« La marque Paris 2024 n’est pas une marque premium c’est plutôt une marque accessible »

Edouard Bardon, Directeur Licensing & Retail Paris 2024.

 

A quelques semaines des Fêtes de fin d’année, Paris 2024 intensifie ses efforts merchandising en ouvrant deux nouvelles boutiques physiques à Lyon.

Avec une boutique installée à l’Aéroport de Lyon Saint-Exupéry et une dans le centre commercial La Part-Dieu exploitée par Westfield, Paris 2024 part à la conquête des lyonnais mais également et surtout (et toujours) des touristes, l’une des cibles prioritaires des équipes merchandising.

« Les JO ne sont pas simplement à Paris, il y aura des compétitions dans toute la France et Lyon accueillera du football. C’est important d’être présent sur l’ensemble du territoire » nous explique Edouard Bardon, Directeur Licensing & Retail Paris 2024.

Deux points de vente lyonnais qui viennent compléter les boutiques parisiennes au Carrousel du Louvre et au Forum des Halles. « C’est l’occasion pour nous d’associer les expertises et les opportunités, Lyon est une ville importante » ajoute Edouard Bardon. « Ca nous permet de partager notre marque, l’expérience Paris 2024 ce n’est pas simplement les Jeux Olympiques, pendant les compétitions. On veut faire découvrir notre marque avant les JO ».

« La marque Paris 2024 n’est pas une marque premium c’est plutôt une marque que l’on veut accessible, abordable »

« La marque Paris 2024 n’est pas une marque premium c’est plutôt une marque que l’on veut accessible, abordable, qui révèle des savoirs faire de notre territoire, des entreprises françaises. C’est l’ambition ! Plus que d’avoir une offre premium haut de gamme, c’est une offre pour se faire plaisir avec des prix qui ne sont pas si élevés que ça. »

« L’un des objectifs prioritaires de Paris 2024 c’est de révéler les talents nationaux, le savoir faire français… Avec la mascotte-peluche fabriquée en Bretagne, on a montré qu’on était capable de le faire… on travaille avec Le Slip Français pour le textile, nous allons proposer des choses sur la gastronomie… »

« C’est LE Noël de Paris 2024, l’année prochaine se sera finit…, c’est celui qu’il ne faut pas louper ! »

A quelques semaines de Noël, cette nouvelle boutique dans le centre-ville de Lyon arrive évidemment au bon moment d’un point de vue commercial. « C’est LE Noël de Paris 2024, l’année prochaine se sera finit…, c’est celui qu’il ne faut pas louper ! » nous précise Edouard Bardon. « La mascotte-peluche est le produit phare, celui qui se vend le plus, le produit le plus emblématique. A côté, on vend aussi très bien les petits accessoires, les produits souvenirs, les t-shirts et casquettes… »

Pour payer à la caisse, les acheteurs sont prévenus dès leur entrée dans la boutique. En carte bancaire, seul VISA, partenaire monde du CIO, est accepté.

Boutique Paris 2024 Lyon Part Dieu (crédit photo : Sport Buzz Business)

crédit photo : Sport Buzz Business

Parmi les produits dérivés Paris 2024, on retrouve un bonnet Phryge vendu au prix de 25 euros.

« Cette boutique lyonnaise fait environ 60m2, un format raisonnable. Cet endroit accueillait la boutique Coupe du Monde de Rugby 2023 juste avant et bénéficie d’un flux déjà installé. Il y a entre 100 et 150 références avec du textile, des accessoires, des jeux, jouets, produits souvenirs… les prix débutent à 2,50€ avec des carnets et des stylos. Nous avons aussi des produits pour les fêtes de fin d’année, avec des jeux en bois, des figurines, des jeux de cartes, des doudous… une offre qui permet de servir toute la famille, les grands et les petits. Le prix de vente moyen est autour de 15€ à 20€ et nous avons des prix jusqu’à 200€, 250€ avec les lunettes Vuarnet fabriquées en France. »

crédit photo : Sport Buzz Business

crédit photo : Sport Buzz Business

Pour la boutique située à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, Paris 2024 visera bien évidemment les touristes en transit. « L’objectif en amont est de toucher le public le plus opportun dont les touristes qui n’auront pas la chance de revenir en France lors des JO et qui souhaitent rapporter un souvenir » ajoute Edouard Bardon. « Nous allons ouvrir d’autres boutiques en région parisienne, dans des centres commerciaux comme à La Défense fin novembre… Nous aurons aussi des emplacements dans les gares, dans la ville de Lille.. on vise principalement des zones avec des flux déjà installés avec notre partenaire Westfield notamment ».

En plus de produits vendus dans d’autres points de vente comme chez Carrefour, partenaire de Paris 2024, il sera difficile de passer à côté d’un produit dérivé des prochains Jeux Olympiques et Paralympiques.

Sur les 4,38 milliards d’euros de revenus budgétés pour Paris 2024 il y a un an, le COJO projette 130 millions de revenus licensing.

 

 

 

A lire aussi

Paris 2024 : Virginie Sainte-Rose (Décathlon) nous détaille les uniformes des porteurs de la Flamme Olympique

Billetterie, droits TV, sponsoring,… la répartition des revenus (4,38 milliards d’euros) attendus pour Paris 2024

Paris 2024 – Quand Visa rassemble sa team de 117 athlètes autour d’un événement « Brand Building »

Laisser un commentaire

WhatsApp et Mercedes AMG Petronas F1 célèbrent leur nouveau... Golf - Coup dur pour Tiger Woods et Rory McIlroy, la Tech-infused...
Offre de Stage - Investment Analyst / Chief of Staff - Athletico Ventures(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé(e) de communication Senior - UrbanSoccer(Lire la suite) Offre Emploi - Sponsorship Sales Manager - XIX Consulting(Lire la suite) Basket - Tout sur les salaires de la Betclic Elite saison 2023/2024(Lire la suite) Business - Après Uber Eats, le Naming de la Ligue 1 pour McDonald's ?(Lire la suite) Interview : Les affiches Paris 2024 en mode « Où est Charlie ? »(Lire la suite)