Les détails du rapport FIFA TMS sur les transferts internationaux en 2014

FIFA TMS 2015

 

Aujourd’hui, FIFA Transfer Matching System (FIFA TMS) publie son nouveau rapport « Global Transfer Market 2015 (GTM15) » portant sur l’activité 2014 des transferts internationaux. Ce document de plus de 100 pages vendu au prix de 299€ au format numérique présente ainsi les data collectées auprès des clubs de football professionnels et des associations à travers le monde.

Hier, nous avons pu participer à une conférence téléphonique en présence de Mark Goddard (General Manager FIFA TMS) et Nicolas Fintzel (Data and Reports Manager FIFA TMS). Ce dernier est ainsi revenu sur les chiffres clés de ce rapport 2014.

4,1 milliards $ de transferts internationaux en 2014

Sans prendre en compte les marchés domestiques (transfert entre clubs français par exemple), le TMS permet d’obtenir un aperçu des mouvements internationaux. « Pour 2014, le montant total des transferts internationaux a atteint la somme de 4,06 milliards de dollars » précise Nicolas Fintzel. Un chiffre en augmentation de 2,1% par rapport à 2013. Une tendance haussière qui se confirme également du côté du nombre de transferts internationaux enregistrés avec 13 090 transactions. « Le pays le plus actif en 2014 a été le Brésil avec 1 335 transferts (entrants et sortants) devant l’Angleterre (1 263) » ajoute Nicolas Fintzel. D’une manière générale, 63% de ces transferts ont eu lieu sur 3 mois : janvier, juillet et août. Un marché qui profite bien évidemment aux agents de joueurs et aux agents mandatés par les clubs. Précisons que les commissions d’agents de joueurs ne sont pas renseignées dans le rapport de FIFA TMS. Seuls les commissions touchées par les agents mandatés par les clubs le sont. Ainsi, ce sont 236 millions de dollars qui ont été touchés par ces derniers en 2014.

L’Angleterre la plus dépensière

Sans véritable surprise, c’est l’Angleterre qui a été le pays le plus dépensier en 2014 sur le marché des transferts internationaux avec un peu plus d’1,17 milliard de dollars dépensés. L’Espagne arrive en seconde place avec 700 millions de dollars. Un pays qui arrive en première position des pays qui ont reçu le plus d’argent en 2014 sur ce marché international avec 667 millions de dollars. Une des tendances de ce rapport est la concentration des transferts sur le marché européen. « 58% des transactions ont impliqué une association de l’UEFA » indique Nicolas Fintzel. « 87% des achats impliquent un pays européen« . Du côté des nationalités, le joueur brésilien est le numéro 1 (1 493 transferts) devant le joueur argentin (801), le Royaume-Uni (596) et le joueur français (507).

Evolution des sommes dépensées sur le marché des transferts internationaux

fifa TMS transferts internationaux

Quelle place pour la France en 2014 sur les transferts internationaux ?

En 2014, la France a enregistré 690 transferts internationaux (arrivées et départs), soit une augmentation de 5,3% VS 2013. Un chiffre qui place notre pays à la 8ème position derrière le Brésil, l’Angleterre, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, l’Argentine et l’Allemagne. Le partenaire principal de la France dans les transferts internationaux est la Belgique, un pays qui a accueilli 62 joueurs venant de nos championnats nationaux.

Pendant que les clubs anglais ont dépensé 1,17 milliard de dollars sur le marché des transferts internationaux, la France arrive à la 5ème place des pays les plus dépensiers avec 222 millions de dollars en 2014. C’est 199M$ de moins que lors de l’année 2013. Une année portée par le PSG et l’AS Monaco. L’année dernière, ces deux clubs ont freiné leurs dépenses. « Nous avons construit une équipe compétitive. Nous n’étions pas (en 2014) dans un moment où nous devions renouveller énormément notre effectif. Le Fair Play Financier a évidemment limité nos achats » précise Jean-Claude Blanc, Directeur Général du Paris Saint-Germain, dans le rapport. L’été dernier, le club parisien s’est limité à l’achat de David Luiz arrivé de Chelsea pour 67 millions de dollars, un record pour un défenseur. Depuis l’arrivée de Qatar Sports Investment, le PSG a dépensé 538 millions de dollars sur le marché des transferts internationaux. Dans le rapport 2015 du FIFA TMS, Jean-Claude Blanc revient également sur la difficulté des clubs français à rivaliser par rapport aux autres d’un point de vue fiscal. « La taxe à 75% a réduit le budget transferts des clubs. Le coût d’un joueur est beaucoup plus élevé que dans d’autres pays.

Ligue 1 – transferts internationaux en 2013 et 2014

ligue 1 TMS

Dépenses et ventes sur le marché des transferts internationaux en 2013 et 2014

dépenses ligue 1 transferts internationaux

 

Les chiffres clés du FIFA TMS 2015

fifa tms 2015 rapport

 

fifa TMS 2015 football

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant Marketing - Mizuno PSG - Un coup d’envoi d’un match au Parc des Princes vendu...
Sponsoring - Sportfive va représenter les intérêts de la NBA en Allemagne(Lire la suite) Betting - Paris Sportifs - Un nouveau record de mises aux Etats-Unis(Lire la suite) NBA - Puma dévoile la signature shoe de LaMelo Ball avec la MB.01(Lire la suite) Offre de Stage - Assistant(e) Marketing & Développement - Infront(Lire la suite) PSG - PSG - Le directeur du sponsoring détaille l'impact de l'arrivée de Lionel Messi(Lire la suite) Média - OM-PSG sera gratuit sur l'application Free Ligue 1(Lire la suite)