COVID-19 – Le Mouvement sportif Français salue les annonces du Président de la République Emmanuel Macron face à la crise

crédit : Union Sport & Cycle

 

Aujourd’hui, le Président de la République Emmanuel Macron et certains de ses ministres accueillaient des représentants du mouvement sportif français et d’entreprises du sport.

« Les représentants du Mouvement sportif saluent l’écoute bienveillante et constructive du Président de la République, qui a consacré plus de 2h30 aux échanges qui ont permis de brosser un tableau complet de toutes les difficultés actuellement rencontrées par les acteurs du sport » précise le CNOSF dans un communiqué.

« Ces réalités vécues sur le terrain par les clubs et les fédérations ont été entendues et comprises et la présence nombreuse des membres du Gouvernement témoigne de la mobilisation globale que le Président de la République a souhaité engager pour soutenir le secteur du sport, affirmant à cette occasion que le sport était un enjeu essentiel pour la santé, la vie sociale et l’éducation, dans la période de crise que nous traversons. »

Il y a quelques jours, le Comité National Olympique et Sportif Français faisait état d’un manque à gagner de 376 millions d’euros pour les clubs sportifs amateurs depuis la rentrée 2020.

Les mesures à destination du sport amateur

Le Président de la République a confirmé la création d’un « Pass sport » pour un montant de 100 millions d’euros. Il s’agira d’une aide aux familles, selon des conditions à préciser, pour favoriser le retour des jeunes à la pratique sportive en soutenant l’inscription ou la réinscription des enfants dans les clubs. Cette proposition était portée par le Mouvement sportif depuis plusieurs mois comme un outil pérenne de soutien au secteur associatif fédéré.

Au titre des soutiens dédiés à l’urgence de la crise, a été annoncé la reconduction du fonds de solidarité pour les petits clubs amateurs en difficulté, géré par l’Agence Nationale du Sport, pour un montant de 15 millions d’euros. Le Président de la République a aussi confirmé la mise en place d’un fonds de compensation des pertes de licences à destination des fédérations et appelé de ses vœux au lancement d’une grande campagne de communication destinée à promouvoir le retour à la pratique du sport au bénéfice de la santé de tous. Ces annonces constituent un signal de soutien fort et permettront de soutenir le sport fédéré français à la fois dans le contexte de la crise mais aussi dans le cadre de la relance, dès que le pic épidémique sera passé.

En complément, une partie des crédits de l’Agence nationale du sport issus de plan de relance sera consacrée à la création d’un fonds de compensation pour amortir les pertes des fédérations sportives en termes de licences. Le Président de la République a annoncé que 5 000 postes de services civiques seraient fléchés vers le sport et que des emplois seraient créés dans les CROS pour accompagner les petits clubs à se saisir des aides disponibles.

Enfin, le chef de l’Etat a souhaité que le retour des mineurs dans les associations sportives puisse être effectif au mois de décembre selon des protocoles sanitaires qui seront travaillés avec le ministère chargé des Sports et les acteurs locaux. Il devra s’accompagner d’une campagne de communication nationale pour faire la promotion de la pratique sportive au bénéfice de la santé des Français.

Quelles aides pour le sport professionnel ?

Le Mouvement sportif salue également l’officialisation par le Président de la République, après avoir obtenu l’accord de la Commission européenne, de la création d’un fonds de compensation des pertes de billetterie d’un montant de 110 millions d’euros. Comme l’avait indiqué la Ministre des Sports il y a quelques jours, ce fonds viendra en aide aux clubs professionnels et aux fédérations organisateurs d’évènements, selon leurs pertes et leur dépendance à la billetterie. Il sera une aide essentielle pour le sport professionnel féminin en grande difficulté du fait du huis-clos imposé par la crise sanitaire.

Outre cette aide, le Président a également annoncé une exonération de cotisations sociales patronales hors retraite complémentaire et une aide au paiement des cotisations égale à 20% de la masse salariale, concernant les cotisations sociales devant être payées en octobre, novembre et décembre. Cet effort de 105 millions d’euros bénéficiera aux clubs (de moins de 250 salariés) qui n’ont quasiment plus de recettes du fait des restrictions de jauges puis du huis clos.

