Les investissements des pays du Moyen-Orient dans le foot européen et ceux des pays d’Asie dans le sport US

hôtesses Emirates PSG

 

Hier, Repucom a partagé son dernier travail portant sur les investissements des pays du Moyen-Orient dans le football européen ainsi que ceux des pays d’Asie dans le sport professionnel américain.

Des investissements qui ne cessent de croître de manière significative. La grande popularité de ces sports (football, basketball et football américain) attire les investisseurs de ces deux marchés émergents autant en termes de sponsoring et de droits médias que d’acquisition de clubs.

Le Moyen-Orient et le football européen

Les contrats de sponsoring venant d’entreprises du Moyen-Orient dans le football européen se développent de manière exponentielle. Comme le rapporte l’agence Repucom, les Emirats Arabes Unis sont maintenant le plus gros investisseur dans le TOP 6 des championnats de football européens en termes de sponsoring maillot, dépassant les sociétés allemandes pour la première fois en 2014.

REP_EmergingMarkets_6.indd

Sur la saison 2009/10 le montant des contrats sponsoring maillot conclus avec des entreprises du Moyen-Orient atteignait un total de 24,6 millions de dollars. En 2013/14, ce chiffre est 6 fois supérieur. Sur les 5 marques investissant le plus dans le football européen, 3 sont basées au Moyen-Orient : Qatar Tourism Authority, Emirates et Etihad.

Ce phénomène n’est pas seulement propre au sponsoring. En effet, Repucom évalue à $1.5 milliard les investissements en provenance des pays du Moyen-Orient dans l’acquisition de clubs en Europe.

REP_EmergingMarkets_6.indd

L’Asie et les franchises de Sport US

De la même manière sur le marché américain, les investissements venant de pays d’Asie se développent à la fois dans l’acquisition de franchises et dans le sponsoring. Cette tendance est principalement définie par les investissements d’entreprises venant de Corée du Sud, du Japon et de Chine et spécialisées dans trois industries clés : l’automobile, les biens de consommation électroniques et les équipementiers sportifs.

Le contrat de l’équipementier Li Ning avec le joueur de basketball américain Dwayne Wade en 2012 (10M$) et le celui de Samsung avec la NBA en 2013 (33,3M$) ne sont pas des cas isolés. Les récents partenariats entre l’entreprise indienne Tata Consultancy Services et le Marathon de New York ($3,8 millions) ou du Sud-Coréen Kia avec Lebron James sont deux exemples de cette tendance de fond. Selon des chiffres de Repucom, environ $1.1 milliard ont été investis par des entreprises asiatiques dans le sport professionnel américain sur les deux dernières années,

REP_EmergingMarkets_6.indd

Sur les deux dernières années, environ $1.1 milliard ont été investis par des entreprises asiatiques dans le sport professionnel américain.

Asian investors increase shareholding in US Sports

 

Laisser un commentaire

MINI partenaire de la course à obstacles "The Mud Day" rebaptisé... L'ancienne Miss Italie Cristina Chiabotto dévoile le look des...
Fan Experience - Une expérience VR pour un patient lors du match LDLC ASVEL - FC Barcelone(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé(e) de Développement Commercial - Chambéry Savoie Mont Blanc(Lire la suite) Business - "CyLimit" annonce une levée de fonds pré-seed de 250 000€(Lire la suite) Agence - François Plessis (Agence Com'Over) nous décrypte la campagne "Cimetière des reCOs"(Lire la suite) Offre Alternance - Assistant(e) Chef(fe) de Projet Brand Strategy - SPORTFIVE(Lire la suite) Business - Raphaël Varane rejoint le fonds d'investissement SLAM(Lire la suite)