Le chinois Dalian Wanda Group rachète la World Triathlon Corporation (IRONMAN) pour 650 millions de dollars

ironman-logo

 

 

Cette semaine, le groupe chinois Dalian Wanda a annoncé l’acquisition de la World Triathlon Corporation (WTC) pour un montant de 650 millions de dollars. La WTC organise et gère les célèbres IRONMAN.

Après le rachat d’Infront Sports & Media pour plus d’un milliard d’euros et l’acquisition de 20% des parts de l’Atlético Madrid, le conglomérat appartenant au milliardaire Wang Jianlin se positionne un peu plus comme un acteur du sport business.

Dans les années à venir, la Chine devrait donc devenir une destination pour les triathlètes et adeptes des courses IRONMAN. La Chine rejoignant les rangs des pays à revenus moyens, les gens commencent à s’intéresser de plus en plus à leur forme physique et à leur épanouissement spirituel, et ils sont susceptibles d’être attirés en grand nombre par le charme unique du triathlon et ses défis. La Chine a des millions de cyclistes et des dizaines de millions de coureurs à pied, autant dire que la participation potentielle au triathlon serait immense. Les activités d’hôtellerie de Dalian Wanda Group pourront bien évidemment bénéficier directement des différents évènements à venir.

En tant que propriétaire de la marque sportive et opérateur de la compétition, la WTC représente 91 % de part du marché mondial des rencontres de triathlon sur longue distance. La WTC organise des courses de triathlon, leur promotion et leurs licences depuis 37 années. Elle possède cinq marques exclusives de triathlon et exploite au minimum 250 événements chaque année autour de la planète. Ses marques phares sont IRONMAN (3,9 km de natation + 180 km de vélo + 42 km de course à pied) et IRONMAN 70.3 (1,9 km de natation + 90 km de vélo + 21,1 km de course à pied). Ce sont les plus grandes plates-formes mondiales pour une participation à des compétitions, avec plus de 130 courses pour des nombres dépassant 230 000 concurrents.

Les recettes brutes de la WTC ont atteint un taux de croissance annuel composé de 40 % sur quatre années consécutives tandis que les bénéfices nets croissaient de 40 % par an. En raison de la solidité de sa marque et de son modèle unique d’entreprise, on s’attend à ce que la société maintienne une forte visibilité et affiche des perspectives de croissance rapide des affaires à l’avenir.

L’achat de la WTC par Wanda réalise de multiples objectifs stratégiques. Tout d’abord, elle élargit l’échelle de l’industrie des sports pour Wanda. Les industries dominant les sports au plan mondial sont à l’heure actuelle en majorité localisées en Europe et en Amérique, et les acquisitions sont le seul moyen offert aux sociétés pour une croissance efficace. Les triathlons figurent comme un joyau sur la couronne des sports d’endurance et, dans la mesure où la WTC a la propriété exclusive des grandes marques mondiales de triathlon, Wanda disposera d’un contrôle direct sur ses ressources de base. Enfin, cette opération matérialisera pour Wanda la formation d’une entreprise sportive complète. Wanda a bâti une chaîne compréhensive de valeurs industrielles comprenant la représentation d’athlètes, l’organisation d’événements, leur commercialisation et leur rediffusion. De quoi sérieusement renforcer l’influence de Wanda sur la scène sportive internationale et accélérer sa progression stratégique.

wanda group ironman

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Commercial - ALLOMATCH Beats by Dre met en scène François Trinh-Duc et sa non-sélection...
Bon Plan - Nike partage un code promotionnel de -25% valable jusqu'au 30 mars 2020 !(Lire la suite) Event - COVID-19 - LaLiga organise un concert pour lever des fonds(Lire la suite) COVID-19 - Le PSG met en vente 1 500 maillots "Tous Unis" au profit de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris(Lire la suite) JO - Les JO de Tokyo 2020 reportés "au plus tard à l'été 2021" ne changeront pas de nom(Lire la suite) A recruter - A recruter (stage Master 2) : Guillaume Ambroise - Sports Marketing(Lire la suite) JO - La Fédération Française d'Athlétisme souhaite le report des JO de Tokyo 2020(Lire la suite)