La marque « On » (dont Federer est actionnaire) fait son entrée à la Bourse de New York en petites foulées !

 

Aujourd’hui 15 septembre, la marque « On » (dont Roger Federer est investisseur) va faire son entrée en bourse à New York. 

Pour célébrer ce nouveau cap, la société suisse fondée par l’ancien champion du monde Olivier Bernhard et ses amis et coureurs amateurs David Allemann et Caspar Coppetti ont organisé un run matinal le long du fleuve Hudson avec une centaine de coureurs, avant de sonner la cloche d’ouverture de la bourse (NYSE) à Wall Street.

Roger Federer qui n’était pas présent à New York a tenu à féliciter les fondateurs de la marque pour cette introduction lors d’un appel vidéo.

Tout un symbole pour On qui a réalisé un chiffre d’affaires net de 315 millions de francs suisses au premier semestre 2021, soit environ 290,6 millions d’euros. Un chiffre qui est en croissance de 85% par rapport à la même période il y a un an. L’effet Federer diront certains même si la marque qui existe depuis plus de 10 ans n’a cessé d’enregistrer une croissance rapide ces dernières années. Aujourd’hui, l’Amérique du Nord constitue le plus grand marché pour On, avec 49% des activités.

Dans le détail, la marque On va mettre quelques 31,1 millions d’actions à un prix de 24 dollars, soit potentiellement un total de 746M$.

BON PLAN : Pour vous abonner aux chaînes Canal+, beIN SPORTS, Eurosport... au meilleur tarif, rendez-vous ici

Laisser un commentaire

Networking - "Sport Connect Lyon" organise son évènement de... basket4ballers ouvre une boutique à Paris qui vise les 3 à...
Tennis - Wimbledon lance une collection de 1000 NFTs(Lire la suite) Business - Comment Nike a réalisé un nouveau chiffre d'affaires record sur l'exercice 2021-2022(Lire la suite) Sponsoring - Qui sont les 8 athlètes Optic 2000 pour Paris 2024 ?(Lire la suite) Social Media - Best of tweets "sport business" et "marketing sportif"(Lire la suite) Tennis - Wimbledon débarque sur Roblox(Lire la suite) Tennis - Comment Wimbledon 2022 célèbre les 100 ans du "Centre Court"(Lire la suite)