Skweek s’exprime sur la non diffusion d’un match de Betclic Elite et la lettre de résiliation envoyée par la Chaîne L’Equipe

Hier, la plateforme Skweek n’a pas diffusé le match de Betclic Elite entre Roanne et l’AS Monaco Basket. Un nouvel épisode dans les relations plus que tendues entre Fedcom Media et le Groupe L’Equipe.

Diffuseur du championnat de France de Basket depuis cette saison, Skweek a donc fait écran noir hier. Pourtant, son patron Oleg Petrov avait récemment « rassuré » dans les colonnes du Parisien en précisant que la plateforme n’en arriverait pas jusque là.

« L’objectif n’est pas de bâtir une économie autour des droits TV » – le président de la LNB en septembre

Ces dernières semaines, L’Equipe ou encore Le Parisien avaient fait écho des difficultés financières de Skweek et du retard de paiement de plusieurs millions d’euros concernant la production des matchs.

Car depuis cette saison, la Ligue Nationale de Basket (LNB) a vendu ses droits TV à la Chaîne L’Equipe qui a sous-licencié à Fedcom Media sur le cycle 2023-2030. A la rentrée, les ambitions d’une diffusion en clair et sur le payant (70€ par an) étaient ambitieuses. Surtout que la LNB et ses clubs allaient renouer avec quelques droits TV après une longue disette.

En début de saison, Philippe Ausseur, Président de la LNB nous avait précisé en interview que « l’objectif n’est pas de bâtir une économie autour des droits TV ».

« Cette première année, on va démarrer aux alentours de 1,3 million d’euros, puis très rapidement l’année suivante on passera le cap des 2M€ et l’objectif est de monter à 3 millions d’euros, mais pour ça, il faut qu’on soit au rendez-vous ! C’est intéressant parce qu’on s’est beaucoup focalisé, comme d’autres sports, sur le montant des droits TV. Je pense que dans ce qu’est le basket, dans ce qu’on veut faire dans notre projet, c’est important que l’exposition du basket soit justement rétribuée mais on ne veut pas bâtir une économie du basket pro là-dessus ».

« D’abord, comme le dit un vieil adage boursier, les arbres ne montant pas jusqu’au ciel, à un moment donné, je suis persuadé que les droits TV ont leur apogée. Donc, c’est indispensable que sur cette base-là, nous, ligue, et les clubs, trouvions d’autres revenus. C’était important mais ça ne doit pas être la pierre angulaire du projet de développement de la ligue. »

La conférence de lancement en septembre 2023 (crédit : Sport Buzz Business)

Une lettre de résiliation envoyée à Skweek qui répond dans un communiqué de presse

Hier, L’Equipe a annoncé que la chaîne L’Equipe avait envoyé un courrier de résiliation de son contrat avec Skweek. « L’Équipe supporte seule les coûts de production et ce n’est plus possible. C’est pour cela que le groupe a envoyé ce courrier de résiliation » précise lequipe.fr.

Ce matin, la plateforme de streaming, qui diffuse également l’Euroleague (avec également des problèmes de règlement), a diffusé un communiqué que nous vous partageons ci-dessous :

Suite à la non-diffusion du match Roanne – AS Monaco Basket, Fedcom Media souhaite émettre la déclaration suivante pour tous les fans et l’écosystème du basket-ball français :

Fedcom Media a conclu avec la société L’Équipe 24/24 un contrat de sous-licence lui ayant permis de faire l’acquisition des droits de diffusion des matchs du championnat de Betclic Elite pour sa plateforme de streaming SKWEEK pour cette saison mais également pour les 6 prochaines saisons.

Fedcom Media a également contracté, à la demande de L’équipe 24/24, avec la société 21 Production, filiale du Groupe L’Équipe, pour la production exécutive de l’intégralité des matchs de la saison.

Nous avons été surpris d’apprendre hier, que L’Équipe 24/24 entendait résilier de manière anticipée le contrat d’acquisition de droits alors que Fedcom Media a jusqu à ce jour payé l’intégralité des droits de diffusion acquis auprès de cette société.

La résiliation de ce contrat d’acquisition de droits s’appuie à tort sur l’existence d’un différend entre Fedcom Media et la société 21 Production. Les difficultés rencontrées par Fedcom Media et l’un de ses prestataires ne doivent en aucune manière impacter la bonne exécution du contrat d’acquisition, et le groupe Amaury ne peut pas prendre en otage les fans de basketball français en faisant pression de la sorte sur Fedcom Media.

SKWEEK a tenté depuis plusieurs reprises de discuter des problèmes de production avec 21 Production, et a même proposé une médiation constructive, mais ses demandes sont malheureusement restées lettre-morte.

Fedcom Media entend donc faire respecter tous ses droits au titre du contrat de souslicence et réitère sa volonté de diffuser toutes les rencontres du championnat de France de basketball sur SKWEEK, dès ce week-end et jusqu’à la fin de la saison.

Nous gardons l’espoir d’une résolution positive de cette situation et sommes prêts à prendre les mesures appropriées pour rassurer tous nos partenaires et garantir la meilleure qualité de diffusion des matchs à toute la communauté du basket-ball français.


A lire aussi

Interview : Philippe Ausseur, Président de la LNB « L’objectif n’est pas de bâtir une économie autour des droits TV »

Interview – Les ambitions de Skweek et de la Chaîne L’Equipe pour la Betclic Elite, une saison 2023-2024 à 1,3M€ de droits TV

Droits TV – La Betclic Elite sur Skweek et la Chaîne L’Equipe sur le cycle 2023-2030

Laisser un commentaire

Offre Emploi : Conseiller(e) en développement - Ligue de Tennis... Le Paris Basketball accueille Julien Jalouzet au poste de Chief...
Un sponsor du CIO associé au reveal des podiums de Paris 2024(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka "très enthousiaste à l'idée de m'associer à Bitpanda"(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) Merchandising - Red Star(Lire la suite) Buzz - On fait le bilan du casting E.Leclerc et le job de pilote du melon sur le Tour de France(Lire la suite) Activation - Quand Roger Federer et Uniqlo créent l'évènement à La Courneuve(Lire la suite) F1 - Le lapin Duracell visible sur les Williams pour le Grand Prix de Monaco(Lire la suite)