Ligue 1 : Les dirigeants de Mediapro détaillent en partie leur stratégie

 

Hier, les dirigeants de Mediapro Jaume Roures (Président) et Julien Bergeaud (DG pour la France) se sont exprimés sur la future chaîne qui diffusera la très grande partie de la Ligue 1 et Ligue 2 sur le cycle 2020-2024.

Une prise de parole devant la presse qui avait pour objectif de réaffirmer la valeur Premium des droits acquis, suite à la récente rétrocession des droits de beIN SPORTS à Canal+ pour 2 matchs par journée.

« Le football français aura sa nouvelle maison l’été prochain et ce sera nous puisque nous serons le seul endroit où vous aurez les top 10, les grandes affiches, les PSG OM, Olympico, les derbys… et aussi le seul endroit où vous aurez la quasi exhaustivité de l’offre qui intéresse tous les fans français et pas uniquement les gens qui habitent à Paris. Comme l’a dit Jaume, nous aurons presque 85% de l’offre sur la Ligue 1 et 80% sur la ligue 2 » a précisé Julien Bergeaud.

« Pour rétablir certaines vérités, il est important de repréciser que nous aurons les grands créneaux qui ont fait les grandes heures de la Ligue 1 jusqu’à présent. Le grand match du dimanche soir à 21h, ce sera chez nous et nul part ailleurs, le grand magazine d’avant match du dimanche soir ce sera chez nous et nul part ailleurs. Nous ouvrirons également toutes les journées de Ligue 1 le vendredi à 21h en prime. »

« Les abonnés veulent avoir le choix de s’abonner et payer pour ce qu’ils souhaitent »

« Nous aurons une nouvelle offre, nous allons révolutionner le marché de la télévision payante en France comme l’a dit Jaume. Nous allons sortir du cadre traditionnel, adresser tous les publics puisque nous aurons une distribution qui sera agnostique. Nous allons engager des partenariats avec tous les distributeurs qui le souhaitent, traditionnels mais aussi les nouveaux entrants, notamment sur le domaine de l’OTT » ajoute Julien Bergeaud. « Des chiffres de Mediametrie montrent que 5 millions de personnes consomment aujourd’hui la TV autrement que par l’intermédiaire d’un distributeur classique. Nous entendons bien adresser ces nouveaux usages avec un produit qui sera vertueux puisqu’il sera 100% foot français, qui ne sous-entend pas de bundle ou association avec d’autres contenus. Une offre claire, limpide pour les consommateurs qui ne veulent s’abonner qu’à du du foot français. Sur ces nouveaux usages, c’est la tendance. Dans d’autres pays, les bundles ne fonctionnent plus, les abonnés veulent avoir le choix de s’abonner et payer pour ce qu’ils souhaitent ».

Lors de cette prise de parole, le Président de Mediapro Jaume Roures a également  abordé la tarification à venir de la chaîne et les objectifs de recrutement. « On parle d’une chaîne autour de 25 euros et nous avons besoin de 3 millions, 3,5 millions d’abonnés. Notre contrat est de 4 saisons avec la LFP, on ne va pas avoir 3,5 millions d’abonnés dès la première saison mais l’objectif est raisonnable. […] Nous n’aurons pas la Champions League en 2021 (acquise par Canal+ et beIN SPORTS), notre offre aurait été plus complète mais nous n’étions pas disposé à payer le prix déboursé par les autres… Nous savons ce que nous pouvons dépenser ou pas ».

« Autour de 25 euros et nous avons besoin de 3 millions, 3,5 millions d’abonnés. »

Dans son édition du jour, le journal L’Equipe publie une interview de Jaume Roures qui en dit un peu plus. Le nom de la future chaîne a-t-il été trouvé ? « Pas encore, mais elle ne s’appellera pas Mediapro, c’est certain. Nous cherchons un nom français. » Interrogé par le quotidien sportif, le Président de Mediapro a également précisé qu’il discutait avec SFR pour un éventuel rachat de la dernière année de l’UEFA Champions League à RMC Sport (2020-2021). « Nous discutons avec SFR pour la Ligue des champions. Si je peux trouver un accord raisonnable avec eux, on le fera. »

Le prix de 25€/mois interroge, aux clubs de profiter de l’augmentation des droits

En réaffirmant un prix proche de 25 euros par mois, Mediapro France semble confiant. Pourtant, de nombreux journalistes et internautes s’interrogent sur une tarification jugée démesurée par rapport à l’offre proposée pour le moment.

La clé de la réussite passera évidemment par une montée en standing de la Ligue 1, que ce soit d’un point de vue purement sportif mais également par le biais d’un travail sur les aspects entertainment, storytelling et Fan Experience dans son ensemble. Premier critère indispensable, l’arrivée de nouvelles stars du ballon rond dans notre championnat (et/ou la conservation de nos talents) rendue en théorie possible par l’augmentation des droits TV d’environ 60% sur le prochain cycle avec un chiffre d’1,153 milliard d’euros par saison au minimum !

L’éternel débat des joueurs « moyens » surpayés profitant de l’inflation des salaires des meilleurs joueurs n’est pas prêt de s’arrêter…

 

Laisser un commentaire

Offre de Stage : Assistant(e) Chef de Projet Evénementiel -... Offre Emploi : Chargé(e) de développement commercial - Com'Over
Football - Liverpool FC accueille un nouveau sponsor sur sa manche(Lire la suite) Football - David Ginola nouvel ambassadeur de PokerStars Sports(Lire la suite) Activation - Des supporters mis à l'honneur sur la panneautique des matchs du XV de France(Lire la suite) Tennis - Le prize money, les sponsors et l'offre billetterie du Rolex Paris Masters(Lire la suite) Sponsoring - "Pourquoi pas eux ?" Découvrez Maïva Hamadouche !(Lire la suite) Offre Alternance - Conseiller vente sport - Entreprise partenaire de WIN Annecy(Lire la suite)