Roland-Garros 2024 : « L’objectif c’est 338 millions d’euros de chiffre d’affaires »

Amélie Mauresmo, Directrice du tournoi de Roland-Garros, Stéphane Morel Directeur Général de la FFT et Gilles Moretton, Président de la FFT (crédit : Sport Buzz Business)

Lors de la conférence de presse de lancement de Roland-Garros 2024 aujourd’hui, le nouveau directeur général de la Fédération Française de Tennis (FFT) est revenu sur les enjeux business et marketing du tournoi.

« Cette année, on attend 650 000 visiteurs ». Il a peine commencé que Stéphane Morel pose déjà les bases. Après la conférence de lancement animée par Gilles Moretton, président de la FFT, et Amélie Mauresmo, directrice de Roland-Garros, le récent directeur général de la Fédération Française de Tennis a pris la parole.

« On peut se réjouir de la bonne forme économique de Roland-Garros » assure Stéphane Morel, directeur général de la FFT. « L’objectif pour notre chiffre d’affaires 2024, c’est 338 millions d’euros, soit environ 10 millions de plus que l’année dernière. Les droits TV représentent 38% de notre CA, environ 20% pour les partenaires, 17% pour la billetterie et 17% pour l’hospitalité. »

Pour cette édition 2024, Roland-Garros compte 22 partenaires, dont 2 nouveaux arrivants avec Stella Artois et Isdin. Perrier, partenaire historique depuis 1978, a renouvelé son contrat avec le tournoi, tout comme MasterCard, Haier, Accor ou encore Wilson.

Pour l’exercice 2023-2024 en cours, la FFT a présenté en début d’année un budget bénéficiaire avec un résultat net espéré de 16,5 millions d’euros. Dans le détail, la FFT espère engranger 459,8 millions d’euros de revenus (total des produits) pour un total de charges de 443,3M€

Niveau caisse, tout roule pour Roland

Des résultats financiers énormes qui viennent récompenser un investissement de travaux/rénovation d’environ « 400 millions d’euros depuis 2015 » ajoute le directeur général de la FFT. En témoigne le nouveau toit rétractable à 28 millions d’euros du court Suzanne-Lenglen. Un budget et des revenus en hausse donc, qui permet également au tournoi d’augmenter, cette année encore, son prize money global. Le vainqueur de Roland-Garros 2024 empochera un chèque historique pour le tournoi, 2,4 millions d’euros.

Et par rapport aux autres tournois du Grand Chelem ? « On sera toujours un peu en dessous de l’US Open parce que leur système de billetterie est différent, ils pratiquent des prix de vente 2 à 2 fois 1/2 plus chers qu’à Roland-Garros. Si à la dernière minute, un fan veut voir le dernier match de Serena Williams, les prix peuvent monter jusqu’à 5 000$, une chose qu’on se refuse d’appliquer ici. »

« Sur la plateforme de revente, le billet à un prix fixe. Le revendeur ne peut pas vendre son billet plus chèr qu’il ne l’a acheté ». Sourire en coin, Stéphane Morel poursuit « Wimbledon va bientôt dévoiler son prize money, je ne serai pas étonné qu’il soit un tout petit peu supérieur au nôtre… ».

Quoi de neuf en 2024 ?

Parmi ces rénovations, on retrouve le fameux toit rétractable donc mais aussi l’installation de panneaux LED sur ce même court Suzanne-Lenglen. Cette technologie, aussi présent sur le central, permettra d’afficher le score du match. « On travaille sur des animations en fin de match » ajoute Stéphane Morel.

Le Tenniseum, situé à la place de l’ancien Musée de la FFT, un auditorium à proprement parler, d’une capacité de 358 places, permettra d’organiser des conférences ou autres événements figure également parmi les nouveautés. On peut aussi citer l’Allée du Tennis Français, qui fera désormais partie du parcours de la visite de Roland Garros, ouvrira entre le Village et le court Philippe-Chatrier pour rendre hommage au tennis français. Une boutique éphémère sera ouverte le temps du tournoi.

En parlant de boutique, c’est dans ce domaine et plus précisément dans le merchandising hors période du tournoi, sur lequel Stéphane Marchand estime que Roland-Garros peut encore progresser. Mais le temps du tournoi, aucun souci à se faire ; « on vend 2 produits par seconde (vêtements, goodies, boisson et collations confondus) » précise Stéphane Marchand.

Et les Jeux Olympiques dans tout ça ?

Comme les fans le savent sûrement, Roland-Garros va accueillir le tournoi de tennis olympique et tennis fauteuil de Paris 2024.

La boxe se déroulera également dans l’enceinte. À partir du 15 juin, les équipes du tournoi et celle du COJO vont cohabiter Porte d’Auteuil avant de laisser les clefs de la maison à Paris 2024 le 30 juin prochain et ce, jusqu’à la fin des Jeux Paralympique.

« Paris 2024 se réjouit d’avoir la compétition de tennis à Roland-Garros, les ventes ont été exceptionnelles pour eux aussi. Normalement, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz joueront en doubles en août prochain et ça a dû jouer. Mais ce qui est sur c’est que l’engouement tennis est fort, que ce soit pour nous en mai-juin, mais aussi pour eux, fin juillet début août. » explique-t-il. Celui qui a remplacé Caroline Flaissier précise également qu’au niveau des hospitalités, Roland-Garros en a vendu plus que Paris 2024 pour le tournoi olympique de tennis.

Pour ceux qui se demandaient si les Jeux Olympiques pourraient faire de l’ombre au tournoi de la Porte d’Auteuil, il n’en est rien « Si impact il y eut, c’est un impact positif ! » réagit Amélie Mauresmo pendant la conférence. « Il y a plus de 700 000 personnes qui se sont connectées au moment de l’ouverture des ventes et tout est parti ! Il y a eu un vrai engouement de ce côté-là, y compris pour l’opening week et ça, c’est très positif. On vise 15 000 personnes par jour pendant les qualifications et pour ça on va aussi s’appuyer sur le Suzanne-Lenglen qui sera en jeu pour les qualifications. C’était vraiment une évidence. »

À lire aussi

Roland-Garros 2024 : Le détail du prize money record, combien empochera le vainqueur ?

Roland-Garros 2024 : On vous présente le toit rétractable à 29 millions d’euros du court Suzanne Lenglen

Stéphane Morel nouveau directeur général de la Fédération Française de Tennis

Laisser un commentaire

La startup Rematch annonce une nouvelle levée de 1,5 million... Ligue 1 : Résultat net, revenus sponsoring, billetterie, salaires...
Euro 2024 - Quand le français Smash "trolle" le hollandais WeTransfer avant France - Pays-Bas(Lire la suite) Activation - SharkNinja met en scène Thierry Henry, Peter Crouch et Bastian Schweinsteiger(Lire la suite) Vivez au rythme des événements majeurs de cet été chez LE FIVE & 4PADEL avec PLAYERS EVENTS !(Lire la suite) JO - L’artiste Richard Orlinski dévoile 4 figurines Paris 2024(Lire la suite) Business - Tom Brady nouvel investisseur de Gopuff(Lire la suite) Offre Apprentissage - Assistant(e) administratif(ive) et RH - VGA ST MAUR(Lire la suite)