Interview : Anthony Dulieu, brand leader Kiprun « On veut avoir des médailles aux JO 2028 ! »

Modèle Kiprun « KD900x LD ». Crédit : Sport Buzz Business

 

À l’occasion du Marathon de Londres disputé dimanche, Kiprun, la marque running de Décathlon, a dévoilé quelques ambitions à l’occasion d’une rencontre organisée avec la presse.  

C’est la première fois dans sa jeune histoire que Kiprun réalise une conférence de presse ailleurs qu’en France. Et pour cela, la capitale anglaise était une évidence « Londres est une ville multiculturelle où se déroule un marathon, c’est un peu le symbole de l’ambition de Kiprun » explique-t-on du côté de la marque de Decathlon. Kiprun veut devenir une marque « proche des runners, proche de sa communauté » pour les comprendre. « Si les runners sont Batman, nous voulons être leur Alfred » schématise Anthony Dulieu, leader de la marque Kiprun.

Il y a quasiment 1 an, jour pour jour, peu avant le marathon de Paris 2023, Kiprun nous expliquait vouloir intégrer le TOP 5 des marques running dans le monde. 365 jours et quelques heures plus tard, l’objectif est toujours le même pour la marque de Décathlon, mais il est bien plus proche que l’année passée.

Kiprun se met à l’heure anglaise

« En fonction des territoires où est présent Décathlon, on va avoir des fortunes diverses » nous avoue Anthony Dulieu. « Aux États-Unis, on n’est quasiment pas présent, nous avons très peu de magasins… En Europe, et la veille Europe notamment, on a plutôt une bonne ‘‘awareness’’. Nous n’avons pas toutes les données du marché, mais on va se positionner entre la 4e, 5e place, mais lorsqu’on calcule à l’échelle mondiale, on descend dans le classement. Globalement, il est difficile de savoir, mais on est à la 10e place assez facilement. »

Running test au bord de la Tamise avec la « KD900x LD ». Crédit : Sport Buzz Business.

Les mots « awareness » et « crédibilité » ont été répété assez de fois pour qu’on comprenne qu’ils sont les objectifs de Kiprun sur les années à venir. Pour cela, la marque a élargi sa gamme de produits avec de nouveaux produits ou des nouvelles versions de chaussures dont la « KD900x LD », c’est ce modèle que nous avons pu tester dans les rues de Londres. La plaque de carbone dans la semelle offre un effet rebondissement assez impressionnant et très efficace, la chaussure ne pèse que 206 grammes et vaut tout à fait son prix de 180€.

Les innovations ne sont pas que textiles

Kiprun est également présent sur les différents marathons, dont ceux de Paris, de Rome et donc de Londres. Son stand à l’ExCel Show, l’équivalent du salon du running au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris, ne désemplit pas le jour de son ouverture mercredi 17 avril. « On est facilement le stand qui attire le plus de monde dans ce secteur » nous lance un jeune vendeur Kiprun.

Credit : Sport Buzz Business

Le textile, avec les chaussures et les vêtements, n’est pas le seul domaine où Kiprun a décidé d’innover. La marque a également lancé une application 100% gratuite « Kiprun pacer » qui propose un entraînement personnalisé et adaptable en fonction du niveau et des objectifs du coureur. À travers une démonstration très claire et très efficace, il suffit de remplir plusieurs informations pour que l’application propose un planning d’entraînement qui s’adaptera aussi après un debrief des courses concernant le ressenti, la difficulté ou autres.

« C’est aussi une expression presque la plus ultime de l’accompagnement du runner. Être proche de l’utilisateur, c’est avec lui pendant son entraînement, pendant ses phases de doute, ses phases de réussite et ça, on peut le faire avec des produits, mais encore plus avec une application. Pas besoin de porter nos produits pour déjà commencer à vivre le ‘‘mindset’’ et la singularité de Kiprun » nous explique le leader de la marque.

« Kiprun pacer » propose plus de 200 entraînements et est déjà disponible en France et au Royaume-Uni. Et tous ces entraînements peuvent être exportés sur une montre Garmin ou Coros, l’accessoire préféré des runners. L’application travail sur une compatibilité avec les Apple Watch et autres montres de running dans les années à venir. Si ce genre d’application est habituellement payante, ici, il ne faudra rien débourser pour se l’offrir. « Kiprun pacer » est disponible sur Android et IOS.

