Running – La marketplace de vente de dossards de courses à pied « Peyce » lève 3 millions d’euros

crédit : Peyce

 

La semaine dernière, la startup Peyce a annoncé avoir levé 3 millions d’euros, principalement auprès de business angels. De quoi permettre à la marketplace spécialisée dans la vente de dossards de courses à pied de poursuivre son développement.

Installée à Lille (Euratechnologies), la société a été créée durant l’été 2020, en pleine crise Covid, à un moment où les coureurs et les organisateurs avaient plus que jamais besoin de visibilité. A la fin de l’été 2021 et la reprise des courses, Peyce a pu commencer la commercialisation de dossards.

« Nous apportons de 10 à 50 % d’inscrits en plus à nos clients grâce à notre modèle de marketplace, au cœur de notre proposition de valeur »

Pour lever les 3 millions d’euros annoncés, Peyce accueille des business angels mais également le Groupe Amaury (à travers sa filiale Amaury Investissements), Super Capital, Banque Populaire du Nord, la BPI et le CIC.

Parmi les business angels, on retrouve Adrien Montfort (Sorare), Thierry Vandewalle (Wind Capital), Pierre-Yves Meerschman (daphni), Mathieu Tarnus (Groupe Positive), Grégoire Delpit (ex-ProcessOut), Gilles Lechantre (Anywr), Nicolas Boyer (ex-OVH), Cyril Delbecq (ex-Ineat), Yves Delnatte (ex-Ineat), Charles Christory (Le Fourgon), Sébastien d’Ornano (Yomoni) et Aurélien Lepretre (Insitaction).

Les 4 fondateurs de Peyce sont Ronan Denoual, Pierre-Yves Aubert, Maxime Delaporte et François-Xavier Le Louarn.

« Nous apportons de 10 à 50 % d’inscrits en plus à nos clients grâce à notre modèle de marketplace, au cœur de notre proposition de valeur » nous explique Ronan Denoualco-fondateur et CEO de Peyce.

Ronan Denoual (crédit : Charles Mangin)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Peyce 🇫🇷 (@peyce_fra)

Alors que le running et les évènements outdoor sont en plein boom depuis plusieurs années, la société Peyce espère bien tirer son épingle du jeu sur ce marché des ventes de dossards en ligne et de promotion d’évènements.

Surtout que la concurrence est déjà rude avec l’existence de plateformes similaires dont Finishers (ex « Kavval ») lancé par Arnaud Didry, Benoit Grassigny et Hugo Charrier.

Selon Peyce, il y aurait chaque année en France quelques 15 000 courses outdoor (running, triathlon, vélo…) et 500 000 dans le monde. Seulement 20 % de ces courses feraient le plein de participants. Dans son modèle économique, Peyce touche « à partir d’1 euro » par inscription à une course via sa plateforme.

A lire aussi

Marathon de Paris 2023 : Le salon du running « Run Experience » accueille plus de 150 exposants répartis sur 26 500 m2

DDB Paris accompagne Salomon pour sa nouvelle campagne de marque « Tomorrow is Yours »

Running – Le détail des primes versées aux coureurs du Schneider Electric Marathon de Paris 2023

Le Paris Saint-Germain se lance dans le running avec son premier 10km « We run Paris »

La marque running de Décathlon « Kiprun » signe avec Paul Chelimo

Laisser un commentaire

Après la création de Skweek, Fedcom lance une branche média Offre Emploi : Chargé de projet transport et hébergement -...
Football - Le bandeau de Memphis avec les Pays-Bas, l'autre star de cet Euro 2024(Lire la suite) Football - Qui sont les 19 sponsors de l'UEFA Euro 2024 ?(Lire la suite) Cyclisme - Cyclisme - BigMat nouveau Partenaire Officiel de l'UCI jusqu'en 2027(Lire la suite) Activation - L'agence Blue449 lance l'Euro 2024 d'Intersport autour du maillot des Bleus(Lire la suite) Euro 2024 - Quand le français Smash "trolle" le hollandais WeTransfer avant France - Pays-Bas(Lire la suite) Activation - SharkNinja met en scène Thierry Henry, Peter Crouch et Bastian Schweinsteiger(Lire la suite)