Accélérateur, aides financières… le plan d’action du gouvernement français pour les startups du sport d’ici 2028

Photo : Ministère des Sports

Hier, le gouvernement français a dévoilé un plan d’action pour accompagner le développement des startups françaises du sport.

Dans les locaux de Bpifrance, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique, ont ainsi dévoilé de nouvelles mesures pour atteindre des objectifs précis sur le sujet des startups dans le sport, en collaboration avec le collectif SporTech.

« Les startups du sport contribuent pleinement à renforcer la place du sport dans notre société et à faire de la France une grande Nation sportive »

2 nouvelles licornes françaises du sport visées pour 2028

D’ici 2028, l’Etat français souhaite 100 startups d’un chiffre d’affaires supérieur à 1M€ (42 en 2023), 10 startups d’un chiffre d’affaires supérieur à 100M€ (1 en 2023) et 2 nouvelles licornes françaises (1 actuellement avec Sorare). Les ambitions sont également d’atteindre les 500 startups membres du collectif SporTech (contre 150 aujourd’hui).

Les cinq principales mesures sont les suivantes :

1. La création d’un accélérateur pour une sélection annuelle de 15 startups de la sportech, au sein de la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance), grâce à un financement du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques (MSJOP) à hauteur de 1,5M€ sur trois ans ;

2. L’intégration du MSJOP et du Collectif Sportech comme partenaires de l’initiative « Je choisis la French Tech », qui vise à doubler la commande publique et privée à destination des startups ;

3. La signature d’une convention entre le MSJOP et le collectif SporTech visant à structurer son écosystème et à l’aider à développer ses partenariats avec les acteurs du secteur sport, publics comme privés ;

4. La mise en place par Business France, dès janvier 2024, d’un programme spécifique pour accompagner les startups de la sportech en leur permettant de participer à de nombreux événements et d’intégrer des délégations internationales lors de déplacements stratégiques ;

5. La mobilisation des acteurs de la sportech dans le cadre de la Grande Cause Nationale au travers d’un appel à projets, assorti d’un appui financier, à destination des startups les plus mobilisées pour inciter les Français à faire davantage d’activité physique et sportive.

« En innovant, en inventant de nouvelles formes d’interactions pour stimuler la pratique sportive, en déployant de nouveaux modèles économiques, en répondant aux demandes des pratiquants et des fans, les startups du sport contribuent pleinement à renforcer la place du sport dans notre société et à faire de la France une grande Nation sportive » explique Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques. « Pour elles, nous voulons capter les vents porteurs amenés par une année sportive historique marquée par l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques et une Grande Cause Nationale dédiée pour la première fois à l’activité physique et sportive. »

Photo : Ministère des Sports

Photo : Ministère des Sports

« En cette année des Jeux Olympiques et Paralympiques, et alors que le Président de la République a fait du Sport une Grande Cause Nationale, je veux mobiliser tous les acteurs de l’écosystème tech pour soutenir le développement de nos pépites sportech françaises. La tech permet d’exploiter de façon unique le potentiel du sport, des joueuses et des joueurs, et il faut intégrer davantage nos startups aux évènements sportifs. » Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique.

Un nouvel accélérateur et des aides à venir pour les startups du sport

Parmi les annonces faites, on notera la création d’un accélérateur déployé par la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance), grâce à un financement du MSJOP à hauteur de 1,5 million d’euros sur trois ans.

Chaque année, 15 startups de la sportech ayant validé leur « product market fit » et qui ont déjà obtenu des financements bénéficieront de ce dispositif. « Ces startups seront connectées à des personnes clés, des décideurs de grands groupes et bénéficieront d’un accompagnement dédié (mentoring, recherche de financements supplémentaires, etc.). En complément de ce dispositif, la Bpifrance va désigner une ressource référente pour mobiliser son réseau en faveur des acteurs de la sportech. Un événement organisé par la Bpifrance réunira chaque année les startups et les investisseurs » ajoute le communiqué.

En parallèle à cet accélérateur un appel à projets à destination des startups mobilisées pour inciter les Français à faire davantage d’activité physique et sportive sera lancée. 3 startups bénéficieront chacune d’un soutien financier de 50 000 euros, notamment pour engager des campagnes de communication et d’acquisition digitales visant à élargir leur base d’utilisateurs. Ces 150 000 euros seront complétés par un accompagnement dédié de la part de Google pour amplifier leurs actions de promotion de la pratique sportive (optimisation du référencement, acquisition d’espaces, etc.). « A la fin de l’année prochaine, la startup de la sportech française la plus « militante », celle qui aura impacté le plus significativement la pratique sportive et ses adeptes, sera récompensée par un prix de 200 000 euros » ajoute le ministère des sports.

Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, Jacques d’Arrigo, Président SporTech et co-fondateur de Footbar et Aurélie Dyèvre, vice-présidente SporTech et co-fondatrice Joinly

A lire aussi

Startups – La France serait le 7ème pays qui investit le plus au monde dans la SporTech, les sportifs de plus en plus présents comme investisseurs

Interview : Martin Jaglin, co-fondateur de Mon Petit Gazon (MPG) racheté par LFP MEDIA il y a un an

La startup Kop Media finalise une levée de fonds de 300 000 euros

La startup de covoiturage « StadiumGO » finalise sa première levée de fonds

Nomination : Danny Townsend CEO de SRJ Sports Investments (PIF – Arabie Saoudite)

La startup « Rematch » ouvre son capital aux particuliers avant une prochaine levée de fonds (valorisation pre-money fixée à 5,57M€)

AssoConnect rachète Joinly : « Un rapprochement était naturel, et confirme notre position stratégique sur ce secteur clé »

Laisser un commentaire

Jusqu'à 10 000 euros la journée : le détail des offres VIP... Offre Emploi : Coordinateurs Transport - Fall Line (missions...
Football - adidas officialise un contrat longue durée avec Lamine Yamal(Lire la suite) Communication - Belin et Tuc dévoilent leur nouvelle campagne avec 3 champions français(Lire la suite) Football - Le PSG met ses supporters en avant dans sa nouvelle campagne de réabonnement(Lire la suite) Cyclisme - Le sponsor du Maillot Vert du Tour de France jusqu'en 2028 sera...(Lire la suite) Interview - Guillaume Grimel, CEO de WeTENNIX(Lire la suite) Agence - Infront France et Publicis Sport signent un partenariat stratégique(Lire la suite)