Un investissement conséquent pour Décathlon

L’actualité de Kiprun est bien chargée puisque la marque est aussi devenue le Namer officiel de la course des 10k de Valence pour les trois prochaines éditions (2025, 2026 et 2027). La course se nomme désormais « 10K Valencia Ibercaja by Kiprun ».

Décathlon, qui a validé un chiffre d’affaires record de 15,6 milliards d’euros en 2023, veut la réussite de sa marque runnning et pour ça, elle y investit grandement. Pour preuve, c’est avec fierté que l’équipe Kiprun nous a emmené sur la place Piccadilly Circus à Londres ou passait une publicité sur les écrans géants qui faisait la promotion du modèle « KD900x LD ».

« On ne parle pas d’investissement chiffré, mais c’est un investissement assez global. » poursuit Anthony Dulieu. « À la fois média, marketing, activation, athlète donc d’un côté, la partie marketing et communication et de l’autre côté, la conception, recherche, innovation et développement. Moi, j’aime bien dire que lorsque j’ai un billet de 100, je mets 50% en marketing et 50% et innovation ! ».

Symbole de cet engagement, Kiprun a aussi développé « The 42 House ». Véritable « training camp », cette maison Kiprun est située à Iten, au Kenya accueille les athlètes de la marque pour qu’ils puissent s’entraîner dans les meilleures conditions.

Objectif LA2028

Une team d’athlètes qui s’agrandît et qui se mondialise de plus en plus. On y retrouve des français, évidement, dont Méline Rollin, qui a battu le record de France de marathon féminin à Séville en février dernier en 2h24’12’’, mais aussi l’américain Paul Chelimo, la kényane Nelvin Jepkemboi, le britannique spécialiste du triathlon Max Stapley ou encore l’américain Liam Murphy.

L’Amérique, fait d’ailleurs partie des cible de Kiprun, d’abord, car la marque n’y est que très peu installée et ensuite, car les Jeux de Los Angles 2028 intéressent grandement Kirpun. « On veut avoir des médailles aux JO 2028 ! » nous lance Anthony Dulieu.

« Les États-Unis, c’est un marché sur lequel Décathlon s’est beaucoup cherché. On y est allé il y a beaucoup d’années, on est revenu il y a quelques années… Il y a une stratégie qui est en train de reposer sur les États-Unis et la volonté va être de travailler avec des revendeurs pour vendre nos produits. Pour autant, il faut arriver avec une histoire, avec un storytelling, ce qu’on est en train de faire ici. D’abord, bâtir le storytelling de la marque, la singularité de la marque, la ‘‘brand indentity’’ qu’on va pouvoir proposer à nos revendeurs aux États-Unis et après l’idée, c’est d’accélérer. »

Mais les États-Unis n’est pas le seul pays ciblé par Kiprun. « On a défini des zones prioritaires, l’Asie avec la Chine, où on est bien implanté, ensuite, on a ce qu’on appelle la vieille Europe, où on a plutôt perdu des parts de marché dernièrement, il faut qu’on parte à la reconquête du runner. En Europe, il y a 2 marchés très intéressants : le Royaume-Uni et l’Allemagne ! Tout ça, ce sont nos pays prioritaires qu’on a ciblés. »

À lire aussi

Decathlon dévoile sa nouvelle identité de marque et son nouveau logo “Orbite”

Interview – Comment Kiprun (Decathlon) compte s’imposer dans le TOP 5 des marques de running

La marque running de Décathlon “Kiprun” signe avec Paul Chelimo

Laisser un commentaire

L'UFC 300 enregistre de nouveaux records billetterie, sponsoring... L'AJ Auxerre, "un club authentique et populaire, de plus en plus...
Tennis - Stan Wawrinka actionnaire minoritaire des montres Norqain(Lire la suite) Activation - Roland-Garros : Renault s'offre Casper Ruud et un chanteur français pour sa publicité(Lire la suite) Tennis - Qui sont les 22 sponsors de Roland-Garros 2024 ?(Lire la suite) Babolat célèbre ses 30 ans de raquettes, on en parle avec Eric Babolat(Lire la suite) Un sponsor du CIO associé au reveal des podiums de Paris 2024(Lire la suite) Tennis - Stan Wawrinka "très enthousiaste à l'idée de m'associer à Bitpanda"(Lire la suite)