(Interview) Pourquoi Zeturf mise sur Tony Parker et son écurie « Infinity Nine Horses »

 

Cet été, ZEturf, opérateur de paris hippiques en ligne paris en ligne, a officialisé la signature d’un contrat de partenariat avec Infinity Nine Horses, l’écurie de Tony Parker.

Si le sponsoring est un des piliers économiques des clubs professionnels sportifs, la chose est plutôt rare chez les écuries.

Dans le cadre de ce partenariat, Zeturf a réalisé une publicité TV mettant en scène Tony Parker. « La publicité est diffusée depuis le mois de septembre, notamment sur Equidia, la chaîne L’Equipe ou encore beIN SPORTS » nous précise Quentin Etievant, DGA Marketing et Stratégie du groupe ZEturf. « Infinity Nine Horses était à la recherche de partenaires pour développer son projet. C’est un vrai sport avec des écuries, des chevaux, des jockeys… Son approche d’acheter des chevaux nous a séduit. Zeturf, bien installé dans le monde des courses, a besoin de se positionner auprès des acteurs des courses. »

« Ce spot était la première occasion de montrer cette approche partenariale, main dans la main. Nous avons des histoires à raconter, ce n’est pas une publicité en soit. Ce partenariat est assez nouveau, les écuries ne sont pas sponsorisées ou peu, le monde des courses n’a pas eu besoin d’exposer des marques, aujourd’hui, de nouvelles opportunités se créent. Zeturf, opérateur alternatif, se doit de participer à ça » ajoute Quentin Etievant. « Le monde des courses vit par l’engagement des paris. En fonction des résultats, les chevaux touchent une rémunération. Ce système de reversement des allocations est le fruit des paris qui financent la filière. Il n’y a pas de courses sans parieurs, ce sport est dépendant de l’activité de jeu. » 

« Il n’y a pas de courses sans parieurs, ce sport est dépendant de l’activité de jeu »

En investissant l’univers hippique, Tony Parker et d’autres sportifs professionnels à grosse notoriété comme Antoine Griezmann (en contrat lui avec PMU) permettent au secteur d’attirer une nouvelle clientèle. « Ca ouvre l’offre hippique à de nouveaux parieurs, ça donne de la lumière » confirme Quentin Etievant. « Nous avons signé un contrat de plusieurs années avec l’écurie de Tony Parker, nous sommes plus sur un partenariat de contenus que publicitaire. On vous donne rendez-vous l’année prochaine ».

Acteur 100% digital contrairement à l’acteur historique PMU, Zeturf compte bien profiter de son ambassadeur pour développer sa notoriété auprès d’un public de non initiés et « digital natives ». « Aujourd’hui, la prise digitale de paris hippique est en dessous de 20% du marché total. La fermeture des points de vente pendant la crise a accéléré la digitalisation du monde des courses. » En 2020, la part de marché de Zeturf était de 20% sur le secteur des paris hippiques en ligne.

Laisser un commentaire

Sportifs français qui dirigent des entreprises prospères en... BRI Sports Holdings entre au capital du Paris FC
F1 - Face à la polémique, Mercedes AMG Petronas F1 Team et Kingspan stoppent leur partenariat(Lire la suite) Golf - En 2021, les signaux sont au vert pour la filière golf en France(Lire la suite) Social Media - Le hashtag #TeamOM numéro 1 sur Twitter en 2021(Lire la suite) Football - Panini s'excuse pour la mise en vente de produits PSG sur la boutique de l'OM(Lire la suite) Vidéo - Replay de l'audition de Vincent Labrune, Président de la LFP, devant le Sénat(Lire la suite) Social Media - Best of tweets "sport business" et "marketing sportif"(Lire la suite)