« Le grand saut by Fosburit » : autour du monde avec Yvan Bourgnon

Bourgnon_Fosburit

 

Passion. Émotion. Partage. Des mots qui résonnent dans les stades et désormais chez Fosburit. A l’instar d’un Dick Fosbury qui a su révolutionner la pratique du saut en hauteur, faites à votre tour le grand saut dans le crowdfunding sportif aux côtés de Fosburit en découvrant notre projet coup de cœur du mois. Pour inaugurer cette rubrique, prenons le large avec Yvan Bourgnon et son aventure autour du monde en voilier non habitable et sans assistance.

Qui n’a jamais rêvé de larguer les amarres pour réaliser un tour du monde ? Mais plus facile à dire qu’à faire. C’est l’occasion de vous jeter à l’eau en participant à la dernière ligne droite du projet d’Yvan Bourgnon. Marin chevronné ayant participé à toutes les plus grandes courses aux larges comme la Transat Jacques Vabre ou la Route du Rhum, il n’a cependant rien pu faire face à une avarie qui a détruit son bateau sur les côtes du Sri-Lanka.

Sans assistance mais avec votre aide

Alors que la technologie est toujours plus présente dans les bateaux, Yvan Bourgnon a choisi de naviguer à l’ancienne : aucune assistance, aucune données GPS, pas d’informations météorologiques. Un véritable retour aux sources et un hommage à une navigation à la carte traditionnelle et au sextant qui lui a été inculquée par ses parents. Des conditions qui rendent le défi encore plus difficile et qui n’ont laissé aucune chance au navigateur lorsqu’il fût pris dans ce tourbillon de vagues au Sri-Lanka. Il ne lui reste plus que 10 000 kilomètres sur les 50 000 mais Louloute – son bateau fétiche – ne pourra reprendre le large qu’après une remise en état de 90 000 euros.

Bourgnon_Fosburit

Rassembler pour conquérir sponsors et partenaires institutionnels

Le crowdfunding possède cette avantage de pouvoir « rassembler et engager sa communauté de supporters, de partenaires existants et celle de tous les passionnés de voile en les associant au plus près de son projet, pour qu’ensemble ils fassent la preuve d’une attractivité nouvelle auprès de sponsors » souligne Charles Mahé, le co-fondateur de la plateforme Fosburit. Un premier partenaire lui a déjà fait confiance avec un chèque de 10 000 euros. Les suivants répondront présents lorsque la foule aura soutenu le skipper à hauteur de 40 000 euros sur sa page projet.

Vous souhaitez accueillir Yvan Bourgnon lors de son arrivée aux Sables d’Olonne en Mars 2015 ? Vous préférez prendre un cours de sextant ou vivre une sortie en mer à bord du bateau financé ? Des contreparties de 10 à 10 000 euros réservées aussi bien au particulier qu’aux entreprises qui permettront aux supporters d’être au coeur de cette aventure.

Interview Yvan Bourgnon

SportBuzzBusiness : Tu navigues en voilier non-habitable et à « l’ancienne », quel(s) est/sont l’élément(s) dont il est le plus dur de se passer ?
Yvan Bourgnon : C’est la météo sans hésitation. La plupart des tempêtes que j ai affronté auraient pu être évitées avec une assistance météo quotidienne. Cependant, le défi n’aurait certainement pas eu cette dimension si je n’avais pas traversé 5 tempêtes à plus de 100km/h.

SBB : Après avoir participé aux plus grandes courses au large, tu dois en avoir des souvenirs en mer : quel est le plus beau ? Le plus marquant ? Le plus difficile ?
YB : L’arrivée sur un banc de sable unique, désert de 100m de long en plein milieu de l’océan indien, au milieu de nulle part, je me suis mis au mouillage pendant 24 heures pour réparer mon safran, c était surréaliste ! Le plus marquant :  mon étape aux Îles Marquises a été incroyable. Je suis revenu sur un lieu qui avait marqué mon enfance, 33 ans après. J’ai retrouve à travers les marquisiens une joie de vivre en toute simplicité. Leur générosité et partage me donnera toute l’énergie nécessaire afin de poursuivre le tour du monde !!  Enfin, le plus difficile : à l’approche de la barrière de corail en Australie  je me suis retrouvé dans une tempête exceptionnelle, blessé au bras avec le dos bloqué et sans pilote automatique, j’étais uniquement dans la survie !

