Du running et de la convivialité pour la finale d’adidas Runners League

 

Le week-end dernier, adidas organisait la grande finale de sa Runners League opposant des crews de coureurs réunis sous la bannière de quartiers parisiens.

Plus que le résultat final (Bir Hakeim a remporté le trophée), c’est bien l’aspect communautaire et festif qui motivent les coureurs à rejoindre le mouvement lancé en 2015 sous le nom de Boost Energy League.

Au Parc de Saint Cloud, les 250 runners ont relevé le défi  « beat the wall ». Chaque team de runners affrontait un mur, composé de 8 hommes côte-à-côte, sur 3 fois 1,3 km. Le but étant de ne pas se faire doubler par le mur et d’arriver au bout de la course.

Un évènement qui permet à la marque aux trois bandes, pour la troisième année consécutive, de produire du contenu qualitatif autour du running et d’engager une communauté souvent très connectée aux réseaux sociaux. Idéal donc pour s’offrir une large visibilité sur Twitter, Instagram ou encore Facebook autour du hashtag #WhyIrunParis.

 

Laisser un commentaire

Comment Le Gaulois compte émerger pendant le Tour de France... Sponsoring - Pourquoi Markal poursuit avec l'AS Saint-Etienne
Street Marketing - EVIAN surfe sur l'épisode "Coca-Cola X Cristiano Ronaldo" avec le dispositif "Agua" dans les rues de Londres(Lire la suite) Interview - Interview - Les coulisses du contrat de Naming "Betclic Elite"(Lire la suite) Social Media - Best of tweets "Marketing sportif" et "sport business"(Lire la suite) Offre de Stage - Assistant Billetterie, Merchandising - Rouen Normandie Rugby(Lire la suite) Naming - Naming - C'est officiel, la "Betclic Elite" succède à la Jeep Elite(Lire la suite) Média - Plus forte audience depuis 3 ans en TV pour Portugal - France sur TF1(Lire la suite)