Paris 2024 : Le ticket de métro sera à 4 euros, le CIO promettait la gratuité en 2017…

 

Lundi, Valérie Pécresse annonçait que le prix du ticket de métro passera de 2,10€ à 4€ pendant la période des JO. En 2017, Paris 2024 promettait pourtant « un transport gratuit au détenteur de billet ». 

L’annonce n’a pas fini de faire réagir. Du 20 juillet au 8 septembre 2024, soit pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les tickets de métro seront vendus 4€ à l’unité contre 2,10€ aujourd’hui. Si le prix d’un ticket de train ou RER passera lui à 6€, les pass Navigo jour et semaine ne seront pas ne seront pas commercialisés sur cette période.

Un pass Paris 2024 va être instauré. Il permettra de se déplacer dans toute l’Île-de-France et coutera 16€ par jour. « C’est le juste prix » explique Valérie Pécresse.

Comme le précise le syndicat des transports, cette décision fait suite aux grands investissements d’Île-de-France mobilités et aura pour objectif d’enregistrer 200 millions d’euros de recettes supplémentaires afin de financer l’augmentation de transports à hauteur de 15% pendant les JO.

Résultat : un nombre incalculable de réactions négatives sur les réseaux sociaux.

À l’origine c’était gratuit, maintenant c’est payant…

Mais hier, le spécialiste de l’économie du sport Pierre Rondeau a partagé sur X, anciennement Twitter, une partie du dossier de candidature « Paris 2024 » datant de 2017. Et celui-ci promettait « un accès gratuit au réseau de transport en commun pour les détenteurs de billets le jour de la compétition et pendant toute la durée des Jeux Paralympiques pour les personnes accréditées. »

En réalité, le projet de gratuité pour les détenteurs d’un billet Paris 2024 avait été abandonné en 2022. Après une « révision de budget pluriannuel du COJOP », l’idée avait été mise de côté puisqu’elle représentait un budget de 44,7 millions d’euros. Dans ce même communiqué, « la prise en charge
des transports collectifs pour les personnes accréditées » était, en revanche, toujours d’actualité. Un projet chiffré lui à 6,3 millions d’euros.

À titre de comparaison, en 2012, Londres avait rendu gratuit l’accès aux transports en commun aux détenteurs de billet le jour de compétition. Tout comme Pékin en 2008. Le prix du ticket de métro avait même été baissé à 2 yuans (0,26€) pour ceux qui n’avaient pas de billet afin de faciliter la circulation routière. En revanche en 2016 à Rio, il fallait débourser 25 Réal brésilien, soit 4,67€, comme le rapporte BFM.

Ce petit scandale pourrait bien en annoncer d’autres tant le grand public et le CIO ne semble pas mesurer les perturbations du trafic routier et des transports en commun que pourraient provoquer ces Jeux…

À lire aussi

Jeux olympiques de Paris 2024 : 400 000 nouveaux billets vont être mis à la vente juste avant Noël

“La marque Paris 2024 n’est pas une marque premium c’est plutôt une marque accessible”

Paris 2024 : Virginie Sainte-Rose (Décathlon) nous détaille les uniformes des porteurs de la Flamme Olympique

Laisser un commentaire

Offre de stage - Assistant Chef de Projet - A.C.H Consulting SIG Strasbourg - Matt Pokora : "On va travailler sur l’expérience...
Communication - Belin et Tuc dévoilent leur nouvelle campagne avec 3 champions français(Lire la suite) Football - Le PSG met ses supporters en avant dans sa nouvelle campagne de réabonnement(Lire la suite) Cyclisme - Le sponsor du Maillot Vert du Tour de France jusqu'en 2028 sera...(Lire la suite) Interview - Guillaume Grimel, CEO de WeTENNIX(Lire la suite) Agence - Infront France et Publicis Sport signent un partenariat stratégique(Lire la suite) Event - Palmarès des Trophées Sporsora 2024 : Renault désigné "Sponsor de l'année"(Lire la suite)