En 2024, les opérateurs de paris sportifs en ligne devraient dépenser 670 millions d’euros en publicité et marketing selon l’ANJ

Avec un calendrier sportif chargé, l’année 2024 devrait être propice pour les opérateurs de paris sportifs en France.

Encadré par l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ, ex ARJEL), le marché est soumis à quelques règles. Les opérateurs doivent par exemple présenter leurs stratégies promotionnelles et recevoir une approbation sous peine de sanctions.

Winamax déjà dans le viseur de l’ANJ

Après un premier examen, l’ANJ a annoncé avoir rejeté partiellement la stratégie promo de Winamax sur le volet relatif aux bonus et gratifications financières. « L’ANJ considère que la stratégie de la société présente, compte tenu du volume considérable de gratifications financières envisagé, de leur distribution permanente à chaque action de jeu et du fait qu’elles puissent être converties en pari ou en poker, un risque important d’intensification des pratiques de jeu, ce risque étant exacerbé chez les joueurs les plus fragiles. « La société WINAMAX devra déposer, au plus tard le 15 février 2024, un nouveau dossier de demande d’approbation consacré aux offres commerciales comportant une gratification financière ».

Les investissements marketing et publicitaires en hausse de 14% en 2024 chez les opérateurs

Après avoir étudié les dispositifs de l’ensemble des acteurs du paris sportif en France (18 opérateurs), le collège de l’Autorité Nationale des Jeux précise que les investissements promotionnels seront en hausse de 14%. Les opérateurs prévoient ainsi d’engager 670 millions d’euros en publicité et marketing avec une concentration entre mai et juillet à l’occasion de l’Euro de football et des JO de Paris.

Ce basant sur les données présentées par les opérateurs, il en ressort que 30% des investissements seront alloués sur ces 3 mois.

Dans le détail, 46% des investissements médias se feront sur les canaux numériques, « leviers particulièrement efficaces en termes de captation et de rétention des joueurs » précise l’ANJ. Les autres investissements se feront principalement en TV (26%) et en sponsoring sportif (15%).

Au premier poste des dépenses marketing (59%), on retrouve les gratifications financières offertes aux joueurs et aux futurs clients avec les bonus. L’ANJ précise que les opérateurs ambitionnent de recruter 4,9 millions de nouveaux joueurs en 2024 en progression de 9% par rapport à 2023.


Des risques de stimulation importante des joueurs

Pour maintenir un certain cadre légal et moral, l’ANJ continuera de travailler sur la prévention du jeu excessif ou pathologique et sur la protection des mineurs.

L’autorité a donc demandé aux opérateurs de modérer de manière significative leur stratégie promotionnelle afin de ne pas exercer une pression publicitaire excessive sur l’ensemble des différents supports médiatiques existants en particulier pendant la période de l’Euro 2024 et celle des Jeux Olympiques de Paris.

En outre, l’ANJ leur demande d’adopter un usage modéré des outils promotionnels les plus incitatifs, en particulier pour les offres comportant un risque accru de jeu problématique (notamment les tournois de poker rapides, les paris en direct et les paris à cote élevée).

Les 18 opérateurs de paris sportifs en ligne autorisées en France en 2024

– partouchesport.fr
– barrierebet.fr
– bwin.fr
– betsson.fr
– betclic.fr
– feelingbet.fr
– france-pari.fr – france-pari-sportif.fr
– genybet.fr
– joabet.fr
– enligne.parionssport.fdj.fr
– netbet.fr
– pmu.fr
– pokerstarssports.fr
– Sportnco Gaming SAS
– unibet.fr
– vbet.fr
– winamax.fr
– zebet.fr

A lire aussi

ParionsSport soigne le shoot à 100 000€ pour le NBA PARIS Game 2024 avec un ballon spécial

Interview vidéo – Décryptage du “Virage Pinot”, une opération menée par la FDJ, la Fédé de la Lose (FFL) et l’agence R2

Betsson nouveau partenaire officiel “paris sportifs” des complexes UrbanSoccer

Sponsoring – F1 : PokerStars s’affiche sur les enjoliveurs des Red Bull pour le Las Vegas GP

ESPN lance son offre de paris sportifs avec “ESPN BET”

Ligue 1 : Infront Bettor récupère les droits streaming des matchs diffusés sur les sites de paris sportifs en ligne (hors France)

Laisser un commentaire

MAIF dévoile ses 7 "Capitaines Sport Planète" pour cette année... Droits TV - DAZN signe avec la Fédération Française de Football...
Un sponsor du CIO associé au reveal des podiums de Paris 2024(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka "très enthousiaste à l'idée de m'associer à Bitpanda"(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant(e) Merchandising - Red Star(Lire la suite) Buzz - On fait le bilan du casting E.Leclerc et le job de pilote du melon sur le Tour de France(Lire la suite) Activation - Quand Roger Federer et Uniqlo créent l'évènement à La Courneuve(Lire la suite) F1 - Le lapin Duracell visible sur les Williams pour le Grand Prix de Monaco(Lire la suite)