SBB : En parlant de courses aux larges, quel est ton regard sur les courses actuelles ? Pourquoi naviguer à l’ancienne ?
YB : Les courses au large ont évoluées, elle se sont beaucoup professionnalisées et les premières qualités requises tournent maintenant autour de la météo l’ingénierie et la fiabilité technique. Je ne critique pas cette voile moderne à laquelle j’ai et je participerai encore mais j’avais envie de revivre les sensations ressenties quand j’étais jeune et que je faisais le tour du monde avec mes parents. Le plaisir de découvrir une terre, de se positionner sans GPS, de réussir à gérer les éléments de la nature sans essayer de les éviter. J’ai été largement comblé sur ce sujet !

SBB : Les technologies dans la voile n’ont cessées d’évoluer à grande vitesse dernièrement : comment le vis-tu? De même, pour la place grandissante du sponsoring ?
YB : Je suis cela de prêt. La voile est aussi un sport mécanique, c’est formidable de participer à toutes ces évolutions. Les multicoques rapides commencent à faire l’unanimité et ils volent de plus en plus, c est vraiment magique ! Mais on a trop tendance à avoir mis de côté la voile aventure qui fait tant rêver les gens. Quant au sponsoring dans la voile, il vit des heures difficiles même si il y a toujours autant d’entrepreneurs qui comprennent bien l’intérêt. Malheureusement, les salariés français qui aimeraient des augmentations de salaires vivent souvent mal le choix du sponsoring qui est pourtant souvent plus pertinent que la publicité traditionnelle.

SBB : Tu as choisi le financement par la foule : pourquoi ? Comment es-tu arrivé jusque Fosburit ?
YB : Mon défi au fil du temps est aussi devenu le défi de mon public de passionnés. J’ai senti une telle émulation sur le défi pendant les 3/4 de ce tour du monde que j’avais plus que jamais envie de les associer directement au projet. L’équipe de Fosburit m’a contacté, on s’est rencontré et j’ai tout de suite adoré cette équipe de jeune ultra dynamique.

SBB : En quoi consiste précisément les packs entreprises que tu proposes en contrepartie ?
YB : Les packs entreprise permettent surtout un accès possible avec un budget raisonnable. La contrepartie sera du sur mesure en fonctions des besoins de la société en termes de communication interne et/ou externe.

Nul doute que Yvan Bourgnon suivra la vague de succès rencontrée par un autre skipper, Paul Hignard, qui a collecté 21 050€ sur Fosburit pour embarquer sur la Route du Rhum et deviendra ainsi le plus jeune skipper de l’histoire de la compétition.

Pour en savoir plus et participer à ce fabuleux projet : www.fosburit.com/yvan-bourgnon

  

Fosburit_Rubrique

 

Laisser un commentaire

Qui est YEZZ, le nouveau sponsor présent sur le maillot des... Mondial de l'Automobile 2014 - Kia innove en proposant une visite...
Football - "Expo 2020 Dubai" nouveau sponsor des tenues d'entraînement de Manchester City(Lire la suite) NBA - NBA - Un nouveau sponsor maillot pour les Nets(Lire la suite) Ticketing - PSG - Manchester City : Le prix des billets flambe sur le marché secondaire officiel(Lire la suite) Rugby - Le Stade Français Paris signe un partenariat avec l’ESSEC Business School(Lire la suite) NHL - Les Washington Capitals entrent dans l'histoire du sport business de la NHL(Lire la suite) NBA - Aura nouveau sponsor maillot des Minnesota Timberwolves(Lire la suite)