OL Groupe présente ses résultats financiers pour le 1er semestre de l’exercice 2015-2016

OL groupe résultats financiers 2015 2016

 

Hier, OL Groupe a présenté ses comptes du 1er semestre de l’exercice 2015/2016 (1er juillet 2015 au 31 décembre 2015).

Avec une participation à la phase de groupe de l’UEFA Champions League, les revenus de l’Olympique Lyonnais sont en hausse sur la période étudiée. En incluant la vente de joueurs, le chiffre d’affaires d’OL Groupe sur les 6 derniers mois de 2015 s’élève à 107,8 millions d’euros.

Les recettes billetterie s’élèvent à 7,6M€ dont 2,5M€ grâce aux 3 matchs de ligue des Champions. Le total des produits de partenariats s’établit à 11,1 M€, dont 0,8 M€ de signing fees contre 3,0 M€ l’an dernier (catering Grand Stade).

Les droits TV et marketing s’élèvent au total à 54,6 M€ contre 22,9 M€ au 31 décembre 2014. Au niveau domestique (LFP, FFF), ils enregistrent l’impact négatif du classement provisoire en Championnat de France à mi-saison (9ème) et s’élèvent à 17,6 M€ contre 20,9 M€ en N-1. Au niveau international (UEFA), ils progressent de 34,9 M€ pour atteindre 37,0 M€, en lien avec la participation à la phase de groupe de la Champions League.

Les produits de la marque affichent une très bonne performance à périmètre constant avec une hausse de 25%, pour s’établir à 8,4 M€ contre 8,2 M€ en N-1 (dont 1,5 M€ réalisés sur la filiale M2A sortie du périmètre d’OL Groupe au 30 juin 2015). Après une hausse de 16% en N-1, les produits de merchandising affichent une nouvelle progression significative de 38% par rapport à l’an dernier.

Les revenus de trading joueurs sont en forte croissance à 26,2 M€ contre 3,9 M€ en N-1, soit une augmentation de 22,3 M€. Ils intègrent les cessions des joueurs Benzia, Njie, Yattara, et Zeffane pour 17 M€, et des incentives pour 9,2 M€, dont un revenu de 8,7 M€ lié à la clause d’intéressement sur le transfert de Martial.

OL groupe produits des activités 2015 2016 business sport

Des résultats bénéficiaires

L’excédent brut d’exploitation (EBE) total enregistre une forte progression avec 40,7 millions d’euros (contre -3,3M€ en N-1), ce qui représente 38% du total des produits des activités. Le résultat opérationnel est de 30,8M€ et représente 29% du total des produits des activités, ce qui permet d’afficher un résultat net part du groupe à 19,7M€.

OL groupe compte de résultat 1er semestre 2015-2016 OL

OL Groupe précise également que le total du bilan au 31 décembre 2015 s’élève à 584 M€, en progression de 197 M€ par rapport au 31 décembre 2014. Les actifs relatifs au Parc Olympique Lyonnais s’établissent désormais à 379 M€ au 31 décembre 2015 contre 219 M€ au 31 décembre 2014.

Autre chiffre intéressant, la trésorerie nette d’OL Groupe (hors dettes nettes sur contrats joueurs et hors Parc OL) s’établit à 1,2 M€ au 31 décembre 2015, en progression de plus de 45 M€ en lien avec l’augmentation de capital de juin 2015.

L’endettement net total d’OL Groupe (y compris dettes nettes sur contrats joueurs, emprunt obligataire et emprunt mini-perm liés au Parc OL) ressort à 246M€, en progression de 125 M€ en relation avec l’activation totale des dettes obligataires et bancaires liées au stade.

Si l’OL ne participe pas à la phase finale de l’UEFA Champions League, le club aura l’occasion de combler le manque à gagner grâce à son nouveau stade. Les affluences record enregistrées sur les 2 premiers matchs (55 169 et 56 105 spectateurs) ont généré des consommations de catering largement supérieures à celles enregistrées historiquement sur le site de Gerland. L’affluence totale sur les 4 premiers match de l’Olympique Lyonnais au Parc OL est de 180 000 spectateurs. OL Groupe ajoute que d’ici 3 à 5 ans, le Parc Olympique Lyonnais devrait permettre de générer environ 70 M€ de recettes additionnelles chaque année, devant permettre de replacer le Groupe dans le Top 20 des clubs européens qui générent le plus de revenus. 

OL Groupe pourra également compter sur l’arrivée d’un éventuel Naming pour le Parc OL. « Les négociations avec des grands groupes français et internationaux se poursuivent ainsi que celles pour la cession des droits à bâtir sur le site du Parc OL (hôtellerie, immeubles de bureaux, centre de loisirs,…). » Enfin, la formation de joueurs issus du centre de formation et de la future Academy OL devrait également permettre à OL Groupe d’obtenir une plus-value financière.

Invité de BFM Business ce matin, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a rappelé que la participation à la Champions League a participé aux bons résultats financiers du 1er semestre 2015-2016 présentés hier. « On est dans une spirale vertueuse. » 

Concernant le nouveau stade et le Parc OL, Jean-Michel Aulas a également précisé que le Naming serait connu d’ici le mois de juin. Orange Arena ? « Ce serait magnifique » a commenté le président de l’OL. « On reçoit Rihanna au mois de juillet. Plus de 20 000 connections simultanées sont possible dans notre enceinte, notre stade est une vitrine technologique absolument extraordinaire. […] On voit des mouvements entre les opérateurs actuellement… Il y a une démultiplication des supports. On élabore une série de nouveaux droits qui vont intéresser les opérateurs télécom. On est en train de numériser un certain nombres de nouveaux services et de les monétiser de manière personnalisée ». 

Vidéo de Jean-Michel Aulas ce matin sur BFM Business

et aussi

L’OL et le Lyon Hockey Club unis pour faire rayonner le hockey sur glace et le Parc OL avec le « Winter Game » fin 2016

OL – OM : Notre soirée #sociOLroom au Parc OL avec Hyundai en tweets, photos et vidéos

Le PSG et la société clip’N FOOT lancent un babyfoot avec les visages des joueurs modélisés en 3D

Comment la nouvelle boutique officielle de l’OM doit tirer les revenus du club et d’adidas vers le haut

Laisser un commentaire

Offre Emploi : Vendeur Billetterie - Roland-Garros Naming - Une "Orange Arena" pour le Parc OL ?
Cyclisme - Cyclisme - BigMat nouveau Partenaire Officiel de l'UCI jusqu'en 2027(Lire la suite) Activation - L'agence Blue449 lance l'Euro 2024 d'Intersport autour du maillot des Bleus(Lire la suite) Euro 2024 - Quand le français Smash "trolle" le hollandais WeTransfer avant France - Pays-Bas(Lire la suite) Activation - SharkNinja met en scène Thierry Henry, Peter Crouch et Bastian Schweinsteiger(Lire la suite) Vivez au rythme des événements majeurs de cet été chez LE FIVE & 4PADEL avec PLAYERS EVENTS !(Lire la suite) JO - L’artiste Richard Orlinski dévoile 4 figurines Paris 2024(Lire la suite)