En parallèle, plusieurs mesures ont été annoncées :

  • L’éligibilité des clubs professionnels au dispositif des prêts participatifs de l’Etat à des taux attractifs pour consolider les fonds propres des clubs.
  • S’agissant de l’accueil des spectateurs dans les enceintes sportives, le Président a demandé au Gouvernement de travailler sur un système de jauge relative, dans la perspective d’une amélioration de la situation sanitaire au début de l’année 2021
  • Enfin, le Président a demandé l’ouverture du lancement d’un groupe de travail sur le dossier du droit à l’image des joueurs.

La question des loyers payés par les clubs sportifs sera discutée avec les collectivités territoriales concernées

Quelles annonces pour les loisirs sportifs marchands et le secteur événementiel ?

Lors de la réunion de mardi, le Président a précisé que des solutions seront examinées pour couvrir les salles de sport qui ont plus de 50 salariés et qui sont aujourd’hui exclues de fonds de solidarité. Céline Remy Wisselink, co-fondatrice de NEONESS, souligne « un Président très à l’écoute et dans une logique de recherche de solutions pour accompagner le secteur ».

Lors de cette réunion, l’UNION sport & cycle a défendu les intérêts du secteur des articles et équipements de sports et de loisirs.

Dans un communiqué, l’organisation précise que le Président de la République a reconnu que les mesures déjà activées (dont le fonds de solidarité) n’étaient pas de nature à compenser les pertes de chiffre d’affaires du secteur des loisirs sportifs marchands, dont les établissements auront été fermés administrativement la moitié de l’année 2020.

Emmanuel Macron a affirmé sa volonté de mettre en place un mécanisme plus adapté à la spécificité de ce secteur, sur deux points :
– Engagement à un maintien du fonds de solidarité à 10 000 €, et la mise en place d’un mécanisme de compensation des pertes d’exploitations
– Réflexion sur l’élargissement du fonds de solidarité par établissement.

« L’UNION sport & cycle sera force de proposition pour trouver des solutions techniques adaptées à ces entreprises. Par la voix de son Délégué général, Virgile Caillet, elle a exprimé le besoin de visibilité quant à l’ouverture de ces établissements au grand public, avec des protocoles sanitaires renforcés. L’UNION sport & cycle se félicite de la volonté affichée du Chef de l’Etat et du Gouvernement de soutenir notre filière car derrière les loisirs sportifs marchands, c’est toute une filière économique qui est impactée, en particulier les acteurs qui fabriquent et commercialisent le matériel nécessaire à la pratique du sport en salle. »

Emmanuel Macron a également acté l’intégration des agences de communication et des entreprises de conseil spécialisées dans le sport aux secteurs faisant l’objet du « plan tourisme ».

Les représentants du mouvement sportif

Le Mouvement sportif français était représenté par Denis Masseglia (président du CNOSF), Marie-Amélie Le Fur (présidente du CPSF), Tony Estanguet (président de Paris 2024), Nathalie Péchalat (présidente de la FFSG), Bernard Laporte (président de la FFR), Brigitte Linder (présidente du CDOS Haute-Garonne et de la FNSMR), Tony Parker (président de l’ASVEL), Karim Bellahcene (président du club Montpellier Méditerranée Métropole Taekwondo), Sarah Ourahmoune (vice-présidente du CNOSF), Gwladys Epangue (co-présidente de la Commission des athlètes de Haut-Niveau du CNOSF), Martin Fourcade (président de la Commission des athlètes de Paris 2024), Renaud Lavillenie (champion olympique de saut à la perche)

Le Président de la République, Emmanuel Macron, était accompagné du Premier ministre, Jean Castex, du Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, de la Ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, du Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire et du Ministre délégué aux PME, Alain Grizet.

Laisser un commentaire

La Ligue Nationale de Handball se lance dans l'eSport avec une... Danone nouveau partenaire régional du FC Barcelone aux Etats-Unis
Offre Emploi - Offre Emploi : Ambassadeur - Marque de running(Lire la suite) France 2023 - France 2023 - Qui sont les 11 Directrices et Directeurs de Sites ?(Lire la suite) Nomination - Céline Prévost nommée Directrice Marketing et Commercial de "Courchevel Méribel 2023"(Lire la suite) NBA - NBA - Ibotta nouveau sponsor maillot des New Orleans Pelicans(Lire la suite) Offre de Stage - Offre de Stage : Community and Client relationship manager - Shapeheart(Lire la suite) Basket - NBA x Louis Vuitton: une expérience virtuelle au Madison Square Garden(Lire la suite)