Interview : Antoine Dupont nous parle de la nouvelle publicité Volvic et de sa vision du sponsoring sportif

crédit : ©Volvic – Raphaël Chatelain

 

Capitaine du XV de France, désigné meilleur joueur du monde en 2021, Antoine Dupont est certainement aujourd’hui la figure la plus populaire du rugby tricolore.

A l’aube de la Coupe du Monde 2023 qui se disputera en France du 8 septembre au 28 octobre 2023, le joueur qui évolue au Stade Toulousain a attiré de nombreux sponsors ces derniers mois. Mais pas à n’importe quel prix. Le joueur recherche un alignement entre ce qu’il partage et ce que la marque véhicule.

A l’occasion de la sortie de la nouvelle publicité Volvic qui le met en scène sur un terrain de rugby inédit, nous vous posé quelques questions à Antoine Dupont. L’occasion d’en savoir plus sur cette campagne ainsi que sa vision du sponsoring sportif.

 

Sport Buzz Business : Quelle est la génèse de votre partenariat avec Volvic ?

Antoine Dupont : Ca fait quelques mois maintenant, ça c’est fait assez naturellement. En tant que sportif de haut niveau, nous avons une attention particulière sur l’hydratation et il était logique de s’associer avec Volvic, une marque qui est implantée au coeur de son territoire. Ca me parlait, j’ai senti un attachement fort sur place. La société fédère une population, moi aussi je partage un attachement fort à mon territoire. Pour l’anecdote, je voyageais toujours avec ma Volvic citron, donc quand il y a eu les premiers contacts avec Volvic, ça m’a fait sourire.

SBB : Avez-vous pu visiter l’usine ? 

AD : Non je n’ai pas encore visité l’usine mais j’ai pu échangé avec des salariés de Volvic pour le tournage du spot publicitaire, j’ai pu échanger avec eux et j’ai pu ressentir cet esprit Volvic, j’ai pu le voir de mes yeux en crapahutant sur les volcans.

SBB : En quoi consiste votre rôle d’Ambassadeur Volvic ? 

AD : Avant tout, je reste moi-même et je véhicule nos valeurs communes concernant l’hydratation, l’environnement, la préservation du territoire. Je m’associe également à leurs actions menées avec l’UNICEF concernant l’accès à l’eau pour tous. Il y a beaucoup de choses qui me parlaient avec ce partenariat. On a également tourné une vidéo promotionnelle pour annoncer le partenariat entre Volvic et la Coupe du Monde de rugby France 2023.

« Le rendu est vraiment top et sans effets spéciaux ! »

SBB : Quel est le scénario de ce film ?

AD : S’il y a un mot pour le décrire, c’est insolite ! Il y un terrain de rugby tracé directement sur le volcan. Lorsqu’on m’a présenté le projet, j’avais du mal à y croire, je pensais que ce serait de la post prod…en fait quand je suis arrivé sur place, le terrain était bien là avec les poteaux (rires). C’est un artiste plasticien, Laurent Perbos, qui a réalisé ce travail. C’est une logistique incroyable, nous étions sur une réserve naturelle donc beaucoup de contraintes. Pas d’électricité, pas d’hélicoptère pour monter le matériel… moi j’ai eu la partie la plus facile je pense, certains ont travaillé beaucoup plus que moi ! (rires). Honnêtement, c’était vraiment sympa, malgré la pluie à la fin, on a terminé avec les plaids, les parapluies pour les dernières scènes mais le rendu est vraiment top et sans effets spéciaux !

SBB : Est-ce une des publicités qui restera dans vos souvenirs par rapport à ce que vous avez déjà pu faire pour des partenaires ?

AD : Sur le côté cool et insolite, je la place devant c’est sûr ! Taper une pénalité avec des poteaux placés sur un volcan sur un terrain en pente… C’était compliqué de courir au milieu des buissons, pas vraiment pratique…

SBB : Vous êtes prêt à signer à Clermont donc ?

AD : Malheureusement non, je suis bien à Toulouse (rires).

« Je ne veux pas inventer un rôle pour entrer dans les standards de communication d’une marque, je reste sensible à ça dans mes choix »

SBB : Comment travaillez-vous les aspects marketing et sponsoring ?

AD : J’ai une agence de communication, Bros Agency, dans laquelle je suis associé depuis 2017. Nous sommes plusieurs athlètes à être associés. L’agence gère l’image, les sollicitations, les agendas, ça me fait gagner énormément de temps. C’est sympa d’avoir des sponsors mais la préoccupation numéro 1 reste les performances sur le terrain. Même si l’emploi du temps est chargé, je ne fais jamais passer les sollicitations extérieures avant mon entraînement, ma récupération… Je m’impose ses contraintes.

