[SBB 10 ans] Que sont-ils devenus ? Kevin Geoffroy, Co-Fondateur du groupe SPK

 

En 2022, Sport Buzz Business célèbre ses 10 ans d’existence ! En 10 ans, le site a accueilli de nombreux journalistes, blogueurs et passionnés de marketing sportif pour des missions de rédaction et de développement.

Pendant ces 10 années, plus de 20 personnes sont ainsi « passées » chez Sport Buzz Business, dans le cadre de missions diverses, stages, blogging, pigistes…

Dans les prochaines semaines, nous vous proposons de découvrir le profil et le parcours de certains d’entre eux avec la rubrique « Que sont-ils devenus ».

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le témoignage de Kevin Geoffroy !

SBB : A quel moment as-tu commencé à écrire sur Sport Buzz Business ? Quelle était ta situation à l’époque ?
Kevin Geoffroy : Si j’en crois l’outil de recherche du site ce serait très précisément en août 2013 ! A l’époque je suis chef de projet marketing chez ORECA, j’ai quelques mois d’expérience seulement. On a échangé sur les réseaux sociaux et très vite j’ai eu envie de contribuer en publiant du contenu sur Sport Buzz Business.

SBB : Quel est ton meilleur souvenir concernant un évènement auquel tu as participé  ? 
KG : Clairement la finale de la Ligue des Champions en 2015 à Berlin avec adidas, j’y pense encore parfois. Et l’anecdote liée à cette invitation est elle aussi incroyable. De mémoire la semaine avant cette finale de Ligue des Champions, on publie un article basé sur les chaussures « masquées » que portent à l’entraînement les joueurs adidas. Deux nouveaux silos vont sortir pour cette finale (X et Ace), ce qui est une révolution pour adidas sur son positionnement foot à l’époque. On ne dévoile rien de secret car les photos sont des photos prises à l’entrainement mais adidas semble passablement remonté contre l’article… Article qui était selon moi plutôt flatteur et qui teasait bien la sortie des chaussures.

L’épopée des infographies autour des chaussures de foot c’était assez dingue aussi. Collecter à la main des milliers de joueurs chaque saison pour en sortir quelques datas et les publier sur SBB, c’était à chaque fois de belles retombées et surtout la satisfaction de partager ma passion avec la communauté SBB autour des datas que seuls nous avions à l’époque.

SBB : Quel est ton poste aujourd’hui ? 
KG : Aujourd’hui je suis Co-Fondateur du groupe SPK avec pour mission principale le pilotage de l’agence Sportpack.

SPK c’est notre collectif d’experts et passionnés, autour du sport & pour le sport dans lequel nous regroupons nos 4 pôles (Sportpack, SPK Médias, SPK Activate et SPK Studio).

« Un conseil aux étudiants ? La concurrence est rude donc seuls celles et ceux qui veulent émerger et faire la différence seront remarqués »

SBB : Peux-tu nous retracer ton parcours professionnel ? Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui souhaite travailler dans l’univers du sport et/ou des médias au sens large ?
KG : J’ai toujours voulu travailler dans le monde du « Sport Business » ; j’ai donc toujours tout fait et imaginer pour atteindre cet objectif-là.

Après un Master Spécialisé International Sport & Event Management à Kedge obtenu en 2012, j’ai fait mes 7 premières années professionnelles chez ORECA qui m’a permis d’évoluer et de grandir, ce que je considère comme une chance encore à l’heure actuelle. J’ai pu démarrer par un poste d’Assistant Marketing & Sponsoring (avec notamment des assets à valoriser comme Sebastien Loeb ou le Championnat de France GT) puis un poste de Chef de Projets Marketing pour ORECA Events. Et enfin, ma dernière mission chez ORECA était plus focus sur l’événementiel en tant que Directeur de Projets avec de très beaux événements comme des Fan Zone (F1 au Grand Prix de France, 24h du Mans …).

Depuis juillet 2019, je suis à 100% sur le projet SPK que j’ai lancé avec Germain Butrot. Projet entrepreneurial parti de 0 et qui aujourd’hui regroupe environ 35 personnes entre Nantes et Marseille. Un groupe et un collectif qui nous ressemblent et qui attachent beaucoup d’importance à la passion en valorisant notre expertise pour nos clients mais aussi nos médias.

