Pour Brand Finance, les clubs de la Super League sont susceptibles de perdre une valeur de marque cumulée de 2,5 milliards d’euros

 

Suite à l’annonce de la création de la Super League, Brand Finance se penche sur les conséquences potentielles en terme de valeur de marque pour les 12 clubs fondateurs.

Pour Brand Finance qui étudie la valeur financière des marques de football depuis 15 ans, le résultat est sans appel. Selon l’institut, les clubs fondateurs de l’European Super League (ESL) sont susceptibles de perdre une valeur de marque cumulée de 2,5 milliards d’euros. Un chiffre qui pourrait potentiellement atteindre les 4,3 milliards d’euros. Dans son dernier rapport publié en 2020, c’est le Real Madrid qui était la marque de clubs de football la plus valorisée avec 1,419 milliard d’euros.

Brand Finance évoque notamment le risque pris par les clubs plongés dans l’incertitude face à l’acceptation de la compétition par les fans, ingrédient indispensable au bon fonctionnement de l’économie du sport spectacle. Brand Finance soulève également le risque lié à l’absence de participation à la Ligue des Champions et aux championnats nationaux. « Pour nous, le résultat sera préjudiciable pour les clubs impliqués. Les retours des supporters en ligne sont extrêmement négatifs » précise Hugo Hensley, responsable sport chez Brand Finance, dans un communiqué.

« Dans le scénario le plus probable, nous estimons que la perte annuelle pour les clubs fondateurs sera de 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires par an et que les clubs subiront tous des dommages importants concernant leur réputation, entraînant une baisse de la valeur de la marque club de 2,5 milliards d’euros » précise Brand Finance. « Notre analyse indique que non seulement le mouvement infligerait des dommages financiers aux clubs fondateurs eux-mêmes, mais également aux autres clubs de leurs ligues qui pourraient perdre jusqu’à 25% de la valeur de leur marque. »

En se coupant de revenus sur leurs marchés locaux, les 12 clubs fondateurs espèrent-ils booster leurs revenus à l’international ? Pour Brand Finance, l’intérêt des Etats-Unis ou de la Chine ne sont pas acquis, rappelant que les ligues nationales sont les plus populaires et devraient le rester dans les années à venir.

« Si les clubs fondateurs de l’ESL pensent que le marché chinois est à leur disposition, ils risquent d’être déçus lorsqu’ils découvriront qu’il n’y a qu’une seule véritable «super ligue» en Chine » ajoute David Haigh, président de Brand Finance.

Brand Finance

A Relire : TOP 50 des marques de clubs de football les plus valorisées (Brand Finance 2020)

 

 

Laisser un commentaire

La Super League fait réagir les dirigeants de l'UEFA, de la... Activation - ALL piège un supporter du PSG en redécorant son...
MLS - L'Inter Miami dévoile (enfin) son sponsor maillot(Lire la suite) Offre de Stage - Assistant chef de projet - VMATCH(Lire la suite) Droits TV - Vidéo - L'audition de Jaume Roures, patron de Mediapro(Lire la suite) Sponsoring - "Smart Good Things" intensifie sa présence dans le foot avec le PSG(Lire la suite) Rugby - La LNR lance la campagne "A vous d'entrer en jeu"(Lire la suite) Média - Canal+ communique l'audience de Bruges - PSG(Lire la suite)