intérieures et du fermoir. D’un point de vue technique, le Nike FuelBand SE se distingue de son prédécesseur par son algorithme plus précis. Le bracelet accordera plus de « Fuel », la mesure de performance inventée par Nike basée sur nos pas et nos calories, en fonction de l’intensité de nos efforts et le type d’activité. Plus l’effort sera intense, plus l’utilisateur remportera de Fuel. Par ailleurs, le catalogue d’activités a été étoffé. En fonction de l’activité renseignée, le nombre de Fuel sera recalculé à l’issue de la session. Autrement dit, l’utilisateur n’obtiendra pas autant de Fuel s’il pratique du Yoga ou du running. Plus pratique, le bracelet permet à l’utilisateur d’ouvrir une session soit depuis l’application (uniquement disponible sur IOS) ou par une pression prolongée sur le bouton du bracelet. Le bracelet vous envoie également des rappels de mouvement lorsque vous êtes affalé sur le canapé, et vous félicite lorsque vous atteignez certains objectifs. 

 

Le Nike FuelBand SE, entre fun, dépassement et partage
Devenus un enjeu primordial pour l’équipementier, les réseaux sociaux vont prendre une place plus importante dans l’expérience des consommateurs avec le Nike FuelBand SE. Avec ce dernier, le mot « connecté » prend tout son sens. Avec une communauté Nike Plus qui compte 20 millions d’utilisateurs, Nike va capitaliser sur ce qui a fait le succès du Nike FuelBand et plus généralement de son application Nike Plus : l’interaction, l’engagement et le partage. Via l’application, l’utilisateur peut inviter ses amis, créer des groupes, recevoir des encouragements et en envoyer, immortaliser ses exploits de la journée avec un montage photo et même comparer en temps réel ses performances avec celles de son groupe et ses amis. Une communauté qui va se transcender et qui va se fédérer autour d’un même objectif : se dépasser. Selon la marque, un possesseur de Fuelband « sans ami » comptabiliserait en moyenne 3137 points Fuel. Avec une dizaine d’amis, le score avoisinerait environ 4 000 Fuel. Plus un utilisateur a d’amis, plus cela va l’inciter à donner le meilleur de lui même. Il existe donc une véritable corrélation entre le nombre d’amis et le nombre de Fuel. D’où l’intérêt pour Nike de consolider sa communauté. Un positionnement payant de la marque qui, à l’inverse de ses concurrents, mise sur le côté « expérience » et « fun ».  

NikePlus_Fuelband_SE_7Band_Vertical-2_large

Autres nouveautés : les acheteurs du Nike FuelBand en France auront à leur disposition un mensuel déployé sur le digital et le print : Le Nike Fuel Guide. Le magazine proposera des portraits d’influençeurs qui font « bouger » Paris, un plan avec les activités disponibles et les meilleurs évènements du moment. En plus de ce mensuel, Nike va lancer un programme de reward aux utilisateurs du bracelet. Le principe est simple : plus l’utilisateur se bouge, plus il a de chances de voir ses efforts récompensés. Nike offrira aux plus actifs des places pour des matchs des équipes qu’elle équipe telles que le Paris Saint-Germain ou encore l’Équipe de France de Football. Pour ceux qui n’aiment pas le football, ne vous inquiétez pas, pas mal d’autres surprises sont à venir… 

En conclusion, le bracelet Nike FuelBand SE ne s’adresse pas seulement aux coureurs confirmés, à la différence de ses concurrents. En effet, le bracelet s’adresse à tous les athlètes (si tu as un corps, tu es un athlète ;-) ), peu importe le sport pratiqué, l’intensité et la fréquence de la pratique. Au travail, dans la rue ou à la salle de fitness, le principal est de bouger et de se dépasser au quotidien, quelque soit le niveau de performance de l’utilisateur. Le bracelet offre un véritable plus dans la pratique du sport en général, et le côté « connecté » séduira une cible toujours plus enclin à partager ses exploits sur les plateformes digitales. 

Le Nike FuelBand SE sera en vente le 6 novembre 2013. Plus d’infos sur Nike Store.

 

Laisser un commentaire

Qatar Tourism Authority lance sa campagne de communication autour... Frédéric Michalak devient Ambassadeur de Sofinco
Tennis - Une française customise le sac Head de Novak Djokovic(Lire la suite) Event - Zinédine Zidane donnera le départ des 24 Heures du Mans(Lire la suite) Média - Roland-Garros 2024 : Alizé Cornet rejoint France Télévisions comme consultante(Lire la suite) Offre Emploi : Chef de projet relations institutionnelles - FFF(Lire la suite) Lifestyle - Hugo Boss annonce une collaboration à long terme avec David Beckham(Lire la suite) Rugby - Decathlon et Canterbury s’associent pour une collaboration en co-branding(Lire la suite)