Interview – Karl Lorenzon, Responsable Marketing ParionsSport

 

Cette semaine, la FDJ et la NBA ont officialisé la signature d’un partenariat pour le marché français.

L’occasion pour nous de poser quelques questions à Karl Lorenzon, Responsable Marketing ParionsSport.

SportBuzzBusiness.fr : Pourquoi signer un contrat avec la NBA maintenant et pas avant, il y a t-il un rapport avec l’évolution de la législation aux USA concernant le betting ?
Karl Lorenzon : Historiquement, la NBA ne parlait pas vraiment aux opérateurs de paris sportifs pour plusieurs raisons… L’évolution du cadre réglementaire récent aux Etats-Unis a effectivement fait évoluer les positions. Ils ont commencé à discuter avec des opérateurs de paris… Notre contrat avec la NBA est une première en Europe. Aux USA, la ligue s’est récemment associée à MGM Resorts.

SBB : Quelle est la durée du contrat ?
KL : Nous avons signé pour 2 années. Nous avons été sollicités par la NBA il y a plusieurs mois et nous avons réactivé la piste en début d’année 2018 pour aboutir il y a quelques jours à la conclusion de ce partenariat.

SBB : La NBA a-t-elle un intéressement sur les paris qui seront engagés sur ses matchs ?
KL : Non, nous sommes sur un partenariat classique de droits d’image.

« Nous proposons plus de 100 paris par match et nous proposons également tous les matchs NBA en streaming »

SBB : Avec cet accord, vous avez notamment acquis les droits d’utiliser le logo de la ligue et des franchises. Allez-vous les mettre en avant dans une prochaine publicité TV ?
KL : Nous travaillons effectivement sur une nouvelle copie TV pour avoir de la visibilité autour des programmes NBA sur beIN SPORTS. Dans le cadre de notre accord, nous pouvons utiliser les logos mais pas les images de match comme nous pouvons le faire avec la Ligue 1. Nous allons essayer de travailler sur des communications axées produits avec les paris NBA plutôt que sur la marque. On va insister sur les paris en direct, nous proposons plus de 100 paris par match et nous proposons également tous les matchs NBA en streaming. Nous proposions ce service vidéo par le passé que nous relançons avec Sportradar qui fournit le flux ainsi que l’offre de paris.

SBB : Comment appréhendez-vous le décalage horaire des matchs, défavorable à une large audience ?
KL :
Le fan de basket qui met le réveil ou repousse l’heure du coucher est un passionné, ça ne lui fait pas peur de rester éveillé, c’est intéressant pour nous pour les paris en direct car ce sont des mordus. Nous avons également la chance d’avoir des horaires plus adaptés le dimanche soir en prime time.

SBB : En parallèle, vous allez également offrir des expériences NBA. Comment allez-vous mettre en place ces dotations ?
KL : Le partenariat nous donne accès à de l’hospitalité et de la billetterie. En cohérence avec notre plateforme « encore plus dans le match », nous allons pouvoir envoyer des parieurs vivre des matchs NBA, à Londres et aux Etats-Unis. Pour le London Game en janvier, nous allons notamment pouvoir offrir des expériences uniques comme l’accès sur le parquet pendant 30 mins la veille du match pour suivre un entrainement au plus près des joueurs, rencontrer des légendes de la ligue… Ce sont des expériences uniques ! Nous avons aussi des places pour la saison régulière, le All Star et les playoffs pour récompenser nos meilleurs parieurs. Ces dotations leur seront réservées dans le cadre d’offres promotionnelles sur notre site ou en point de vente.

SBB : Quelle est la place de la NBA aujourd’hui dans les paris en France ? 
KL : La NBA est le second championnat le plus parié derrière la Ligue 1. Cela s’explique notamment par la répétition des matchs, plus de 2000 par saison, le volume de mise est important. Entre 2017 et 2015 le marché a augmenté de 110% selon les chiffres de l’ARJEL. Il y a un engouement croissant autour de la NBA, le diffuseur beIN SPORTS contribue évidemment à la médiatisation.

SBB : Quels sont les chiffres vendeurs de la NBA qui vous ont séduit ?
KL :
Au delà du reach, la NBA a un taux de pénétration assez fort sur la population française, on estime le nombre de fans à 16 millions en France, comptabilisés comme personnes présentant un intérêt plus ou moins important. C’est surtout la catégorie de joueur qui nous intéresse puisqu’on sait que plus de 50% de ces personnes ont entre 18 et 34 ans, parfaitement en phase avec nos cibles de conquêtes que nous cherchons à recruter sur nos offres de paris.

SBB : Un mot sur vos 4 partenariats cette année en Ligue 1 Conforama et « Parions Club » lancé à Marseille, Lyon, Nantes et Monaco. Quels premiers retours avez-vous déjà sur l’activation ?
KL :
Nous venons de terminer le premier mois de concours avec la mise en place du dispositif de starification avec les 4 premiers vainqueurs dans chaque club. Les retours sont positifs, les gagnants ont eu leur moment de gloire. A Marseille, notre gagnant a eu une grosse visibilité dans le stade pour le Classico. Les clubs sont assez enthousiastes et nous accompagnent dans la mise en place des actions. Au-delà du bénéfice financier, le parieur cherche un bénéfice émotionnel. Avec l’AS Monaco, nous réfléchissons à une arrivée du parieur en hélicoptère au stade. Chaque club nous met des assets spécifiques avec lesquelles nous essayons de travailler pour starifier les parieurs.

Laisser un commentaire

L'identité visuelle de la Coupe du Monde de Rugby France 2023... Nike et le FC Barcelone dévoilent un maillot "mash-up" célébrant...
Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant Événementiel, Communication - Idée Alpe(Lire la suite) TV - TMC diffusera le tirage au sort de la Coupe du Monde Féminine de football 2019(Lire la suite) Fan Experience - Des caméras dans les poteaux de corners pour la finale MLS(Lire la suite) Football - Quelques maillots 2 étoiles des Bleus en vente avant Noël(Lire la suite) Offre emploi - Assistant chargé de projet applications - FFT(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) Market Intelligence - Lagardère Sports(Lire la suite)