SBB : Avez-vous d’autres projets d’entrepreneur en plus de Bros ? 

AD : J’ai réhabilité le domaine familiale (Domaine de Barthas) avec mon frère, on a réouvert en 2021 avec un gros chantier, on l’a fait avec le coeur. Plus récemment, j’ai investi dans le fonds d’investissement Origins qui finance des startups dans la tech. Un fonds porté par Blaise Matuidi qui est également associé dans Bros Agency avec moi depuis le départ.

SBB : Qui sont vos principaux partenaires actuellement ?

AD : Il y a plusieurs niveaux d’engagement de mes partenaires qui sont actuellement Puressentiel, Casino, adidas, AMI, Audemars Piguet, SNCF et Volvic. On essaie d’avoir cet alignement entre moi, ce que je partage, et ce que la marque veut véhiculer. Je ne veux pas inventer un rôle pour entrer dans les standards de communication d’une marque, je reste sensible à ça dans mes choix.

SBB : Il y a t-il des secteurs d’activités qui « matcheraient bien » avec vous, vos envies et votre personnalité ?

AD : Je ne cherche pas à avoir d’autres partenaires, l’emploi du temps est chargé… nous ne sommes pas dans la prospection. Avec la Coupe du Monde il y a évidemment un attrait et un intérêt des marques. L’agence et Christophe (NDLR : Quiquandon, CEO de Bros.) me servent beaucoup et m’aident, on va avoir du mal à caler d’autres sollicitations d’ici la coupe du monde. Je vais également soutenir des engagements philanthropiques, je suis aussi ambassadeur de l’association Epic, une association qui récolte des fonds et labélise d’autres associations caritatives.

« J’utilise les réseaux sociaux comme tout le monde, c’est à dire trop ! (rires) »

SBB : Vous semblez plutôt à l’aise avec les aspects marketing, sponsoring, vous prenez du plaisir lors des activations ?

AD : Je suis quand même plus à l’aise sur le terrain que pour faire des shooting photos, ça c’est sûr (rires) mais tant que je suis à l’aise dans ce que je fais, que je suis moi-même, aligné avec mes valeurs, ça va, il y a pire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AD (@antoinedupont9)

SBB : Qu’est-ce qui intéresse et séduit les marques à devenir partenaire d’Antoine Dupont ?

AD : Je pense qu’il y a évidemment la Coupe du Monde 2023. Les marques se rendent comptent de l’attrait et le zoom sur le rugby et l’Equipe de France. Les valeurs du rugby plaisent aussi, l’état d’esprit que l’on véhicule avec l’Equipe de France depuis quelques temps plaît également. Quand on discute avec les supporters, ils ressentent une osmose, un état d’esprit, on est quasiment comme un club et plus une sélection. Ca plait aux gens.

Après il y a ma personnalité, je viens d’un milieu rural, je suis attaché à mon territoire. Un de mes premiers projets a été de rénover l’hôtel-restaurant familial… certainement des choses que les marques apprécient, il faudra leur demander (rires).

SBB : Sur les réseaux sociaux, vous offrez évidemment une fenêtre de visibilité à vos partenaires, comment utilisez-vous les réseaux sociaux pour vous informer, vous divertir…

AD : J’utilise les réseaux sociaux comme tout le monde, c’est à dire trop ! (rires). J’essaie de ne pas y passer mes journées… Je suis surtout Instagram. Mon but n’est pas d’aller à la course aux followers.  Juste rester moi-même, montrer qui je suis… c’est un bon moyen de rester en contact, prendre des nouvelles de ses proches… Il y a quand même des bons côtés avec les réseaux sociaux.

SBB : Sur Instagram, quel compte nous recommandez-vous de suivre, quelqu’un qui vous fait rire ?

AD : Yugnat999 ! Il a fait un montage de moi récemment qui m’a fait rire. Il fait des montages plutôt drôles.

Laisser un commentaire

Rugby - Volvic dévoile une publicité avec Antoine Dupont tournée... F1 : EA SPORTS nouveau sponsor de Max Verstappen
Paris 2024 - Qui sont les sponsors de nos porte-drapeaux Florent Manaudou et Mélina Robert-Michon ?(Lire la suite) Paris 2024 - 4 sponsors bien visibles au Parc des Champions du Trocadéro(Lire la suite) Business - Paris 2024 - Combien coûte la Cérémonie d'Ouverture organisée sur la Seine ?(Lire la suite) Publicité - L'actrice Zendaya défie Federer au "air tennis" dans une nouvelle publicité(Lire la suite) Business - Decathlon Pulse, la filiale dédiée aux investissements dans les startups sportives(Lire la suite) Offre Emploi - Chef de projet évènementiel F/H - Fédération Française de Tennis(Lire la suite)