Adrien Rabiot, ce footballeur libre qui dit non aux contrats équipementiers et sponsoring

Credit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

« Révélation » de ce mondial grâce à ses très bonnes performances en Equipe de France, Adrien Rabiot reste malgré tout, bien loin de la médiatisation que lui offre son statut de footballeur. Lui qui, par exemple, refuse de s’associer à une marque…

Un footballeur international sans contrat d’équipementier, c’est rare. Mais un footballeur qui refuse de signer des contrats d’équipementier, c’est encore plus rare ! Pourtant, c’est le cas d’Adrien Rabiot. Très discret en dehors des terrains, le milieu de la Juventus veut garder cette liberté que peu de professionnels de son statut ont aujourd’hui avec les marques de crampons.

« Il considère qu’il s’agit d’un instrument de travail, veut s’y sentir comme dans des chaussons et refuse d’être contraint par des dispositions juridiques s’il désire changer de marque parce que telle paire lui convient mieux » écrit le journaliste Damien Degorre dans le journal L’Equipe.

« Le duc », comme on le surnomme, est donc le seul joueur de la sélection française à n’être engagé avec aucune marque pour ses chaussures (voir les chaussures des Bleus ici). Le joueur veut donc être libre de choisir les crampons dans lesquels il est le plus confortable. Durant l’Euro 2020, Rabiot portait des crampons adidas. Actuellement, c’est avec le modèle plutôt flashy « Nike Phantom GT2 Elite » qu’il foule les pelouses dans cette Coupe du Monde 2022 disputée au Qatar.

Libre comme l’air

Ce choix n’est pas seulement limité aux chaussures. Comme l’explique L’EquipeRabiot ne collabore avec aucune marque point barre. « Niente di niente » comme on dirait à Turin. Pourtant, vous vous en doutez, pour un joueur de son statut, les offres ne doivent pas manquer. Surtout avec quelques 2,1 millions de followers sur Instagram. Mais là encore, le titi parisien veut rester libre, quitte à gagner moins d’argent. 

En Equipe de France ou lorsqu’il était au Paris Saint-Germain, Adrien Rabiot ne boude cependant pas les opérations promotionnelles liées à l’image collective.

Niveau communication, le joueur prend aussi des précautions. Les entretiens qu’il accorde sont presque accidentels, on peut les compter sur les doigts d’une main.

Un joueur de foot, titulaire à la Juventus comme en Equipe de France qui refuse les contrats de sponsoring, pour rester libre, original et assez rare pour être souligné, voilà une histoire qui devrait plaire. 

À lire aussi

Équipe de France – adidas, Nike, Puma… Les crampons des 25 joueurs retenus par Didier Deschamps pour la Coupe du Monde Qatar 2022

Laisser un commentaire

Atos devient le partenaire technologique officiel de l'UEFA jusqu'en... "First Team" nous partage les chiffres clés de la diffusion...
Offre Emploi - Offre Emploi : Chef de projet opérations stades - LFP(Lire la suite) Offre de Stage - Stagiaire Assistant ADV - Babolat(Lire la suite) Offre Alternance - Offre Alternance : chargé(e) de projet développement marketing et évènementiel - Ligue féminine de Handball (LFH)(Lire la suite) Football - Le LOSC s’associe à WSC Sports pour renforcer sa stratégie de contenu grâce à l'IA(Lire la suite) Skateboard - Aurélien Giraud au Musée Grévin, 2 sponsors bien visibles(Lire la suite) Startups - Les 10 startups qui intègrent le programme "SportsTech" en 2024(Lire la suite)