Interview : DAZN s’offre l’intégralité des droits TV de la Betclic Elite pour 5 ans (2024-2029), on en parle avec Philippe Ausseur, Président de la LNB

 

Après l’épisode Skweek, la Ligue Nationale de Basket officialise la signature d’un nouvel accord concernant les droits de diffusion de la Betclic Elite avec DAZN.

Dans le détail, ce nouveau contrat « droits TV » est signé pour une durée de 5 saisons (2024-2029).

La plateforme de streaming sportif devient le diffuseur officiel et exclusif du championnat de France qui passe à 16 clubs.

L’intégralité des rencontres (calendrier prévisionnel) seront diffusée sur DAZN (chaine TV et plateforme OTT) avec un match le vendredi à 20h00, deux matchs le samedi à 18h30 et deux matchs à 20h00, deux matchs le dimanche à 17h00 et un match à 19h00.

Pour en savoir plus sur ce nouvel accord, nous avons posé quelques questions à Philippe Ausseur, Président de la Ligue Nationale de Basket.

« La meilleure offre était de loin celle de DAZN. Ce n’est pas moins bien que ce que l’on avait dans le passé »

Sport Buzz Business : Ce nouveau contrat signé avec DAZN, c’est une bonne chose ? Quel est votre état d’esprit ?

Philippe Ausseur : C’est une excellente chose. C’est mieux que bon. Il faut se souvenir d’où nous venons, les difficultés rencontrées cette saison, surtout sur la fin… une fin de saison que l’on a réussi à sauver en termes d’exposition avec la chaîne L’Equipe et la fin de Skweek.

Donc, ce contrat avec DAZN est une excellente nouvelle. Dans notre cahier des charges, nous avions émis des souhaits auprès du marché et cet accord coche tous nos souhaits. L’ensemble des matchs seront produits dans une très grande qualité et avec un savoir-faire. On souhaitait également un contrat long, c’est le cas avec l’accord de cinq ans. On veut se donner également la possibilité d’avoir une case en clair, pourquoi pas celle du dimanche à 19h00. Et puis, on a aussi des droits (financiers), donc on ne pouvait rêver mieux que cet accord avec DAZN.

SBB : DAZN aura donc l’intégralité des rencontres avec cet accord. Vous parlez d’une hypothèse d’un match en clair, une autre chaîne va venir se greffer au dispositif, c’est ça l’idée ?

PA : On le souhaite. DAZN est plutôt très ouvert à cette idée parce que tout le monde considère que c’est du gagnant-gagnant. Avoir une fenêtre en clair sur une grande chaîne hertzienne ou de la TNT, c’est un accélérateur pour le développement du basket professionnel. Dans notre volonté de révéler notre basket, c’est important d’avoir un duo comme ça. Ca appartient à DAZN de discuter, mais on poussera de tout notre poids pour que ça se fasse.

Philippe Ausseur, Président de la Ligue Nationale de Basket.

SBB : Avez-vous été accompagné pour cet appel d’offres ?

PA : Non. Ça a été fait en direct et main dans la main entre la Ligue Nationale de Basket et la Fédération Française de Basketball. Nous y sommes allés ensemble et en direct.

« On veut se donner également la possibilité d’avoir une case en clair »

SBB : Est-ce qu’il y a eu plusieurs offres ?

PA : Ce que je peux dire, c’est qu’on a évidemment consulté le marché et que nous avons eu des réponses très variées. Je ne vais évidemment pas donner de détails puisque c’est confidentiel mais la meilleure offre était de loin celle de DAZN. Quand je dis la meilleure offre, ce n’est pas uniquement que la meilleure offre financière. On voulait vraiment que ce soit un ensemble de critères. Évidemment, les droits en font partie, mais surtout, on voulait ne pas tomber dans une approche purement en droits et financiers.

SBB : Quelles garanties financières avez-vous ?

PA : On ne peut jamais être complètement rassuré. Vous voyez ce qui s’est passé récemment, y compris dans le football… Aujourd’hui, nous sommes avec un acteur, DAZN, qui a une surface qui n’a rien à voir avec d’autres. Ils ont des revenus qui sont en forte croissance à 3,2 milliards de dollars en 2023. C’est un acteur présent sur les 10 principaux marchés qui a plus de 60 millions d’utilisateurs.

On a demandé à DAZN de faire des étalements sur les droits. On n’a jamais 100% de garantie, mais compte tenu de ce qu’est DAZN, de ce que l’on a demandé en termes de paiement et d’échéanciers, je pense qu’on ne peut pas espérer mieux que ce que l’on a obtenu.

SBB : Un mot sur l’accessibilité de DAZN qui est notamment présent dans l’offre sport de CANAL+ ?

