Comment le LOSC compte investir le marché de l’eSport

 

En janvier 2017, le LOSC Lille a été racheté par l’homme d’affaires Gérard Lopez avec l’ambition de donner une nouvelle dimension au club.

Dans sa stratégie de développement, le club nordiste compte bien s’approprier l’eSport, un terrain de jeu qui semble revêtir une importance grandissante aux yeux des dirigeants. 

Si le PSG, le FC Nantes, l’AS Monaco et l’Olympique lyonnais font partie des premiers clubs de Ligue 1 Conforama à avoir développé leur structure eSport, il faudra désormais compter sur le LOSC, nouveau venu.

« Le lancement du LOSC dans l’univers de l’eSport découle du projet mis en place depuis quelques mois par la nouvelle équipe dirigeante. Il est en lien direct avec le développement de la marque LOSC », nous confie Aurélien Delespierre, directeur marketing, communication et billetterie des Dogues. « Il permet au club de moderniser son image et de cultiver le fan engagement. Par la même occasion, nous nous rapprochons d’une nouvelle cible, que nous allons chercher à capter : « les millenials ». »

Pour faire vivre son projet eSport, le LOSC compte mener de nombreuses initiatives comme l’organisation de matchs internationaux online, la participation aux compétitions nationales et internationales ou encore la création de contenus originaux sur les streaming de jeux vidéo. Le club nordiste devrait également chercher à s’appuyer sur une communauté digitale eSport sur les réseaux sociaux.

Conscients de la richesse et de l’étendue du monde des jeux vidéo, les dirigeants lillois ont mis les petits plats dans les grands pour mener à bien leur projet. La division eSport est gérée par un chef de projet en relation constante avec les sections sponsoring et Fan Experience et peut compter sur le suivi d’une agence spécialisée. 

« D’un point de vue marketing, cet univers permet d’innover sans cesse et de proposer du contenu quotidien inédit. »

Dans un premier temps, le LOSC se lance sur FIFA pour créer une certaine continuité avec son quotidien. L’équipe actuelle est composée d’un coach et d’un joueur professionnel. Cela représente la première pierre à un édifice appelé à grandir de façon exponentielle pour, à terme, conquérir pourquoi pas un public éloigné du football et de FIFA. « Le secteur est vaste, prenant et en perpétuelle évolution » ajoute Aurélien Delespierre. « D’un point de vue marketing, cet univers permet d’innover sans cesse et de proposer du contenu quotidien inédit. Il permet de créer une expérience fan originale et engageante. Le LOSC souhaite donc, à moyen terme, être un acteur majeur et légitime de l’eSport. »

L’aspect commercial de l’eSport est également intéressant pour un club puisqu’il offre un support supplémentaire à commercialiser. Récemment, la marque d’accessoires de jeux vidéo NACON du groupe Bigben est devenue partenaire de l’activité eSport du LOSC.

Un « eSport Show » lors du match LOSC – OL

En marge de la rencontre de Ligue 1 Conforama entre le LOSC et l’OL (2-2) le 18 février dernier, l’écurie nordiste a tenu parole en organisant un évènement eSport. Le temps d’une rencontre de football virtuel, le stade Pierre Mauroy s’est mué en théâtre du jeux vidéo avec la présence de partenaires, influenceurs et autres acteurs du milieu eSport.

Dans une loge dédiée à l’évènement, les invités ont d’abord pu assister à la présentation du projet LOSC eSports. Puis, l’intégralité des 40 000 spectateurs de l’antre lilloise a pu assister au showmatch eSport inédit entre les représentants des deux clubs : Sneaky pour le LOSC et CocoVBastos pour l’OL, récent vainqueur du tournoi d’hiver de l’Orange e-Ligue 1 diffusée sur beIN SPORTS. Une rencontre retransmise sur les écrans géants ainsi que sur tous les écrans des espaces VIP du stade Pierre Mauroy.

Si sur la pelouse, les deux équipes n’ont pas pu se départager (2-2), sur console c’est le gamer lillois Sneaky qui a pris le meilleur sur son homologue lyonnais aux tirs au but (3-2).

Laisser un commentaire

Pauline Ado ambassadrice internationale de La Roche-Posay Volley - Les Finales de Coupe de France diffusées en direct...
Business - Ce que pèsent les dépenses sponsoring des équipementiers dans le foot européen (étude PR Marketing)(Lire la suite) TV - Altice s'explique suite aux problèmes de l'application RMC Sport et promet un geste commercial(Lire la suite) TV - RMC Sport disponible pour les abonnés satellite Canal+(Lire la suite) Sponsoring - C'est officiel, Allianz devient l'assureur mondial des JO(Lire la suite) Communication - Qui se cache derrière le nouveau logo de l'INSEP ?(Lire la suite) Football - Quel est l'effectif d'Europe le plus cher ?(Lire la suite)