Intersport surfe sur l’impact négatif des JO de Paris 2024

Pour célébrer son retour dans Paris, l’enseigne Intersport lance une campagne de communication accompagnée de l’agence Marystone.

Il y a 10 ans (2014), Intersport ouvrait un magasin rue de Rivoli. Un point de vente fermé depuis quelques années maintenant.

Avec le rachat de GO Sport en 2023, Intersport prend possession de  20 magasins en Ile-de-France dont 2 flagships à Paris (Chatelet et République).

Pour annoncer ces ouvertures, l’agence Marystone a choisi une campagne d’affichage qui mise sur l’humour et surfe sur l’actualité des Jeux Olympiques de Paris 2024 et son impact négatif sur la vie des parisiens.

« Intersport a pour habitude, comme tous les bons retailers, de faire de l’affichage local pour annoncer ses ouvertures de magasin. Mais l’arrivée de la marque dans Paris Intra Muros l’année de ses 100 ans méritait de trouver un propos et un ton de marque plus originaux que ceux des campagnes d’ouvertures traditionnelles » nous précise Marie-Pierre Benitah, fondatrice de Marystone. « Impossible d’ignorer la coïncidence avec l’arrivée imminente d’un événement sportif mondial d envergure et les inquiétudes des parisiens sur leurs déplacements. Cette empathie souriante avec les parisiens a fondé notre campagne. L’occasion pour cette grande coopérative française de renouer avec un humour populaire accessible »

Pour rappel, le concurrent Decathlon est partenaire de Paris 2024.

Laisser un commentaire

Roland-Garros 2024 : Raquettes, chaussures, tenues... La bataille... HOLARENA rachète la LDLC Arena
Nike présente le coloris de ses chaussures pour les Jeux Olympiques(Lire la suite) La campagne de L’Equipe pendant les Jeux(Lire la suite) Les Jeux d’hiver 2030 aux Alpes françaises si…(Lire la suite) Activation - Le groupe Accor lance le « All Mood Service » dans ses hôtels pendant les JO(Lire la suite) Paris 2024 : des athlètes français toujours sans tenues ?(Lire la suite) Business - Le Real Madrid entre dans l'histoire du football business avec des revenus records(Lire la suite)