F1 – Les « Grid Girls » vont disparaître des grilles de départ, une décision pas au goût de tout le monde

Crédits photo : The New Daily

 

Le monde change et parfois c’est pour de bonnes causes. Les « grid girls », ces femmes en petites tenues sur les grilles de départ des Grands Prix, vont disparaître. Les nouveaux patrons américains de la Formule 1 ont décidé de mettre un terme à cette longue tradition devenue obsolète selon eux. La mesure sera mise en vigueur dès le lancement de la nouvelle saison, en mars prochain.

Après avoir changé de logo, les propriétaires poursuivent le repositionnement marketing de leur produit. C’est une page de l’histoire de la F1 et des marques qui se tourne ! Car les Grid Girls étaient devenues des supports de communication pour les annonceurs, à l’image d’Heineken, partenaire de la F1 depuis juin 2016.

L’affaire Weinstein aura peut-être été le point de départ de nombreuses avancées. Cinq mois après le scandale d’Harvey Weinstein, le célèbre producteur accusé de viol et de harcèlement sexuel, révélé par le New York Times, les choses bougent un peu partout et même dans l’univers de la Formule 1. Liberty Media, le nouveau propriétaire de la F1 a décidé de faire disparaître les « Grid Girls » des grilles de départ des Grands Prix. Une prise de responsabilité qui témoigne bien de la volonté de la société de retrouver une égalité hommes-femmes plus flagrante.

« Nous avons tout au long de la saison 2017 observé un certain nombre de domaines dans lesquels nous pouvions faire évoluer la discipline. Employer des « grid girls » a toujours été un élément de base de la F1, mais nous estimons que cette coutume ne fait pas écho à nos valeurs. Nous ne pensons pas que cette pratique soit appropriée ou pertinente pour la F1 et ses fans, anciens comme nouveaux à travers le monde » explique la nouvelle direction de la Formule 1.

Crédits photo : Sky Sports

Une décision pas au goût de tout le monde

Avec ce choix fait, la F1 dit au revoir à une tradition qui date de 70 ans. Dès les années 1950 et le début de la Formule 1, des femmes étaient choisies pour leur physique afin de déambuler entre les voitures sur les circuits. Désormais, chaque pays hôte d’un Grand Prix aura l’opportunité de mettre en avant sa culture et sa gastronomie.

Malgré la satisfaction de nombreux mouvements féministes, cette décision prise par Liberty Media ne semble pas être au goût de tout le monde. Certaines « Grid Girls », elles-mêmes, sont en colère contre la direction de la Formule 1 d’avoir fait ce choix. À l’instar de Charlotte Gash, une ancienne « Gird Girl » qui déclarait sur les ondes de la BBC Radio 5 être « furieuse et plutôt dégoutée. » D’une manière générale, ce sont des postes d’hôtesses qui vont donc disparaître.

Et pour une fois, les Français avaient déjà pris de l’avance. Dès 2015, l’Automobile Club de l’Ouest en charge des 24 Heures du Mans avait choisi de ne plus utiliser de « Gird Girls ». Gérard Neveu, directeur général du championnat du monde d’endurance avait déclaré que « les conditions des femmes sont quelques peu différentes à présent. »

Laisser un commentaire

MLS - YouTubeTV s'offre les droits de retransmission en local... Sport Connect Lyon dévoile son offre de services dédiée aux...
Tennis - Wilson et Roland-Garros officialisent leur partenariat(Lire la suite) Activation - La Poste sort un timbre collector Ballon d’Or(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Assistant Chef de Produit Digital - FFT(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé de projet multimédia - European Le Mans Series(Lire la suite) Sponsoring - Takeaway.com nouveau partenaire "food delivery" de l'UEFA Euro 2020(Lire la suite) Offre de Stage : Digital, Evènementiel - LONGINES PARIS EIFFEL JUMPING 2020(Lire la suite)