Sport Féminin Toujours 2023 : l’opération de l’Arcom pour plus de sport féminin à l’antenne, sur les plateaux et dans les instances sportives

Cette semaine, l’Arcom reconduit l’opération « Sport Féminin Toujours » du lundi 30 janvier au dimanche 5 février 2023.

En partenariat avec le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et du Comité Paralympique et Sport Français (CPSF), l’initiative incite les médias à diffuser davantage de retransmissions sportives sur les antennes mais aussi à aborder les thématiques liées à la pratique féminine du sport.

Tout cette semaine, des chaînes comme Canal+, France Télévisions, la chaîne L’Equipe, Eurosport, TF1, M6, France 24,… proposeront des dispositifs spéciaux autour du sport féminin.

Le thème choisi pour l’édition 2023 est « Le sport comme remède », pour illustrer comment la pratique sportive peut aider à la reconstruction, la guérison ou l’émancipation de sportives. La marraine est la championne française de handball, Cléopâtre Darleux.

LES CHIFFRES CLÉS DE LA FÉMINISATION DU SPORT (ARCOM)

  • Près de 5 millions de licences ont été délivrées à des femmes en 2021 dont 33 % de licenciées dans les fédérations unisport olympiques.
  • L’équitation est le premier sport féminin en France avec près de 84 % de licenciées (sur 692 400 licences délivrées en 2022) auprès de la Fédération Française d’Équitation (FFE).
  • La Fédération française de motocyclisme a vu sa pratique féminine progresser de manière spectaculaire en 2021 avec une augmentation de + 78,4 % par rapport à l’année précédente.
  • La part de la représentation féminine dans les listes ministérielles (sportifs de haut-niveau, sportifs des collectifs nationaux, sportifs espoirs) présente un léger recul en 2021 par rapport à 2020 : 5 824 contre 5992.
  • En 2022, 84 fédérations sportives se dont dotées d’un plan de féminisation, articulé autour de 4 axes : L’accès des publics féminins les plus éloignés de la pratique sportive ; une intégration renforcée des femmes dans la gouvernance à tous les échelons ; la féminisation des fonctions arbitrales et techniques ; le soutien aux parcours d’accès au sport de haut niveau et à l’encadrement.
  • En 2022, le sport français compte dans ses rangs 17 DTN féminines et 19 présidentes d’une fédération sportive dont trois femmes présidentes de fédérations olympiques et paralympiques.
  • Certaines fédérations sportives sont nettement plus féminisées dans les quartiers prioritaires qu’au niveau national comme, par exemple, la Fédération française de handball (47,1 % de licences féminines dans les quartiers prioritaires, contre 35,8 % au niveau national) ou la Fédération française de montagne et d’escalade (46,1 % contre 41 %).

Une campagne également sur les réseaux sociaux

En plus d’un soutien de la part des médias, un campagne est également lancée sur les réseaux sociaux autour du hashtag #PlusDeSportAuFéminin.

Cette campagne permet à chacun de partager un exploit ou une séquence marquante et de témoigner de sa volonté de voir toujours plus d’athlètes et d’expertes sur les antennes, les ondes et l’ensemble des médias.

 

Laisser un commentaire

Offre Emploi : Commercial Junior - Kiplink Event Tiffany & Co. et Nike dévoilent une sneakers et une collection...
Fan Experience - Une expérience VR pour un patient lors du match LDLC ASVEL - FC Barcelone(Lire la suite) Offre Emploi - Chargé(e) de Développement Commercial - Chambéry Savoie Mont Blanc(Lire la suite) Business - "CyLimit" annonce une levée de fonds pré-seed de 250 000€(Lire la suite) Agence - François Plessis (Agence Com'Over) nous décrypte la campagne "Cimetière des reCOs"(Lire la suite) Offre Alternance - Assistant(e) Chef(fe) de Projet Brand Strategy - SPORTFIVE(Lire la suite) Business - Raphaël Varane rejoint le fonds d'investissement SLAM(Lire la suite)