– c’est une vision qui se structure autour de 4 grands piliers :
SPK Médias : Nos médias, notre passion de la pratique et des équipements (footpack, runpack, velopack, basketpack etc.).
Sportpack : L’agence digitale experte et passionnée.
SPK Studio : Le contenu au cœur de notre ADN.
SPK Activate : Valoriser, légitimer, amplifier et mettre en avant une démarche de marque à travers des relais d’opinions.

Pour ce qui est des conseils aux étudiants, je pense qu’il faut avoir en tête qu’il y a beaucoup d’étudiants qui souhaitent travailler dans l’univers du sport mais peu d’élus. La motivation couplée aux connaissances sont deux bons ingrédients pour essayer de rentrer dans ce milieu qui souvent est idéalisé ou rêvé. C’est un univers magnifique pour les passionnés mais qui requiert un engagement permanent. Lisez, rencontrez, discutez, regardez, participez, sortez, analysez… La concurrence est rude donc seuls celles et ceux qui veulent émerger et faire la différence seront remarqués.

SBB : Sur ces 10 dernières années, quelles sont les activations/ dispositifs/ actualités qui t’ont marqué ?
KG : Je trouve que le lancement du partenariat entre Puma et l’OM reste un best practice pour de multiples raisons, passer après tant d’années de partenariat avec adidas n’était pas chose aisée et je crois que Puma a frappé fort. Le film de lancement « Venu de l’eau pour mettre le feu » (2018) reste aujourd’hui pour moi l’une des plus belles réalisations de ce genre.

Au niveau foot également, Heineken a fait des choses exceptionnelles ces dernières années autour de la Champions League. Toujours juste, dans l’inattendu, le contrepied ce qui correspond parfaitement à leur image.

Enfin je citerais ce que peut faire Liberty Media sur la F1 et notamment avec Netflix qui a révolutionné la vision et le public F1 qui tournait un peu en rond. Ils sont passés d’une belle endormie où tout était interdit (ou presque) hormis pour les diffuseurs à une plateforme 360 dont le digital est au cœur du projet. Les diffuseurs sont ravis, les tribunes sont pleines, le storytelling est là chaque weekend de course.

SBB : Par rapport à ton métier d’aujourd’hui et ton expérience passée, quelles seront les tendances lourdes des 10 prochaines années concernant l’industrie du sport en général ?
KG : Selon moi la quête de sens sera au centre des 10 prochaines années, dans le sport mais pas que. On va très vite arriver à la fin du « faire pour faire » mais se posera à chaque fois la question du « Pourquoi faire ? », « Quel est l’impact de ce dispositif ? », « Quels messages veut-on faire passer et Comment ? ». Les annonceurs, les clubs, les institutions, les agences et tous ceux qui font le monde du sport, nous avons notre part de responsabilité pour tendre vers plus de sens, plus de responsabilité pour un sport plus vertueux.

A lire aussi

[SBB 10 ans] Que sont-ils devenus ? Mohammed Yamin-Hamli, responsable France chez Tonsser

BON PLAN : Grâce à notre site, bénéficiez de 50€ offerts sur les offres d'abonnement CANAL+ (Canal+, beIN SPORTS, Eurosport...) rendez-vous ici pour en profiter

SBB célèbre ses 10 ans « Que sont-ils devenus ? » Franck Caudrelier, co-fondateur de Gibus Cycles

Laisser un commentaire

Le Paris Saint-Germain confie la gestion des ses boutiques à... UEFA Champions League : Olympique de Marseille - Sporting Portugal...
Football - Puma et Lens fêtent la Sainte-Barbe avec un maillot collector(Lire la suite) Bon Plan - L'offre d'abonnement Paramount+ présente dans certaines offres CANAL+ dont une série limitée(Lire la suite) Auto - Un nouveau logo et identité sonore pour la Formula E(Lire la suite) Qatar 2022 - Une nouvelle paire de crampons "bleu-blanc-rouge" pour Mbappé(Lire la suite) Football - Qatar 2022 - Une expérience en Réalité Augmentée proposée aux Fans dans les stades(Lire la suite) Foot - LaLiga et l’UFC s’associent(Lire la suite)