Kering veut distribuer en nature la grande majorité de ses parts de Puma

 

En fin de semaine dernière, Kering a officiellement annoncé la session à venir de la grande majorité de ses parts de Puma

Environ 70% des actions sur les 86,3% détenues devraient être distribuées en nature aux actionnaires de Kering. « A l’issue de l’opération, Kering conserverait environ 16% des actions Puma en circulation. Artémis, qui détient 40,9% du capital de Kering, deviendrait un actionnaire stratégique de long terme de Puma avec une participation d’environ 29%. Le flottant de Puma atteindrait environ 55% » précise le groupe qui souhaite renforcer son statut de pure player du Luxe.

Les modalités de la distribution en nature d’actions Puma aux actionnaires de Kering sont en cours de revue et seront soumises au vote des actionnaires de Kering au cours de l’Assemblée Générale du 26 avril 2018. « Ce projet de distribution d’actions Puma à nos actionnaires constitue une étape décisive dans l’histoire du Groupe. Kering se consacrerait ainsi entièrement au développement de ses Maisons de Luxe, dont l’attractivité, fruit de leur audace créative et de leur capacité d’innovation, nous permettra de continuer à gagner des parts de marché et à créer de la valeur » a commenté François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering, dans un communiqué. Avec ce changement capitalistique à venir, le Stade Rennais, propriété de François Pinault, sera-t-il encore équipé par Puma lors des saisons à venir ?

cours de l’action Puma depuis 1 an en bourse

Contrairement à ce qui aurait été le plus classique, il n’y aura donc pas de vente de Puma. « En choisissant de distribuer la majorité du capital à ses actionnaires, Kering a déçu certains investisseurs qui espéraient voir Puma vendu avec une prime » écrit lesechos.fr « Il y avait beaucoup de parties intéressées », a commenté vendredi Bjorn Gulden, Président du directoire de Puma. « Mais pour nous c’est la meilleure solution. »

« Depuis son rachat par Kering, les ventes de Puma ont progressé de 28 % quand celles d’adidas ont doublé, passant de dix à vingt milliards d’euros » peut-on lire dans un article sur lemonde.fr. « Après 70 ans de lutte, adidas a largement gagné le match. Son chiffre d’affaires est cinq fois plus gros que celui de Puma et ses bénéfices nets seize fois plus importants. Cela fait longtemps que les deux athlètes ne jouent plus dans la même ligue, et force est de reconnaître que le stage de remise en forme chez Kering n’a pas été très profitable. »

Ces dernières années, Puma a semble-t-il décidé d’investir plus massivement en marketing. La marque a sécurisé Antoine Griezmann et signé avec les chanteuses Rihanna et Selena Gomez pour s’adresser aux femmes. En 2016, Puma a réalisé un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros. A partir de la saison 2018-2019, Puma sera le nouvel équipementier de l’Olympique de Marseille, de quoi s’offrir une large visibilité dans l’hexagone et au-delà.

Laisser un commentaire

TV - beIN SPORTS s'offre Narcisse et Omeyer comme consultants... TV - Où suivre l'Open d'Australie 2018 dès le lundi 15 janvier...
Offre Emploi - Offre Emploi : Responsable administratif, financier et juridique - GSMH38 Handball(Lire la suite) Foot féminin - Mastercard nouveau partenaire de l'OL et Arsenal(Lire la suite) Equipementier - La Fédération Espagnole de Football veut rompre son contrat avec adidas(Lire la suite) Football - Le PSG annonce 115M€ de revenus "Matchday" cette saison(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) communication / event - Tecnifibre(Lire la suite) Sponsoring - AXA mise sur Serena Williams(Lire la suite)