PA : Oui, la chaine est effectivement sur CANAL+. Ça, c’est un point important, c’est un vrai plus pour les fans de basket et de sport en général. DAZN est aussi accessible en OTT, c’est aussi un plus.

SBB : Tous les matchs seront diffusés sur les chaînes DAZN en télévision, hors OTT ?

PA : C’est encore un peu tôt pour vous présenter les détails mais on a la possibilité, si on est un fan, d’avoir accès avec la plateforme DAZN à l’ensemble des matchs. Pour les matchs qui seront au même horaire il y aura certainement un choix pour la chaine TV. Mais on est vraiment sur l’accessibilité totale des matchs de la Betclic Elite.

« On va voir si l’offre de DAZN pour la France s’étoffe ou pas… »

SBB : Pouvez-vous nous rappeler les tarifs pour s’abonner à DAZN ?

PA : DAZN fera une annonce sur ce sujet je pense. On va voir d’ailleurs si l’offre de DAZN pour la France s’étoffe ou pas… Ils vont évidemment avoir une stratégie en conséquence et peut-être, effectivement, avoir des prix différenciés, etc. Ca sera quand même des prix vraiment accessibles.

SBB : L’année dernière, vous évoquiez la somme d’un peu plus d’un million d’euros de droits TV pour la Betclic Elite avec Skweek. A quel niveau se situe le nouveau contrat avec DAZN ?

PA : Je ne vais pas pouvoir vous donner de chiffres mais je peux vous dire que nous sommes contents. Au niveau des droits, en tout cas, ce n’est pas moins bien que ce que l’on avait dans le passé.

« Nous n’avons pas d’impayés en direct avec Skweek, puisque le contrat télé avait été passé avec L’Equipe. »

SBB : En tant que Président de la LNB, un dernier mot sur le travail de la ligue et des clubs pour développer d’autres revenus que les droits TV ? 

PA : Notre modèle et notre stratégie de développement, c’est de ne pas dépendre d’une source unique ou trop majoritaire de financement. Les droits TV en sont une, dans d’autres sports les transferts en sont une autre… je pense que c’est dangereux. Pour autant, on a travaillé pour que l’exposition du basket soit la meilleure possible. Pourquoi ? Parce que ça nous permet aujourd’hui, au niveau de la Ligue comme au niveau de nos clubs, d’aller chercher de nouveaux partenaires, que ce soit du sponsoring pur et dur ou bien des investisseurs qui rentrent dans nos clubs. Pour ce nouveau contrat, il était important d’avoir la meilleure exposition télé possible. Je pense qu’on est vraiment arrivé à un résultat qui est très satisfaisant. Évidemment que les droits télé comptent, mais encore une fois, ce n’est pas le seul critère. En accord avec DAZN, on souhaite qu’il y ait cette fenêtre en clair parce qu’on est persuadé qu’elle amènera plus de revenus à tous.

SBB : L’épisode Skweek se termine comment pour la LNB ? 

PA : D’abord, il faut quand même les remercier. Ils ont été notre partenaire TV au travers du contrat qu’on avait avec L’Equipe. Pour nous, il s’est terminé en très bons termes. L’Equipe a dénoncé son contrat avec Skweek. Ils ont été consultés et il s’est avéré qu’ils n’ont pas été, effectivement, les meilleurs. Moi, je n’ai pas de critiques ou la moindre remarque à faire sur Skweek. Je leur souhaite de toute façon bonne chance,.Pour être très clair, nous n’avons pas d’impayés en direct avec Skweek, puisque le contrat télé avait été passé avec L’Equipe.

A lire aussi

Interview : Philippe Février, CEO de Veltys (comment construire un appel d’offres et le système d’enchères pour les droits TV)

Skweek s’exprime sur la non diffusion d’un match de Betclic Elite et la lettre de résiliation envoyée par la Chaîne L’Equipe

Droits TV – beIN SPORTS s’offre l’intégralité de la Ligue 2 BKT sur le cycle 2024-2029, un deal à 200M€ ?

Droits TV : CANAL+ conserve l’intégralité du TOP 14 et de la PRO D2 pour 696,8 millions d’euros (2027-2032)

Laisser un commentaire

Paris 2024 - Louis Vuitton sera bien visible lors des podiums... Les marques et l'ordre de passage de la Caravane Publicitaire...
Nike présente le coloris de ses chaussures pour les Jeux Olympiques(Lire la suite) La campagne de L’Equipe pendant les Jeux(Lire la suite) Les Jeux d’hiver 2030 aux Alpes françaises si…(Lire la suite) Le groupe Accor lance le « All Mood Service » pendant les Jeux(Lire la suite) Paris 2024 : des athlètes français toujours sans tenues ?(Lire la suite) Business - Le Real Madrid entre dans l'histoire du football business avec des revenus records(Lire la suite)