Comment les difficultés de Mediapro menacent le football français

 

D’un point de vue économique, la Ligue 1 et la Ligue 2 ne se sont jamais aussi mal portées. Si les matchs ont repris depuis quelques mois, la santé financière de certains clubs n’est pas au beau fixe. Pire, certaines équipes menacent de déclarer faillite. Si vous êtes féru de paris sportifs, vous pouvez recourir à ce bonus offert pour parier sur vos équipes favorites, en attendant que l’avenir se fasse moins inquiétant.

Parmi les causes qui menacent le football français, la responsabilité du diffuseur français Mediapro est grande. En effet, faisant face à d’importances difficultés financières, le diffuseur souhaite renégocier les termes de son contrat avec la LFP, ce qui pourrait sonner le glas de plusieurs clubs français déjà au bord du gouffre. Mais avant qu’on vous dise plus sur ce sujet sensible, profitez de ces nombreuses promotions pour jouer à vos jeux d’argent préférés.

Une promesse de 820 millions d’euros par an impossible à tenir

Les débuts de Mediapro en tant que diffuseur de football s’annonçaient prometteurs. En effet, le dernier appel d’offre de la LFP avait vu s’imposer l’homme d’affaires James Raoures, le fondateur de la société Mediapro. Et pour cause, ce dernier s’est engagé à verser 820 millions d’euros par an aux clubs français de Ligue 1 et de Ligue 2 pour diffuser la majorité des matchs sur sa chaîne Téléfoot. Moyennant un abonnement de 25,90 euros par mois pendant 1 an, incluant un abonnement à Netflix, le diffuseur promettait une qualité de service irréprochable.

Mais à peine le championnat débuté que Mediapro a entamé des discussions avec la LFP afin de revoir à la baisse les sommes négociées à la signature. La crise économique liée à la crise sanitaire de la COVID-19 est notamment avancé par Mediapro qui n’a pas payé les premières échéances dues. Lorsqu’on sait que de nombreux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 s’appuient essentiellement sur les droits de diffusion télé pour constituer leur budget, Mediapro joue avec l’avenir de ces équipes dont certaines menacent de tomber faillite.

 Le gouvernement vole au secours de la LFP

En attendant que l’affaire entre Mediapro et la LFP connaisse une issue dans les tribunaux, la Ligue de Football Professionnel a dû négocier les termes d’un prêt auprès de l’État, afin de continuer à alimenter les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Une situation bien précaire qui menace sérieusement certains clubs. Pire, ces complications interviennent en tout début de saison et les choses pourraient bien s’aggraver tout au long de l’année.

La LFP a tout intérêt à gagner son combat contre Mediapro pour récupérer une partie de l’argent qui lui a été promis. En effet, l’aide promise par l’État n’est clairement pas suffisante pour combler le gouffre financier sur lequel plane le football français. Car hormis baisser le salaire de leurs joueurs, ces clubs dépendent essentiellement des revenus de la télévision, à une époque où les spectateurs sont interdits de stade. Vincent Labrune, récemment nommé à la tête de la LFP a beaucoup de pain sur la planche !

 

Article sponsorisé

 

 

Laisser un commentaire

Tennis – Un prize money en baisse pour le Nitto ATP Finals... COVID-19 - Le CNOSF évalue un manque à gagner de 376M€ pour...
Offre Emploi - Offre Emploi : Ambassadeur - Marque de running(Lire la suite) France 2023 - France 2023 - Qui sont les 11 Directrices et Directeurs de Sites ?(Lire la suite) Nomination - Céline Prévost nommée Directrice Marketing et Commercial de "Courchevel Méribel 2023"(Lire la suite) NBA - NBA - Ibotta nouveau sponsor maillot des New Orleans Pelicans(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Community and Client relationship manager - Shapeheart(Lire la suite) Basket - NBA x Louis Vuitton: une expérience virtuelle au Madison Square Garden(Lire la suite)