Interview – Philippe Bru nous détaille le projet « ComPacte » (complexe multisports)

 

Depuis quelques semaines, Philippe Bru propose aux mairies et collectivités le concept de complexe sportif « ComPacte » conçu comme un lieu de vie où l’intérêt général côtoie les bienfaits de la vie en collectivité. 

Pour en savoir plus sur ce concept proposant jusqu’à 25 sports et de l’eSport, nous avons posé quelques questions à celui qui a notamment géré une « Soccer School AC Milan » à Hong Kong pendant 5 ans.

Sport Buzz Business : Pourquoi ce nouveau projet ?
Philippe Bru : Pour ce projet je me suis posé beaucoup de questions. Comment redonner à la France ce qu’elle m’a donnée durant toute mon enfance (Écoles, centre de formation (TFC), école hôtelière, service militaire etc..) ? Comment mettre à profit mon expérience et toutes les rencontres avec des clubs professionnels et personnalités dans ce projet ?

Après avoir mené une étude de marché sectorielle en profondeur, est-ce que les Mairies allaient répondre favorablement à ce projet ? Des réponses positives sont arrivées très rapidement avec par exemple un Maire qui m’a proposé une parcelle (zone sportive au Plum) ainsi que des réunions avec beaucoup de Mairies.

SBB : Concrètement, que proposez-vous ?
PB : Ce projet est né du souhait de réenchanter la société grâce aux sports, par la création d’un concept fait de cohésion et de solidarité, où l’intérêt général côtoie les bienfaits de la vie en collectivité. Le sport est alors mis au centre de la vie de ses pratiquants, entre vies personnelle et professionnelle, entre les mondes de l’éducation, de la santé, de l’économie, avec pour finalité de rendre les gens acteurs de leur destin, heureux, et rendre ce bonheur durable. Il a vocation à devenir le poumon du territoire concerné, bien au-delà des considérations sportives.

Une infrastructure polyvalente et transversale, conçue comme un lieu de vie, un laboratoire d’innovation sociale, un tiers lieu dédié à l’éducation, à l’épanouissement, à l’ouverture sur le monde, à l’exemplarité énergétique. Ce lieu doit pouvoir servir de refuge face aux aléas de la vie, rompre l’isolement social, être accessible à tous, mettre en lien des compétences et des opportunités.

SBB : La demande en France est-elle là selon vous ?
PB : D’après les réunions que j’ai avec beaucoup de Mairies, la demande est là; la question est de savoir si les Mairies ont du foncier et surtout la certitude que ce projet va aider leur collectivité.

Ronaldo et Philippe Bru

SBB : Est-ce difficile de séduire les Mairies ? De quoi ont-elles besoin ?
PB : Sans vouloir être prétentieux, je pense que la plupart des Mairies sont séduites après avoir vu les équipements et le logiciel de ce projet; leurs besoins sont très variés, cela peut être des infrastructures neuves, un lieu de vie, des événements locaux, créer de l’emploi, promouvoir une ville, un département etc..

SBB : Combien coûte un projet type ?
PB : Pour le projet dans les Alpes Maritimes le coût est d’environ 50 millions d’euros et un CA de plus ou moins 12 millions d’euros par an (hors virus et seuil de rentabilité).

SBB : Est-ce que l’emploi, l’insertion, les aides aux quartiers défavorisés font partie de ce projet ?
PB : C’est une grosse partie de l’ADN de ce projet; toutes les associations locales seront contactées pour qu’elles puissent avoir accès à toutes les activités.

SBB : Le projet est « durable », qu’est ce que cela va comporter ?
PB : L’école de design « The Sustainable Design School » et des architectes vont gérer tout l’aspect durable.

SBB : Il sera aussi PMR, comment cela va aider tous les sportifs et personnes en situation de handicap ?
PB : Ce complexe sera en effet 100% PMR, que ce soit un handicap moteur ou sensoriel, les femmes enceintes, les personnes âgées; l’objectif est d’obtenir le label Maison Sport & Santé pour accueillir toutes les personnes souhaitant pratiquer ou reprendre une activité physique et sportive à des fins de santé, de bien-être et quel que soit leur âge.

SBB : On parle beaucoup de « circuit court », comment ce projet peut-il aider une collectivité ?
PB : Pour le projet dans les Alpes Maritimes, il y a la possibilité d’acheter une ferme de 2ha à juste 500 mètres de la parcelle « zone sportive » et produire +/- 8 tonnes par an de fruits & légumes; le drive et les 3 restaurants auront accès à cette production ainsi que les cantines de la collectivité.

SBB : Est-ce que ce projet fera la promotion de la région où il est implanté ?
PB : Il y a un hôtel, 3 restaurants, une esplanade. Au-delà de l’aspect sportif, caritatif, PMR, durable, ce projet fera la promotion de la région que ce soit à travers les produits locaux, les vins, la musique, les peintres, les sculpteurs, les artisans etc..

SBB : Comment les Mairies peuvent-elles prendre contact avec vous ?
PB : Les personnes intéressées par ce projet peuvent m’envoyer un email à cosidisc2024@gmail.com

A relire

Urbanisme – Réenchanter la société grâce à un complexe multisports durable

Laisser un commentaire

Ambush Marketing - Ikea surfe sur l'épisode "Coca-Cola x Cristiano... Football - La bataille des équipementiers chaussures pour cet...
Sponsoring - Les Girondins de Bordeaux officialisent l'arrivée de Winamax comme nouveau sponsor maillot(Lire la suite) Sponsoring - PlayStation renouvelle son contrat avec l'UEFA Champions League(Lire la suite) Droits TV - RMC Sport conserve un bout de Champions League sur 2021-2024(Lire la suite) Offre Alternance - Offre Alternance : Assistant(e) Commercial - Entreprise partenaire de Win Sport School Nice(Lire la suite) Offre Alternance - Offre Alternance : Chargé(e) de développement - Club partenaire de Win Sport School Rennes(Lire la suite) Activation - Agbegnenou, Pippen.... Comment Airbnb active son partenariat avec Tokyo 2020(Lire la suite)