Greenpeace s’attaque à TotalEnergies, sponsor de la Coupe du Monde de Rugby 2023, et met en scène un Stade de France noyé sous le pétrole

A quelques jours de la Coupe du Monde de Rugby 2023 disputée en France, Greenpeace s’attaque à TotalEnergies dans un clip pour « dénoncer le sponsoring par les entreprises des énergies fossiles ».

Selon l’organisation, l’industrie des énergies fossiles dans son ensemble produit assez de pétrole dans le monde pour remplir un stade comme le Stade de France toutes les 3 heures et 37 minutes.

Avec la société de production Studio Birthplace, Greenpeace France dévoile une vidéo « TotalPollution : le sale jeu des énergies fossiles ».

Un clip 3D qui met en scène le Stade de France submergé par une vague de pétrole géante qui emporte les joueurs sur le terrain et les supporters dans les tribunes. La voix off de la version française de la vidéo est assurée par l’humoriste et chroniqueur radio Guillaume Meurice.

« Mardi 29 août, à la veille de la publication de la vidéo TotalPollution : le sale jeu des énergies fossiles, la Rugby World Cup Limited a adressé un courrier officiel à Greenpeace International lui demandant de ne pas la publier sous peine de poursuites judiciaires » explique Greenpeace France dans son communiqué.

« Les entreprises d’énergies fossiles comme TotalEnergies sponsorisent des événements sportifs populaires, comme la Coupe du monde de rugby, afin de détourner l’attention du public de leurs activités qui détruisent le climat » ajoute Edina Ifticène, chargée de campagne Énergies fossiles à Greenpeace France. « Pendant ce temps, elles continuent à extraire du pétrole et du gaz, et lancent même de nouveaux projets pour faire toujours plus de profits, alors qu’elles savent pertinemment qu’elles mettent en péril le climat, la planète et notre avenir. Ce sponsoring est d’autant plus indécent que plusieurs grandes nations du rugby présentes à la Coupe du monde, comme les îles Samoa, Fidji, Tonga ou l’Australie, sont déjà en première ligne face aux effets du changement climatique »,

« Les efforts entrepris pour entraver la sortie de la vidéo de Greenpeace ne nous empêcheront pas de continuer à dénoncer le sponsoring de TotalEnergies pendant tout le tournoi » ajoute Edina Ifticène. « Ne nous y trompons pas : le prestige de la Coupe du monde de Rugby n’est pas entaché par la vidéo de Greenpeace mais bien par le choix d’un des plus gros pollueurs de la planète comme partenaire. Ce ‘soft power’ ne profite à personne d’autre qu’aux entreprises des énergies fossiles. Face à l’urgence climatique, nous devons mettre fin à l’ère des énergies fossiles, en commençant par abandonner tout nouveau projet »

Comme toujours, cette sortie médiatique nous interroge et doit nous remettre en question. Comme toujours, notre éternelle question : le sponsor parfait existe-t-il ? L’entreprise parfaite aurait-t-elle besoin de communiquer et d’utiliser le sponsoring sportif ?

A lire aussi

Orange et la Monnaie de Paris à l’oeuvre pour les Médailles de la Coupe du Monde de Rugby France 2023

Droits TV : TF1 revend 28 matchs de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 à M6 et France Télévisions

Coupe du Monde de Rugby France 2023 : Le prix des billets à l’unité et les dates de vente dévoilés

Louis Vuitton dévoile la malle officielle du trophée de la Coupe du Monde de Rugby France 2023

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant de Direction - Babolat Quand l’US Open réagit à la tenue de Dominik Koepfer
Offre Alternance - Assistant chargé de communication (h/f) - Fédération française de handball(Lire la suite) Running - Des poussettes Thule s’invitent à l’adidas 10k Paris 2024(Lire la suite) Tennis - Sans les droits de la Night Session, France TV mise sur Rivenzi et PoneeeyClub sur Twitch(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka actionnaire minoritaire des montres Norqain(Lire la suite) Activation - Roland-Garros : Renault s'offre Casper Ruud et un chanteur français pour sa publicité(Lire la suite) Tennis - Qui sont les 22 sponsors de Roland-Garros 2024 ?(Lire la suite)